background preloader

Qu'est-ce que le Digital Labor

Qu'est-ce que le Digital Labor
Par Antonio A. Casilli. « Le digital labor est avant tout un domaine derecherche universitaire en plein essor. Aux États-Unis, en 2009, « The Internet as playground and factory » a été la première conférence sur ce sujet (les actes ont été publiés en 2012 sous le titreDigital Labor. The Internet as playground and factory, sous la direction de Trebor Scholz[+] NoteTrebor SCHOLZ (dir.): Digital Labor :The Internet as Playground andFactory, New York, Routledge, 2012. [1]. Plusrécemment un ouvrage majeur sur la question estparu : Digital Labour and Karl Marx, de Christian Fuchs[+] NoteChristian FUCHS, Digital Labour and Karl Marx, New York, Routledge, 2014 [2], chercheur autrichien en activité en Angleterre. [3] et, en novembre 2014, la New Schoolde New York a accueilli un autre colloque sur lesujet : Digital Labor : Sweatshops, Picket Lines, Barricades[+] Note Voir le site web de la conférence [4]. Mais qu’est-ce que, finalement, le digital labor ?

http://www.inaglobal.fr/numerique/article/quest-ce-que-le-digital-labor-8475

Related:  Autour de culture numérique et éducationemelinepochonCompétence numérique2

Autour de l'humanisme numérique Pour l’anthropologue, les moyens de communication modernes, tout en intensifiant les relations, accentuent l’inauthenticité des échanges en introduisant une couche bureaucratique, une sorte d’éloignement et de fragmentation inscrits dans un cadre à la fois administratif et global. Dans L’anthropologie face aux problèmes du monde moderne, Claude Lévi-Strauss, identifie cette condition comme politique car elle caractérise les rapports modernes entre les citoyens et le pouvoir. C’est en partie ce qui explique son intérêt pour la première théorie de communication, fondée par Norbert Wiener et John von Neumann. L’échelle globale des structures de communication et de ce qu’on a choisi plus tard d’appeler la société de l’information invite l'anthropologue à repenser, en tout cas en partie, les concepts et les catégories premières de son travail. Le terrain, la méthode, les formes d’échanges et surtout les manières de tisser le lien social sont à revoir. [1].

Qu’est-ce que le digital labor, par Dominique Cardon et Antonio Casilli – Le guide des égarés. Voici un livre court et synthétique et peu onéreux qui prend naissance dans le cadre des ateliers de l’INA animée pendant plusieurs années par Louise Merzeau qui signe d’ailleurs la préface de cette édition. Il faut reconnaître l’efficacité de l’ouvrage qui juxtapose deux interventions, la première d’Antonio Casilli, la seconde de Dominique Cardon. Les deux conférences se suivent et se répondent ce qui forme un objet éditorial opportun. L’ouvrage répond à pleins de questions actuelles et correspond à mon avis à beaucoup de cursus qui évoquent les questions numériques et notamment mon cours d’intelligence collective où je vais le faire figurer au programme, car il éclaire de façon intéressante les tensions actuelles avec la mise en avant des concepts autour du travail et du digital labor, qu’on peine finalement à traduire en français. Antonio Casili resitue la question du digital labor et l’évolution du concept ces dernières années.

La société de l’information : de l’utopie au désenchantement 1La décennie des années 90 a vu se lever une immense promesse autour d’Internet et des nouvelles technologies de communication. Cette promesse est apparue sous la forme d’un projet de société, la « société de l’information ». De très nombreux discours convergents, en provenance aussi bien des industriels, du monde politique que de certains milieux intellectuels, ont annoncé pas moins que l’imminence d’une véritable « révolution ».

PIX, la nouvelle plateforme d’évaluation et de certification des compétences numériques, tout public ! – Ludovia Magazine 1 Share Share Tweet Les jeunes passent-ils trop de temps sur les écrans ? - Les jeunes et le numérique L'éducation et l'apprentissage trouvent des ressorts et des stratégies nouvelles intéressantes avec la télévision, les ordinateurs, les tablettes, le web, l'interactivité, les serious games,.. La créativité, l'expression et le partage sont également facilités et encouragés par ces outils. Pourtant, si les nouvelles technologies apportent indéniablement des opportunités nouvelles, la liste des griefs à leur encontre concernant leurs usages ne diminue pas : difficultés à trouver le sommeil, mal aux yeux ou maux de tête et de dos, défaut d'attention, de concentration, lobotomisation et manipulation des esprits. La plupart des experts s'accordent sur l'idée qu'avant l'age de 3 ans, ces interfaces ne sont pas profitables aux enfants. Au-delà, il convient d'en maîtriser les usages. Mais que faire pour briser cette sidération éprouvée par certains sur Internet et les réseaux au détriment d'une vie sociale et d'une construction individuelle ?

Les bonnes résolutions 2017 pour votre sécurité *Cet article a été écrit avec la participation de Keltounet* L’année 2016 a été émaillée de quelques incidents de sécurité de grande ampleur. Histoire de ne pas être le dindon de la farce, voici quelques conseils pour que l’informatique ne soit plus votre pire cauchemar. Algorithme (Programme) L’algorithme est une suite finie de règles formelles que l’on applique à un nombre fini de données, afin de résoudre des classes de problèmes semblables, c’est une série d’opérations élémentaires retranscrites par un code. L’algorithme, qui est une opération itérative et répétable, participe de ce que nous nommons un processus de grammatisation. Avec ce premier organe à calculer qu’est la main, l’homme encocha des bois, puis entassa de cailloux (calculi), puis constitua abaques et bouliers. Le fonctionnement d’un boulier ne nous aide-t-il pas déjà à comprendre qu’une opération de calcul peut se traduire en gestes séquentiels opérant selon des instructions binaires (rapprocher la boule de la barre centrale ou ne pas y toucher) ? Ces gestes, de notre point de vue, sont des grammes.

Décodex : des extensions pour vérifier l’info directement dans votre navigateur Internet Grâce à nos extensions pour les navigateurs Chrome et Firefox, vous pourrez en un coup d’œil savoir si vous consultez un site plutôt fiable ou non. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs « C’est quoi, ce site ? » Vous pourrez désormais accéder à la réponse en un coup d’œil, directement depuis la page que vous consultez. Il suffit pour cela d’installer notre extension sur votre navigateur (Google Chrome ou Firefox). Cet outil, entièrement gratuit, va vous permettre d’accéder en permanence à l’annuaire des sources du Décodex.

Machine à écrire et matières à penser Par Bernard Stiegler Ce texte a été publié par la revue Genesis, éditions Jean-Michel Place, en 1994 La conservation et l'édition électroniques de grands corpus littéraires, et le développement de logiciels de lecture et écriture assistées par ordinateur, constituent une évolution majeure dans l'histoire des textes. Cela tient au caractère dynamique des supports numériques. Avec le texte numérisé, les processus de la lecture et de l'écriture apparaissent eux-mêmes indissociablement dynamiques : la dynamique du lecteur y est orginairement affectée par la matérialité des supports d'inscription, et cela concerne tout d'abord le premier lecteur du texte qu'est son auteur. Le texte ne peut plus être défini par la réduction des spécificités empiriques de ses manifestations objectives.

Cartographies des outils du formateur - Carte Mentale Cartographiesdes outils numériquesen formation Boite à outildu Digital Learning Boîte à outils duformateur digital

Related: