background preloader

La langue des maîtres et sa fabrique

La langue des maîtres et sa fabrique
Ce double mouvement d’euphémisation / hyperbolisation structure l’essentiel du commentaire politique, mais déteint aussi largement sur la parole prétendument factuelle des journalistes d’information. Euphémismes et hyperboles L’euphémisation consiste, étymologiquement, à positiver du négatif. Dans le discours politique, elle consiste essentiellement à occulter, minimiser et relativiser une violence, et ainsi la rendre acceptable : l’armée américaine ou israélienne bombarde par exemple toute une population : c’est, nous disent les États-majors et la plupart des éditorialistes, mais aussi bien souvent les journalistes d’information, une simple « incursion », ou une « frappe » ; un policier abat un jeune homme en fuite d’une balle dans le dos : c’est une simple « bavure » et non un homicide ; la police cogne sur des manifestant-e-s : ce n’est qu’une « intervention musclée » ; Lutte des classes et guerre des mots Médias et pouvoirs

http://lmsi.net/La-langue-des-maitres-et-sa

Related:  2o15politique et diversCAPITALISME/DECROISSANCE

Limonov : L'autodestruction de l'Europe est irréversible. (Fortruss) Le processus est en route, le processus d’auto-destruction de l’Occident L’Écrivain et homme politique Edouard Limonov explique en quoi la migration actuelle vers l’Europe et ses conséquences ressemblent au 11 septembre. Après le 11 Septembre 2001, le monde a changé pour le pire. Nous avons clairement constaté son changement dans les aéroports. Le contrôle des passagers, ressemblant comme deux gouttes aux fouilles pénitentiaires, est devenu routinier.

Comprendre les cotes boursières © Photo Getty Images Comprendre les cotes boursières Vous aimeriez investir en Bourse, ou tout au moins pouvoir suivre vos placements... mais vous n’arrivez pas à déchiffrer ce langage qui vous semble plus proche du chinois que du français? Voici quelques explications pour déchiffrer les cotes... Bob black - Travailler moi ? Jamais ! NUL NE DEVRAIT JAMAIS TRAVAILLER...MISÈRE DU SALARIATL'ESCLAVAGE VOLONTAIREPRODUIRE, POURRIR, MOURIRL'ABOLITION DU TRAVAILLA RÉVOLUTION LUDIQUENUL NE DEVRAIT JAMAIS TRAVAILLER. Le travail est la source de toute misère, ou presque, dans ce monde. Tous les maux qui se peuvent nommer proviennent de ce que l'on travaille - ou de ce que l'on vit dans un monde voué au travail. Si nous voulons cesser de souffrir, il nous faut arrêter de travailler. Cela ne signifie nullement que nous devrions arrêter de nous activer. Cela implique surtout d'avoir à créer un nouveau mode de voie fondé sur le jeu ; en d'autre mots, une révolution ludique.

La vérité sur Christophe Colomb Chaque année, le Colombus Day aux Etats Unis est source de discordes. Christophe Colomb était-il réellement celui que l'on imagine... ? Christophe Colomb est l’acteur majeur des grandes découvertes, colonisateur des Amériques et des Caraïbes, il est l’homme puissant des XVe et XVIe siècles. Why riot - Phil A. Neel / Traduit de l'anglais (américain) par Damien Almar Ce texte a été publié dans le numéro 19 d’Article11. Il a notamment été publié en anglais, sous le titre « Why Riot », dans le douzième numéro de Fire To The Prison, très bon canard insurrectionnaliste américain. Il est ici traduit dans une forme condensée.

Pourquoi les migrations ne vont pas faire exploser le chômage Une erreur souvent commise est de considérer qu’il existe dans chaque pays un nombre fixe d’emplois. Selon cette logique de « partage du travail », il faudrait arrêter l’immigration de toute urgence, car les nouveaux arrivants constitueraient autant de chômeurs supplémentaires. Or, c’est une idée fausse. Dans tous les grands pays industrialisés, chaque jour, des milliers d’emplois disparaissent et chaque jour des milliers d’emplois sont créés. Il n’existe pas un stock d’emplois défini, mais des variations permanentes de grande ampleur. Cessez de dire que nous sommes en démocratie. Partout des gens s’insurgent de constater que le Parti Socialiste s’estime « plutôt satisfait » des résultats des élections régionales, et fonde sur cette satisfaction relative le maintien de sa politique au gouvernement ; malgré l’abstention pour les uns, malgré les scores du Front National pour les autres, malgré le tout pour les derniers. Et ils se saisissent du refrain défaitiste et pessimiste « si c’est ça, une démocratie… » Dans la matrice. Et bien non.

Aldous Huxley: "Je suis terrifié de voir mes prophéties réalisées" Que nous dit le passé de notre futur, ou plutôt de notre présent ? A l’occasion de l’exposition Une brève histoire de l’avenir, qui s’ouvre ce lundi 24 septembre au Louvre, la série Mémoires Vives vous propose de réécouter comment, il y a de cela 30 à 70 ans, nos prédécesseurs envisageaient le futur. J'avais projeté ce monde nouveau à une distance de six siècles, et je me trouve assez terrifié de me rendre compte que beaucoup de ces prophéties se sont réalisées en une seule génération. Aldous Huxley, à propos du Meilleur des mondes Vous êtes plutôt "Matrix" ou "Le meilleur des mondes"?

NOUVELLES TENDANCES : LES 7 RÉSEAUX SOCIAUX À SURVEILLER -Journal du web Face aux mastodontes Facebook et Twitter, l’inventivité de certains entrepreneurs a toujours été en ébullition pour créer le réseau social de demain : un réseau facile d’accès, à fort potentiel, tant sur le plan économique que médiatique… Mais la formule n’est pas si facile à trouver… En effet, Twitter ne gagne toujours pas d’argent malgré des revenus en hausse, Youtube est dans le même cas malgré un milliard d’utilisateurs et le futur de Google+ est incertain en tant que réseau social. Pourtant, sur un marché très concurrentiel, les nouvelles initiatives sont légion et des futures success-storiespourraient bel et bien voir le jour. Ça veut dire encore plus de réseaux sur lesquels investir ? Pas forcément. Ça veut surtout dire qu’il est de plus en plus important d’être en veille constante sur ces outils, car au-delà de l’usage qu’on peut en avoir, ils révèlent surtout une tendance de fond en termes d’usage et d’habitudes de consommation dans une société hyper-connectée.

Related: