background preloader

Versailles

Versailles
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies qui permet le bon fonctionnement du site, de faciliter et d’améliorer votre navigation, de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, de partager du contenu sur les réseaux sociaux et de mesurer l’audience. En savoir plus... alexandria En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l’utilisation de cookies qui permet le bon fonctionnement du site, de faciliter et d’améliorer votre navigation, de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, de partager du contenu sur les réseaux sociaux et de mesurer l’audience. En savoir plus... alexandria Related:  R3

1789-1815, Calendrier revolutionnaire Calendrier : Le calendrier (ou annuaire) républicain a été institué par le décret du 5 octobre 1793 qui portait qu’à l’avenir l’année commencerait là l’équinoxe d’automne, c’est-à-dire le 22 septembre, à minuit. (Ce jour fut choisi de préférence à l’équinoxe du printemps parce que, par une coïncidence tout à fait fortuite, la proclamation de la République avait eu lieu le 22 septembre 1792.) “Art. 1er. L’ère des Français compte de la fondation de la république, qui a eu lieu le 22 septembre 1792 de l’ère vulgaire, jour où le soleil est arrivé à l’équinoxe vrai d’automne, en entrant dans le signe de la balance, à neuf heures dix-huit minutes trente secondes du matin, pour l’observatoire de Paris. “II. L’ère vulgaire est abolie pour les usages civils. “III. “IV. “V. “VI. le 4e jour du 3e mois de l’an 2e (24 novembre 1793), sur rapport de Fabre d’Eglantine, la Convention rendit un décret qui complétait celui du 5 octobre 1793, et qui portait : “VIII. “IX. Les noms des mois sont :

Expositions virtuelles Covid-19 En raison du contexte sanitaire, des consignes et recommandations seront appliquées dès la rentrée sur les sites de l'Ecole du Louvre (Flore et Rohan): ►Présentation obligatoire par tous du Passe sanitaire (élèves exceptés). ►Port du masque obligatoire dans l'intégralité des espaces intérieurs. ►Respect de la distanciation physique. ►Respect des sens de circulation. ►Lavage des mains régulier. Vigipirate ►Présentation obligatoire des cartes (élèves, auditeurs, enseignants). Merci de votre collaboration et de faire de preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles aux entrées.

"Zeega", l'autre outil de création de webdocs - Démo-test - Le Blog documentaire Nouvel outil de création web, et nouveau mode d’emploi sur Le Blog documentaire !S’il est avéré que l’émergence du webdocumentaire a suscité un grand engouement en France au point qu’au moins trois outils de création web « codefree » à destination des créateurs de contenus y sont apparus (Klynt, 3WDOC, Djehouti), on évoque plus rarement les logiciels StoryPlanet (à l’initiative du danois Bjarke Myrthu) ou Zeega (créé aux Etats-Unis).Présentation ici de Zeega, dont la version Alpha est disponible depuis quelques mois. Zeega est nommé ainsi en hommage à Dziga Vertov, génial cinéaste expérimental de l’avant-garde soviétique des années 20 (L’Homme à la caméra et la théorie du ciné-oeil). Depuis 2010, ce programme est incubé au MetaLab de l’université de Harvard, à l’initiative de trois créateurs aux profils riches et complémentaires : Kara Oehler, Jesse Shapins et James Burns. La curation comme création dans le chutier médias de l’utilisateur Zeega. Fair use et metadata Alpha

Top 18 des publications de Louis XIV sur les réseaux sociaux, une journée normale du Roi Soleil On peut croire, à premier abord, qu'un Roi-Soleil, ça n'en fout pas une de la journée. C'est complètement faux. La fonction de monarque absolu était particulièrement exigeante et Louis XIV, les 35h, il les faisait en une journée. Pour bien s'en rendre compte, il suffit de suivre les multiples comptes du roi sur les réseaux sociaux. Parce que le roi est peut-être débordé, mais il reste connecté avec ses sujets : Et vous, vous avez des journées royales ? Images d’Art Un webdoc de la saison 2019-2020 " Raconte ta ville " « Raconte ta ville » met en oeuvre des projets pour lesquels les classes engagées sont amenées à rechercher et collecter des documents sur un support physique ou sur Internet, et à en produire de nouveaux, au moyen d’enregistrements, de photos et de séquences filmées dans lesquels eux-mêmes ou des tiers figureront. Ces documents peuvent être utilisés, dans un deuxième temps, pour la réalisation de webdocumentaires destinés à une publication en ligne. Les élèves et leurs enseignants doivent donc, pour chaque document, se poser la question des droits afférents : - droit d’auteur ;- droit à l’image. Ils ont également à se soucier de la protection des données personnelles. La présente rubrique s’appuie sur le site Internet responsable du ministère de l’Éducation nationale. Droit d'auteur L’obtention des droits d’auteur afférents aux productions des élèves à intégrer dans le webdocumentaire est résolue dans le document « Captation d’un mineur » proposé dans la section « Modèles d'autorisation ».

Paris, d'où vient ton nom ? ORIGINE DES NOMS DES VILLES - La France foisonne de merveilles. Le Figaro vous propose de redécouvrir chaque semaine l'origine du nom de vos villes. Aujourd'hui, il est question de notre capitale, bien nommée Paris. Son nom a inspiré les plus grands. Victor Hugo l'a sublimée sous sa plume dans son Notre-Dame, Baudelaire l'a assombrie dans son Spleen et Huysmans l'a immortalisée dans ses Croquis. Paris, Paris... son nom seul suffit à dire le prestige qu'elle incarne. Il n'échappera à personne que la capitale ne s'appela pas toujours Paris. En -52 néanmoins, indique le Petit Robert, la capitale change de nom. Le bouleversement n'aura pourtant pas lieu. Ce n'est qu'à la fin du Ve siècle après J.C., du fait de l'essor de la cité gauloise sous le règne de Clovis, que Paris devint la capitale du royaume des Francs. » Lire aussi - Les plus belles citations sur Paris

La cité des mortes : web documentaire sur l'affaire des mortes de ciudad juarez Les 18 châteaux à visiter en Île-de-France Les ponts du mois de mai se profilent. Une occasion rêvée pour partir à la découverte du patrimoine francilien. Le Figaroscope a sélectionné dix-huit édifices connus ou méconnus, à visiter selon vos envies: châteaux des grands de ce monde aux perles rares, en passant par ceux qui continuent à être entretenus en famille, de génération en génération. Source Figaroscope Courances Le cachet. À ne pas manquer. Château de Courances. 15, rue du Château, Courances (91). Fontainebleau Le cachet. À ne pas manquer. Château de Fontainebleau (77). Malmaison Le cachet. En 1809, après son divorce d'avec l'Empereur, Joséphine fera de la Malmaison «son» endroit, en suivant sa passion pour la botanique. À ne pas manquer. Château de Malmaison. Saint-Germain-en-Laye Le cachet. À ne pas manquer. Château de Saint-Germain-en-Laye. Écouen Le cachet. À ne pas manquer. Château d'Écouen. Versailles Le cachet. À ne pas manquer. Château de Versailles. Chantilly Le cachet. À ne pas manquer. Domaine de Chantilly. Compiègne

Trésors Romans de Poitou-Charentes Pilotage et coordination : Jean Jay, Yann Ourry Rédaction des enrichissements et relecture : Véronique Dujardin, Marie-Paule Dupuy, Yann Ourry, Christine Sarrazin, Catherine Tijou. Intervenants : Pierre Cazenave, Lætitia Copin-Merlet, Didier Delhoume, Anne Embs, Christian Gensbeitel, Marie-Anne Lacaille, Mathieu Lehanneur, Brice Moulinier, Rémy Prin, Christian Rémy, Anaël Vignet. Journaliste : Mélody Szymczak Un webdocumentaire conçu et réalisé par Vue du Phare production. Conception & réalisation : Arnaud Chastanet Production : Arnaud Chastanet, Amandine Faugeron Chef opérateur : Romain Carcanade Directeur technique : Filip Trad Cadreur additionnel : Guillaume Génini Musique originale, prise de son & mixage : Augustin Arbon Montage : Filip Trad, Arnaud Chastanet Création web et habillage : Agence Sweet Punk Pilote drône : Rémy Semidei Pilote drône additionnel : Romain Watier Motion Design : Fabrice Vacher Étalonnage : Mathieu Nieto Journaliste : Mélody Szymczak

Quand le théâtre débarque dans vos cours d'Histoire À chaque fois qu’un personnage est nommé, l’élève qui le représente se lève. En fait les enfants, tout a commencé avec cette histoire de vote par ordre ou par tête. Le roi avait doublé le nombre de députés du Tiers-État. Mais ceux-ci savaient qu’il faudrait réformer le système des votes pour gagner de l’influence. Les députés du Tiers-État ont donc fait pression pour que ce système change, en vain. Le 10 juin 1789, le Tiers-État invite les députés des 2 autres ordres à les rejoindre dans sa salle (3 salles différentes avant la séance royale), sur l’initiative de l’abbé de Sieyès (l’élève qui le représente se lève). 49 députés nobles (faire lever les élèves Clermont-Tonnerre, Louis d’Orléans) et 160 députés du Clergé ont rejoint le Tiers-État. Cette assemblée se proclame « assemblée nationale » car « elle représente 96% de la nation » selon l’abbé Sieyès. Réaction du roi : il fait fermer la salle du Tiers-État le 20 juin sous prétexte de travaux.

Related: