background preloader

Les compétences du 21e siècle - OCE - L'Observatoire compétences-emplois

Les compétences du 21e siècle - OCE - L'Observatoire compétences-emplois
À l’ère de la culture numérique, de nouvelles exigences apparaissent dans le domaine de l’éducation et de l’emploi. Au cours des vingt dernières années, plusieurs termes ont été utilisés pour les désigner, tels que compétences de base, compétences essentielles, compétences clés, socle commun de connaissances et compétences, etc. Depuis les cinq dernières années, cependant, un consensus émerge sur le terme compétences du 21e siècle, plus englobant, significatif et générique que les autres. S’accordant sur la terminologie, qu’en est-il de la définition de ces compétences? Dans ce dossier, nous présentons les travaux de deux équipes de chercheurs, une néerlandaise, l’autre américaine, qui se sont intéressées à cette question. La mise en parallèle de leurs travaux permet de constater que les compétences qui font consensus et celles qui sont les plus en demande sur le marché du travail sont très semblables. Les compétences qui font consensus Les compétences les plus en demande Les savoir-faire

http://www.oce.uqam.ca/article/les-competences-qui-font-consensus/

Related:  Comprendre les élèves d'aujourd'huiCompétencesAPC

Bac : des révisions avec applications Une petite musique aux accents lyriques retentit. Vous avez choisi le personnage du chat - le bleu clair, parce que c’est le plus joli - et le mode aventure, parce que, dans la vie, vous aimez bien la forêt, l’adrénaline, et le chapeau d’Indiana Jones. Votre voisin de bus louche sur votre smartphone, il croit que vous êtes en pleine partie d’un jeu vidéo impliquant des dieux grecs. Il n’en est rien. Vous êtes en train de réviser le bac de philo. Référenciel de compétences Dans un projet d’investissement, quand on parle des supports qui permettent de fixer une représentation du futur , on pense tout de suite au plan d’une machine, à une représentation en 3D d’un poste de travail, à un prototype… Or l’investissement ne se traduit pas seulement par une évolution des espaces, des équipements, des flux mais aussi par une évolution des métiers et des compétences. Comment anticiper cette dimension stratégique du changement, et s’assurer au fil du projet de conception que les choix ne vont pas conduire à des besoins de compétences difficiles à acquérir dans les temps impartis, à un appauvrissement des métiers sur le contenu, à l’exclusion de salariés, à la disparition de savoirs faire... ? Parallèlement à la simulation sur les équipements et les process ; on peut, grâce à l’implication forte de la fonction RH, anticiper les besoins de compétences futures, en les formalisant dans un document : référentiel d’activité ou référentiel de compétences.

Apprendre et enseigner les compétences du 21e siècle Accueil > Dossiers et articles > Apprendre et enseigner les compétences du 21e siècle Par Martine Jaudeau | maj@cursus.edu Analyses Créé le mercredi 13 août 2008 | Mise à jour le vendredi 10 février 2012 Quelle école pour le XXIe siècle ? Que ce soit pour répondre aux enjeux de la mutation numérique ou pour permettre l’éducation de tous les enfants, un vaste mouvement international plaide pour une école moins compétitive et plus tournée vers les savoir-faire. De San Francisco à Doha, d’Helsinki à Dakar, forums et initiatives foisonnent depuis une dizaine d’années pour inventer « l’école du XXIe siècle ». Le microcosme qui anime cette réflexion a ses lieux et rendez-vous culte, ses stars planétaires et ses réseaux de référence –parmi lesquels Ashoka, organisation internationale « qui a pour vocation de faire émerger et de soutenir les solutions entrepreneuriales les plus innovantes aux défis sociaux et environnementaux » et qui organise le 29 juin au Grand Rex (Paris) un événement intitulé « Redessinons l’éducation », en partenariat avec Le Monde. Protéiforme et multipolaire, ce mouvement a pour premier trait de penser l’éducation à une échelle mondiale.

Bruno Devauchelle : Pourquoi les adultes ont si peur des ados et du numérique ? Une littérature intéressante sur les adolescents et leurs manières d'entrer dans le monde "tel qu'il est" vient de s'enrichir de la traduction en français, par Hervé le Crosnier, du livre de Danah Boyd "C'est compliqué, les vies numériques des adolescents" (C&F éditions). Après Dominique Pasquier, Claire Bailleys, Jocelyn Lachance, Anne Cordier et bien d'autres, la question de la manière dont la jeunesse s'empare du monde qui l'entoure interroge bien sûr tous les éducateurs : que font-ils ? Faut-il encadrer, accompagner, contrôler ? Comment éduquer ? etc.

Le glas des compétences ? Les socles de compétences sont-ils en train de vaciller ? Opposée aux savoirs par les enseignants, mal délimitée ou mal comprise, évangélisée par certains, décriée par d’autres, la notion de compétence a très tôt fait débat au sein d’une école, terrain in se glissant pour l’intégration des différentes réformes. Si jusqu’à présent, on pouvait noter une certaine (mais relative) unanimité dans le monde universitaire à ce propos, le front se désunit désormais, et les théoriciens et pédagogues belges s’affrontent sur cette question des compétences, mot polémique chez les professionnels de l’enseignement. Pédagogie inversée en séance d'APC - Prim à bord Le groupe de travail départemental des Yvelines « Activités pédagogiques » a souhaité investir les concepts de la pédagogie inversée dans le cadre des séances d’APC. L’objectif était d’expérimenter cette démarche innovante dans le cadre de la prévention d’une difficulté. Le blog « Inversons les APC » dédié à cette expérimentation propose :

L’impact des loisirs des adolescents sur les performances scolaires L’enquête sur les loisirs des élèves de 3e Cette enquête en 2008 chez des enfants de 11 ans, ne révélaient pas d’impact des loisirs, mêmes fréquents sur les performances scolaires et cognitives. Mais depuis les technologies du numérique ont explosé et envahi notre quotidien. L'arbre des compétences Qu’est-ce que l’arbre des compétences ? Les arbres de compétences (également nommés "arbres de connaissances") ont été imaginés dans les années 1990. Cette méthodologie pédagogique a été rapidement utilisée dans les écoles Freinet essentiellement. Depuis quelques années, les entreprises utilisent ces arbres de compétences pour dynamiser et réorganiser leurs services (elles utilisent d’ailleurs un logiciel privé fort coûteux pour le faire, mais vous allez constater par vous même qu’il n’y a pas du tout besoin de ce logiciel pour faire le même travail et qu’il serait même plutôt contre-productif d’utiliser ce logiciel). Je dois bien vous avouer n’avoir pas lu intégralement le livre fondateur de ces "arbres de connaissances", mais je n’en ai pas -à priori- besoin car j’ai trouvé ici ce que je souhaite faire avec mes élèves afin de corriger les problèmes rencontrés.

L'évaluation par compétences : Une solution pour lutter contre les inégalités sociales à l'école ? "On livre des pistes intéressantes. Je suis convaincu qu'il faut sortir du système de notation dont on connait les biais". Pour Pascal Huguet, directeur de recherches au CNRS - Sciences cognitives), qui a livré de premiers résultats d'une enquête menée dans l'académie d'Orléans Tours, il n'y a pas de doute : l'évaluation par compétences doit s'imposer pour faire reculer les inégalités sociales à l'école. Interrogé par le Café pédagogique, il partage les conclusions de ses travaux qui continuent à poser des questions.

Les compétences du XXIe siècle Plusieurs organismes internationaux se sont attelés à définir cet ensemble de savoirs et de savoir-faire sur lesquels nos systèmes éducatifs devraient se concentrer pour former les futures générations aux besoins de l’économie de la connaissance. Ces nouvelles aptitudes ont été dénommées les « compétences du XXIe siècle ». Qu’il s’agisse des travaux en la matière de l’OCDE, du groupement d’expert internationaux ATC21S ou encore de l’organisation américaine P21, on retrouve plusieurs points communs permettant de dégager trois blocs principaux : des compétences génériques d’apprentissage, des compétences d’innovation et de création et des compétences de collaboration.

Bruno Devauchelle : Numérique et attention : Que faire en classe ? "Ils ne font plus attention ! Génération zapping ! Pas de concentration !" voici quelques une des expressions qui peuplent les conversations des salles des enseignants dans les établissements scolaires.

Related: