background preloader

Les digital natives existent-ils

Les digital natives existent-ils
Dans ce cadre conceptuel renouvelé privilégiant le continuum entre technique et culture plutôt que l'opposition binaire entre mythe et réalité, il nous faut considérer les digital natives comme une figure performative, un être de papier qui fait agir et qui par-là se trouve doté d'une existence empirique. Ainsi, parce qu'ils sont évoqués dans les représentations de l’échelle des âges imaginaires du numérique, les digital natives remplissent un rôle fonctionnel bien réel, celui de passeur d’usage intergénérationnel : « Le téléphone mobile avec le clavier non tactile, j'ai commencé à en être addict quand mes filles habitaient loin de moi. Ces messages courts, c'étaient ma seule façon de communiquer avec elles car au téléphone, elles ne répondaient pas. Elles faisaient 250 SMS par semaine. » (cadre territorial, 52 ans) « Il a bien fallu. Le mythe des « digital natives » peut donc paradoxalement autant faire écran à la compréhension des pratiques que les éclairer.

http://www.inaglobal.fr/idees/article/les-digital-natives-existent-ils-8393

Related:  anthropologie et numériqueThéories

Qui est Siri et que fait-il à nos vies ? A travers une enquête philosophique sur Siri, l'assistant virtuel intégré à l'Iphone d'Apple, Nicolas Santolaria explore la manière dont ce robot parlant change les cadres de notre existence. Et ce que cela dit de notre rapport à la technologie. C'était il y a tout juste cinq ans, le 4 octobre 2011, la veille de la mort de Steve Jobs. Et dans l'un de ses fameux shows, Apple dévoilait sa dernière nouveauté intégrée aux iphones, SIRI Quand on lui demande qui est, Siri répond sous les applaudissements ; "Je suis un humble assistant personnel". Siri est ce qu'on appelle un chatbot, un robot parlant.

5 neuromythes invalidés par les neurosciences Steeve Masson explique dans cette vidéo qu’il existe beaucoup de fausses croyances sur le cerveau qui sont en fait des neuromythes. 1. Les styles d’apprentissage Les recherche en neurosciences n’ont pas encore réussi à démontrer qu’il existe des styles d’apprentissage propres à chaque individu (auditif, visuel, kinésthésique). Aucun neuroscientifique ne peut affirmer que les apprentissages seront plus profonds et plus durables si un enseignant enseigne exclusivement en fonction du style d’apprentissage. En revanche, il est vrai que nous apprenons tous par différents canaux : par la vue, par l’oreille, par le mouvement.

Un nouvel enjeu éducatif : La translittératie ? Sur le site HAL d’« hyper articles en ligne », les chercheurs Eric Delamotte, Vincent Liquete et Divina Frau-Meigs consacrent une étude à « la translittératie ou la convergence des cultures de l’information ». Le terme savant de « translittératie » recouvre des compétences essentielles sur les plans culturel, citoyen ou professionnel, et donc désormais au cœur des missions de l’Ecole : « l’ensemble des compétences d'interaction mises en œuvre par les usagers sur tous les moyens d’information et de communication disponibles », de l’oral au livre, en passant par les différents médias et bien entendu les environnements numériques. Les auteurs de l’étude éclairent certaines difficultés rencontrées en la matière par les jeunes, et leurs comportements lors de dispositifs scolaires comme les TPE et les PPCP : de quoi inciter l’Ecole à renouveler ses pratiques, voire ses règles… Favoriser une réflexivité sur les usages

Le déferlement d’images sur les réseaux sociaux transforme-t-il notre cerveau ? Lors d’une conférence, en juin dernier, Nicola Mendelsohn, cadre chez Facebook, prédisait que le célèbre réseau social allait devenir 100 % vidéo dans les 5 années à venir. « Le texte est en déclin, nous l’observons au fil des ans. Si je devais parier sur l’avenir des réseaux sociaux, je dirais : vidéo, vidéo, vidéo. » Au même moment, un article du New York Times chroniquait le livre d’un groupe de jeunes personnalités – « le Snap Pack » – qui passent leurs soirées à faire des photos dans le but de les partager avec leurs « followers ».

Organisation spatiotemporelle de l’apprentissage. La manière d’apprendre et de se situer dans cet espace dit virtuel et pourtant bien réel est parfaitement illustrée dans ces 2 vidéos : «Famille ; révolution numérique, apprendre», une conférence,animée par Serge Tisseron et Serge Soudoplatoff, et «Les élèves doivent contribuer à produire des connaissances» de François Taddéi. Une nouvelle organisation pour une nouvelle manière d’apprendre. Cette conférence et cette interview rappellent l’importance du collaboratif mais aussi l’immense importance des lieux de savoir qu’ils soient localisés dans des lieux classiques à des heures classiques ou dans des lieux insolites» à des heures tout aussi «insolites». Elles révèlent, aussi, pour l’enseignant, le formateur ou le tuteur cette nouvelle manière d’apprendre.

Esprit critique es-tu là ? La page dédiée aux ressources complémentaires pour le livret “Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique”. Présentation du livret : Un outillage critique est nécessaire aussi bien pour analyser l’information ou distinguer les contenus scientifiques de contenus pseudoscientifiques que pour trier les thérapies, déceler les mensonges à visée commerciale ou de propagande, ou prévenir l’intrusion dans la méthode scientifique d’idéologies comme le racisme, le créationnisme ou l’Intelligent Design…

Comment le monde actuel a privatisé le silence - Idées Les technologies modernes nous sollicitent de plus en plus, et chacun semble s’en réjouir. Or, cela épuise notre faculté de penser et d’agir, estime le philosophe-mécano Matthew B. Crawford. « Tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos dans une chambre », écrivait déjà Pascal en son temps. Quelques éléments de la psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages Cette captation vidéo a été réalisée le 3 juin 2015 lors d'une journée de formation intitulée : Les dispositifs, la classe, l’établissement ; quels soutiens à l’engagement des élèves ? Cette journée a été l’occasion de réfléchir aux enjeux d’une aide apportée de manière cohérente et ajustée aux besoins des élèves, dans un contexte marqué par la controverse autour de l’insuffisante efficacité des dispositifs d’accompagnement des élèves. Quels pas de côté ces dispositifs font-ils faire aux enseignants, aux praticiens, afin de mieux comprendre la nature des difficultés des élèves ? La réflexion s'est appuyée notamment sur le travail d’une équipe de recherche qui a étudié durant deux années les formes de soutien proposées aux élèves en difficulté dans des configurations locales très différentes. Écouter les enregistrements de la journée

Related: