background preloader

Les fonctions cognitives

Les fonctions cognitives
Related:  DifférenciationThéoriesRaisonnement, mémoire

Conférence : Dyslexie et/ou dysorthographie: quelques pistes de prise en charge à l’école - Mercredi 7 octobre 2015 - Lausanne - A.N.A.E Journée de conférences Dyslexie et/ou dysorthographie: quelques pistes de prise en charge à l’école Mercredi 7 octobre 2015 Lausanne Programme 8h30 Accueil à l'Aula du collège de Béthusy 9h00 Conférence de Marie-Line Bosse: "Expliquer et comprendre la dyslexie/dysorthographie développementale: ses caractéristiques, ses différentes formes et ses origines"10h30 Anne-Françoise de Chambrier: "La prise en charge logopédique de la dyslexie/dysorthographie"11h30 Discussion12h00 Repas14h00 Introduction14h15 Sylvie Cèbe: "Eviter la double peine aux élève présentant une dyslexie en enseignant, très tôt, les procédures d'une compréhension efficace"15h00 Catherine Martinet: "Des aménagements pédagogiques pour contourner les difficultés que peuvent rencontrer les élèves présentant une dyslexie/dysorthographie" 15h45 Discussion et conclusion Comité d’organisation : Didier Binamé (SESAF-OPS) Catherine Martinet (HEP Vaud-UER Pédagogie spécialisée) Sandra Modiano (DGEO-DP) Avec le soutien de l’UFC, HEP Vaud

Les digital natives existent-ils Dans ce cadre conceptuel renouvelé privilégiant le continuum entre technique et culture plutôt que l'opposition binaire entre mythe et réalité, il nous faut considérer les digital natives comme une figure performative, un être de papier qui fait agir et qui par-là se trouve doté d'une existence empirique. Ainsi, parce qu'ils sont évoqués dans les représentations de l’échelle des âges imaginaires du numérique, les digital natives remplissent un rôle fonctionnel bien réel, celui de passeur d’usage intergénérationnel : « Le téléphone mobile avec le clavier non tactile, j'ai commencé à en être addict quand mes filles habitaient loin de moi. « Il a bien fallu. Et du côté des jeunes praticiens endossant le statut mythique des « digital natives », ils se doivent de cultiver l'immanentisme de leur littératie numérique. Le mythe des « digital natives » peut donc paradoxalement autant faire écran à la compréhension des pratiques que les éclairer. Crédit photo : Maurizio Pesce / Flickr

Mieux connaître le développement de l’intelligence chez l’enfant Récemment, l’imagerie cérébrale a permis de démontrer l’existence, chez l’enfant comme chez l’adulte, de deux formes complémentaires d’apprentissage neurocognitif : l’automatisation par la pratique et le contrôle par l’inhibition. Dans le cas de l’automatisation, c’est initialement la partie préfrontale (avant) du cerveau qui est activée car la mise en place des habiletés nécessite un contrôle et un effort cognitif (apprendre par cœur une liste de mots, par exemple), puis ces habiletés s’automatisent avec l’apprentissage et c’est la partie postérieure du cerveau, ainsi que les régions sous-corticales, qui prennent le relais. Dans le cas inverse (désautomatisation), il s’agit d’apprendre à inhiber les automatismes acquis pour changer de stratégie cognitive. Le défaut d’inhibition peut expliquer des difficultés d’apprentissage et d’adaptation tant cognitive que sociale. A l’école, depuis toujours, on apprend surtout par la répétition, la pratique et l’automatisation. Houdé, O. (2014).

Les intelligences multiples Un des grands thèmes de l’instruction en famille, c’est l’absence de standardisation des apprentissages, la possibilité de donner à ses enfants des enseignements qui leur seraient adaptés – ce qui est sacrément difficile dans une salle de classe. Ce qui est évident pour tout le monde, c’est la possibilité de ralentir le rythme, ou au contraire de l’accélérer. La possibilité aussi, de varier les supports : il existe multitude de manuels officiels avec ou sans exercices ; de sites internet de références et/ou destinés aux plus jeunes ; d’applications IPad ; de documentaires ; de sites à visiter. Certains enfants raffolent des lapbooks, d’autres sont plus à l’aise avec des lignes du temps ou la lecture d’un livre. Lorsqu’on instruit plusieurs enfants, on se rend forcément compte qu’ils n’apprennent pas pareil. Que ce n’est pas juste une question de goût ou d’humeur. Se pose également la question de l’intelligence. L’instruction en famille prend dans ce cadre tout son sens. ). – Musicale 1.

8ème FEI : 6ème 2C : Apprendre avec et grâce aux autres Présenté au 8ème Forum des enseignants innovants, le projet de la 6ème 2C travaille les fondamentaux : le métier d'élève. Au collège Elsa Triolet de Saint-Denis, un établissement Rep, Julien Degalle propose une nouvelle façon d'enseigner et de nouveaux rapports avec et entre élèves. L'approche par compétences est au centre du projet. Mais il va bien plus loin. Comment est né ce projet ? Le collège Elsa Triolet de Saint Denis compte 600 élèves. Comment est composée cette classe ? Les élèves de la classe de 6ème 2C viennent des écoles primaires qui composent le REP. Le dispositif est global comme les objectifs. La question du vivre ensemble, nouveau credo des politiques éducatives, peut apparaitre parfois comme relevant de la pensée magique ou du vœu pieu voire de l’incantation. « Il faut que vous sachiez vivre ensemble ! Le postulat de l’équipe pédagogique est donc qu’il faut « apprendre à coopérer et coopérer pour apprendre ». Le nombre d'élèves est-il un problème ?

numérique et enseignement - différenciation, remédiation, individualisation, soutien, individuation … et le numérique dans tout ça ? Quand on parle de la différenciation en classe, nous sommes confrontés à une multitude de définitions, de représentations et d’amalgames avec d’autres notions ou situations d’apprentissage. Plusieurs modalités de travail sont évoquées. Elles contribuent alors à brouiller la notion de différenciation bien qu’elles aient toutes pour ambition de vouloir répondre à la multiplicité des rythmes, des intelligences cognitives, des compétences des élèves. Mais selon que l’on choisisse telle ou telle approche, les postures de l’élève, de l’enseignant, l’environnement de la classe, la gestion de la temporalité varient, diffèrent, n’engendrent pas les mêmes effets. Au nom de la différenciation, les enseignants élaborent des stratégies ou en redécouvrent pour faire de la classe un lieu d'apprentissage pour tous les élèves. La différenciation implique-t-elle le passage obligé par un isolement de l’élève ? La différenciation est-ce de la remédiation hors-la-classe ? A ce sujet, S. Où l’on conclut …

Les fonctions exécutives : Un outil pour la réussite scolaire Par Annie Bernier, Université de Montréal Les fonctions exécutives (FE) sont des fonctions mentales d’une grande importance pour la réussite des enfants à l’école. Elles sous-tendent plusieurs habiletés fort utiles pour assurer le fonctionnement optimal de l’enfant en classe et en contexte scolaire : Contrôler ses impulsions, résister aux distractions, passer aisément d’une activité à une autre, se souvenir de ce que l’on vient d’apprendre même si une distraction a eu lieu, ou encore choisir de maintenir son attention sur une tâche ennuyante mais importante. Plusieurs chercheurs se sont donc intéressés à évaluer formellement si les FEs sont bel et bien associées à la réussite scolaire. Il semble donc utile pour les enseignants et autres éducateurs d’être au fait de quelques notions de base concernant les FEs. [Consulter le résumé] [Projet Grandir Ensemble]

meditation_CerveauPsycho_2010.pdf « Le hasard joue un rôle important » À la source de tout dispositif innovant, la recherche est un élément primordial de la réussite. Cependant, existe-t-il une formule précise permettant d'avoir des idées ? Réponses du mathématicien Cédric Villani, lauréat de la Médaille Fields en 2010 et auteur de « théorème vivant ». INfluencia : vous avez raconté le processus par lequel vous avez mis au point le théorème qui vous a en partie valu la médaille Fields dans un livre, Théorème vivant. Cédric Villani : c'est un processus complexe. Je fais parfois des exposés, précisément sur la naissance des idées, et je distingue habituellement sept ingrédients. Deuxièmement, la documentation, sans laquelle on ne peut rien faire non plus. Enfin, nous avons deux équilibres à trouver. Si vous restez toujours dans un même groupe à parler de choses que vous connaissez bien et sur lesquelles vous avez le même regard, vous n'arriverez pas à trouver quelque chose de vraiment neuf. IN : conversation + convivialité = production d'idées ?

Différencier - Le prof Depuis plusieurs décennies, la différenciation pédagogique est au centre des débats. Je me revois sur les bancs de mon école normale à essayer de comprendre les concepts de la différenciation… C’était en 1992! Malgré la lecture de plusieurs auteurs et l’explication de mes professeurs, il m’aura fallu pratiquement une vingtaine d’années pour percevoir le concept. Il n’y a pas 2 apprenants qui progressent à la même vitesse.Il n’y a pas 2 apprenants qui soient prêts à apprendre en même temps.Il n’y a pas 2 apprenants qui utilisent les mêmes techniques d’étude.Il n’y a pas 2 apprenants qui résolvent les problèmes exactement de la même manière.Il n’y a pas 2 apprenants qui possèdent le même répertoire de comportements.Il n’y a pas 2 apprenants qui possèdent le même profil d’intérêt.Il n’y a pas 2 apprenants qui soient motivés pour atteindre les mêmes buts. La différenciation, c’est quoi? Les types de différenciation Que différencier? La différenciation des contenus (1) Burns, R. (1971).

Related: