background preloader

36 situations dramatiques

36 situations dramatiques
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. 36 situations dramatiques est le nom d’une théorie proposée par le français Georges Polti (15 décembre 1867 - Juin 1946) dans Les 36 situations dramatiques et selon laquelle il existe, pour tout type de scénario, 36 situations dramatiques de base. Les travaux de Polti sont inspirés de ceux de l’Italien Carlo Gozzi (1720-1806) et de l’Allemand Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832). Contenu de l'ouvrage[modifier | modifier le code] Le livre présente trente-six situations dramatiques avec, pour chacune, les rôles ou « éléments dynamiques indispensables » qu'elle implique. Ainsi par exemple, la situation Implorer demande un Persécuteur, un Suppliant et une Puissance indécise. Les Situations ne sont cependant pas des catégories bien tranchées puisque certaines nuances d'une Situation peuvent toucher à une autre Situation. Postérité de la théorie[modifier | modifier le code] Les situations[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/36_situations_dramatiques

Related:  Ressources et Forumspour le projetclowns

4 teintes particulières La dramaturgie est un grand jeu. Les règles sont simples à première vue : faire vivre des étapes à un personnage central. Autour de ce protagoniste, d'autres personnages composés vont et viennent. Présentation du Jeu de Rôle - Les Chroniques du Continent Le Jeu de Rôle : 1) Le Jeu de Rôle, qu’est ce que c’est ? Le jeu de rôle est un loisir unique en son genre qui consiste à élaborer collectivement le récit de la vie de personnages fictifs. Après accord sur le cadre de référence (civilisation historique, univers fictionnel préexistant, environnement développé de façon spécifique...), chaque joueur conçoit un personnage vivant dans ce cadre, à l’exception de celui qui assume la position de meneur de jeu. Ce dernier a pour fonction d’arbitrer la partie en prenant en compte les décisions des joueurs, de garantir la cohérence du récit, de mettre en scène les situations et d’entretenir de la dynamique collective en animant l'ensemble des êtres et événements rencontrés par les personnages au cours du jeu. Le jeu à proprement parlé consiste à réagir à l'énoncé d'une situation initiale proposée par le meneur, en décrivant la réaction du personnage que l'on a choisi et en l’interprétant à la première personne.

A la découverte d’un exercice : la Constellation Dans mes ateliers j’utilise tout un tas d’exercices d’impro et de catégories pour illustrer et travailler des concepts spécifiques. Parmi ceux-ci j’ai mes petits préférés, que je vais tâcher de décrire dans une série d’articles. Nous commençons aujourd’hui par exercice au nom plein de mystère : la Constellation. C’est un improvisateur allemand (Detlev Schmidt en l’occurence) qui m’a fait découvrir cet exercice il y a quelques années, et je ne crois pas avoir déjà croisé d’autres improvisateurs français le pratiquant, ce qui est bien dommage (il y a par contre des psychothérapeuthes qui le pratiquent, puisque l’exercice vient de là…). C’est un exercice qui peut également être joué en public (il est même prévu pour), et qui permet de présenter ou de travailler en particulier les points suivants : La construction de personnagesLes relations entre personnagesLes improvisations longuesLes changements de scènesLes ellipses

Construire un personnage à l’aide d’un questionnaire Ecrire un scénario ne consiste pas seulement à inventer une histoire, aussi brillante soit-elle, mais à donner vie à un certain nombre de personnages. Ils ne sont pas simplement là pour servir l’intrigue mais comme vecteurs d’identification pour les spectateurs. Quelle que soit leur importance dans l’histoire, qu’ils soient attachants ou détestables, protagonistes ou antagonistes, ce sont les personnages qui ont pour tâche de susciter (et maintenir) l’intérêt du public, de lui faire partager des sensations, des émotions. Autant dire que la caractérisation est une étape cruciale de la dramaturgie, mais aussi délicate, puisqu’il existe une infinité de méthodes pour créer des personnages. Voici un exercice, très simple, qui pourra vous servir de base.

Atelier Fast-Food Stanislavski – Mark Jane Hier soir, j’ai participé à l’atelier organisé par Mark Jane des Improfessionals, sur la méthode de Keith Johnstone “Fast-Food Stanislavski” (décrite p385 de Impro for Storytellers). Si vous lisez un peu ce blog, vous vous êtes déjà rendu compte que j’admires beaucoup le travail de Keith Johnstone, et que je lisais Stanislavski en ce moment… Je me suis donc précipité pour m’inscrire à l’atelier. La méthode de Keith Johnstone était de donner un objectif aux personnages, et de les aider à y parvenir en faisant une liste d’actions pour parvenir à cet objectif. Cette liste peut être utilisée aussi bien sur une scène improvisée que sur un texte. Le public était très varié, tant en expérience (même si c’est rarement une bonne mesure en improvisation) qu’en provenance des joueurs. C’était chouette de jouer avec des gens nouveaux !

Un parchemin pour vos illustrations Agrandir le résultat Le 03 mai 2008 - Niveau Difficile étape 1 Tous les parchemins mènent au rhum ! Notre document ici fait 800x600px. Instant Présent - Gérard Gallego On dispose les chaises autour de la pièce à intervalles réguliers de manière à ce qu'il en manque une. Au top de l'animateur, chacun va s'asseoir : il en reste un celui qui reste debout a perdu, et cherchera une chaise au prochain top. On est obligé de changer de chaise à chaque top. Comment écrire un roman en 3 jours ? Longtemps, j’ai cru qu’il existait des formules pour écrire une bonne histoire, tout ça sans doute à cause de mes cours de scénario quand j’étais étudiant et du monomythe de Joseph Campbell (est-ce un hasard s’il s’appelle comme une célèbre marque de soupe en boîte ?). J’ai pris du recul avec tout ça, mais bien que je n’applique presque jamais les règles d’écriture des autres, je reste fasciné par leur lecture : c’est comme s’il y avait une formule mathématique, non-soumise aux prosaïques règles du temps de l’espace des hommes, figée dans le monde des Idées de Platon, pour fabriquer un récit qui fonctionnera à tous les coups sur l’ensemble des lecteurs. Dans la réalité, les choses sont un peu plus compliquées. Les recettes ne fonctionnent pas à tous les coups, et quand les conseils sont bons, ils sont parfois mal appliqués, compris de travers, pas maîtrisés.

Des animaux, des objets et Stanislavski Un écureuil (pour faire cliquer les gens parce que c’est mignon) Parmi les grands mystères de l’univers, le fait que les improvisateurs débutants jouent très souvent des animaux n’est pas le moindre. Pourquoi ?

Related: