background preloader

La classe inversée n'a pas réponse à tout

La classe inversée n'a pas réponse à tout
Il y a eu les Mooc, il y a désormais la classe inversée. Si la méthode n'est pas vraiment nouvelle, elle suscite l'intérêt d'une communauté enseignante de plus en plus attentive à la pédagogie dans l'enseignement supérieur. Preuve s'il en faut : les ateliers sur le sujet ont fait salle comble lors d'un colloque organisé à Brest du 15 au 17 juin 2015 sur les questions pédagogiques. À cette occasion, AgroParisTech et l'École de biologie industrielle ont présenté leurs expérimentations, soulignant des avantages mais également des limites. Des étudiants plus actifs À AgroParisTech, Valérie Camel a transformé une partie de ses cours magistraux en classe inversée, en licence 3 et master 1. Côté étudiants, c’est plutôt un succès : "Ils trouvent l’approche novatrice et formatrice, mais cela leur demande plus de temps de travail qu’un cours traditionnel", décrit Valérie Camel. Des cours difficiles à étudier seuls, en amont Une méthode pas adaptée à tous Les Mooc sont-ils "pédagogiquement pauvres" ? Related:  Idées pour la classe inverséeAnti-collège2016!

20 Classroom Setups That Promote Thinking 20 Classroom Setups That Promote Thinking by TeachThought Staff This is part 1 in our #iteachthought campaign. This is our equivalent to “back to school,” and is intended to help you focus in the 2015-2016 school year on taking a thoughtful approach to your craft as a teacher. Part 1: Classroom Setups That Promote Thinking Part 2: Learning Profiles: What Great Teachers Know About Their Students Part 3: 50 Questions To Ask Your Students On The First Day Of School Learning Is An Ecology Can how you setup your classroom impact how students think? Desks are a staple of the ‘modern’ classroom as we know it. So what can we do? So, the bit about “classroom setups impacting thinking.” You can also setup a “Google Room” or “Maker Space” and not promote thinking at all, or have students performing stunning cognitive acrobatics sitting by themselves on a cold floor. Note, we’ve placed an asterisk* beside those approaches that are more strongly suited to “thought” than others. 1. 2. 3. 4. 5. 7. 8. 9.

Collège : une réforme informe J’imagine que ce n’était pas l’effet escompté. Le stage de formation (Université d’automne) sur la réforme du collège organisé dans mon académie a transformé la créature dubitative mais bienveillante que j’étais en farouche opposante, le professeur constructif bien que circonspect quant à sa mise en œuvre en enseignante écœurée. Il fallait le faire ! Bien joué. De bons débuts Ça avait pourtant bien commencé. Une réponse brouillée à des questions complexes Mais que s’est-il passé ? Là est le vrai problème, drame de cette réforme. L'agitation plutôt que l'efficacité personnalisé n’est ni du soutien, ni de l’aide, il ne doit pas être individualisé, ni, ni, ni…), de liens avec un peu tout, de gestion des programmes en mode curriculaire. Le fouillis comme cohérence La cohérence qui manque tant à notre système semble, quant à elle, avoir été confondue avec une forme extra-terrestre de jeux de lignes, d’axes, de rhizomes, de transversal, de longitudinal, de spiralaire, de confluences congruentes.

De retour en classe… inversée : enthousiasme, scepticisme et recherches par Jean-Sébastien Dubé Depuis notre article de novembre 2011, la popularité grandissante de la classe inversée ne se dément pas, qu’il s’agisse de l’augmentation du nombre de membres du Flipped Learning Network (de 2500 fin 2011 à 15 000 en octobre 2013), de la multiplication d’articles, de recherches et de rapports d'expériences ou des quelques monographies qui ont été écrites sur le sujet, notamment Flip Your Classroom: Reach Every Student in Every Class Every Day, de Bergmann et Sams (2012). D’après ces derniers, à qui l’on attribue la paternité du modèle, la classe inversée n’est PAS un «… synonyme de vidéo en ligne. La plupart des gens qui entendent parler de la classe inversée pensent d’abord aux vidéos. Ce sont les interactions et les activités d’apprentissage significatives qui se produisent pendant les moments en présentiel qui sont les plus importants». (Bergmann et Sams, cités dans Hertz, 2012; traduction libre, notre emphase) Les «piliers» du modèle Un scepticisme de bon aloi

Vikidia L'approche par compétences : 
une mystification pédagogique Cet dossier a initialement été publié dans L’école démocratique, n°39, du mois de septembre 2009. Il peut être téléchargé au format PDF en cliquant ici : Le dossier complet, au format PDF. A imprimer pour une lecture plus aisée. Contenu du dossier : Introduction Articles principaux : I. II. « Mobiliser », sans connaître ni comprendre. III. IV. Bibliographie Encadrés : Un concept lié à l’ère la globalisation Gramsci et l’enseignement par compétences L’enseignement catholique souffre davantage du virus APC Crahay : il faut aussi de la routine ! Hors dossier La notion de compétence est-elle pertinente en éducation, par Jean-Paul Bronckart Introduction Dans le monde francophone, le mouvement de réforme pédagogique baptisé « approche par compétences » a commencé par se développer au Québec et en Suisse romande, avant de s’étendre à la Belgique, à Madagascar et, plus timidement, en France. Une approche ni récente ni originale Ce que ça change Des détracteurs … et non des moindres ! Encadré : Bibliographie

«Benchmarker» et observer la pédagogie inversée «La classe inversée à l’université,… une pédagogie innovante à benchmarker!» et «Chasse à l’innovation pédagogique… l’oeil affûté du trappeur québecois!», sont deux billets qu’a proposé la semaine dernière ÉducPros, où se pose la question de reproductibilité de l’innovation pédagogique. Jean-Charles Cailliez y partage deux expériences de professeurs qui vivent la pédagogie inversée et ont accepté d’accueillir en leur classe un collègue «observateur». Je vous propose en vrac les impressions de ces deux «professeurs-observateurs» : En lisant ces deux billets, le mot partage m’est aussi maintes fois venu à l’esprit. Source: Cailliez, Jean-Charles, «La classe inversée à l’université,… une pédagogie innovante à benchmarker!»

Aide:Enseignants/Mise en route Vous souhaitez tenter l'aventure Wikimini avec vos élèves ? Cette page vous propose un guide pratique et succinct sur les principales étapes conseillées pour commencer à utiliser Wikimini avec votre classe. Présenter Wikimini à la classe Expliquez à vos élèves le principe et le fonctionnement de Wikimini. Vous pouvez aussi proposer aux élèves de découvrir le site par eux-mêmes, par exemple en créant un article à la maison. Créer un compte pour chaque élève Il est vivement recommandé que chaque élève dispose de son propre compte sur Wikimini (même si vos élèves travailleront ensemble sur un même article). Pour créer son compte, l'élève doit choisir : un nom d'utilisateur un mot de passe Si les élèves le souhaitent, mais ce n'est pas obligatoire, ils peuvent aussi indiquer leur adresse e-mail (utile en cas d'oubli du mot de passe !). Le document suivant (à imprimer) guidera vos élèves dans cette étape qui ne dure qu'une trentaine de secondes. Mini-guide : Je crée mon compte personnel Explications

École : «L'idée que le savoir n'a plus d'importance est le plus grand mythe des pédagogues» FIGAROVOX/ENTRETIEN - Daisy Christodoulou, auteur d'un best-seller au Royaume-Uni qui démonte les mythes pédagogistes à propos d'éducation, analyse la réforme du collège en France. Elle y voit la continuité du préjugé progressiste selon lequel la connaissance serait obsolète. Daisy Christodoulou est une spécialiste reconnue de l'éducation au Royaume-Uni. Elle a publié en 2014 Seven myths about education, un essai qui a eu un grand retentissement outre-Manche, où elle démonte méticuleusement les méthodes pédagogistes progressistes, et réhabilite l'importance du savoir dans l'apprentissage. LE FIGAROVOX:Vous avez écrit un livre intitule Sept mythes sur l'éducation aujourd'hui. Quel est selon vous le mythe le plus persistant de l'éducation contemporaine? DAISY CHRISTODOULOU: Le plus grand mythe contemporain à propos de l'éducation, c'est l'idée que la connaissance n'a plus d'importance. Cette vérité se vérifie dans d'autres domaines. C'est un point de vue asséné sans preuves. Pas du tout.

Classe renversée La classe inversée (ou « renversée », en anglais : « flipped classroom »[1]) est une approche pédagogique qui inverse la nature des activités d'apprentissage en classe et à la maison[2]. Les rôles traditionnels d'apprentissage sont modifiés selon l'expression « les cours à la maison et les devoirs en classe »[3],[4]. Autrement dit, les apprenants doivent impérativement étudier leurs cours chez eux, pour que les activités en classe deviennent plus concrètes pour eux. Il est aujourd'hui impossible en l'état de porter un jugement général quant au bénéfice d'un tel dispositif, les résultats d'observations étant très fluctuants en fonction des catégories sociales des apprenants, de leurs niveaux scolaires initiaux et des disciplines enseignées. Principe[modifier | modifier le code] Le modèle traditionnel d'enseignement repose sur des cours magistraux, au cours desquels l'enseignant explique un sujet, suivis par les devoirs à la maison, à l'occasion desquels l'élève effectue des exercices.

Related: