background preloader

Ernest Pignon-Ernest, le site officiel

Ernest Pignon-Ernest, le site officiel

http://pignon-ernest.com/

Related:  Les expulsés de Ernest Pignon ErnestStreet photo compositionHIDAPhotographie d'expression 2 (art photo)Histoire de l' Art

Rencontre avec Ernest Pignon-Ernest, pionnier de l'art urbain L'homme pourrait passer inaperçu. Comme son nom : Ernest Pignon. Taille moyenne, signes distinctifs : néant. Et pourtant. Cet artiste au regard éminemment sympathique derrière ses lunettes et qui a ajouté à son patronyme une deuxième occurence de son prénom est l'un des inventeurs de l'art urbain. Analyse d'oeuvre : Les expulsés d'Ernest Pignon Ernest L’intérêt d’aborder l’œuvre « Les expulsés » d’Ernest Pignon Ernest en histoire des arts ne fait aucun doute. Son impact sur le public en lien avec le contexte du moment à Paris l’inscrivent dans une perspective historique ; un fait marquant de l’actualité. Mais comment un simple dessin marouflé sur la façade d’un immeuble peut-il susciter autant de questions ? Vous trouverez une analyse de l’œuvre partant de recherche : sur l’artiste, son courant d’appartenance, le contexte historique et une description physique. L’ensemble de ses recherches nous amèneront à analyser et interpréter cette proposition artistique d’Ernest Pignon Ernest, un artiste actuel.

Banksy Dimanche 3 octobre 2010{par Vincent} Depuis que xulux a vu le jour, nous avons partagé, analysé, confronté nos points de vue sur bien des sujets. L’un des domaines qui revient forcément de façon récurrente est le street art ou art de rue. D’une grande fécondité à la fois esthétique et existentielle, le street art est une branche extrêmement subversive et explosive d’une mouvance qui l’est non moins et que nous avons déjà longuement détaillé ici : le hip-hop. JR JR possède la plus grande galerie d’art au monde. Grâce à la technique du collage photographique il expose librement sur les murs du monde entier, attirant ainsi l'attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement. Son travail mêle l'art, l'action, traite d'engagement, de liberté, d'identité et de limite. Après avoir trouvé un appareil photo dans le métro parisien en 2001, il parcourt l’Europe à la rencontre de ceux qui s’expriment sur les murs et les façades qui structurent les villes. Observant les gens qu’il rencontre et écoutant leur message, il colle leurs portraits dans les rues, les sous sols et les toits de Paris. Entre 2004 et 2006, il réalise Portrait d'une génération : des portraits de jeunes de banlieue qu'il expose, en très grand format, dans les quartiers bourgeois de Paris.

histoire des arts, Ernest Pignon Ernest - art à pagnol Les Expulsés, 1977" PRÉSENTER L’ŒUVRESa "fiche d’identité" le titre :"Les Expulsés, 1977" l’auteur : Ernest-Pignon Ernest la nature : projet in situ Urban Photographer J’ai inconsciemment découvert la photo de rue en 2009 lorsque je vivais en Chine où j’ai fait des milliers de photos souvenirs et quelques dizaines de photos urbaines, que j’ai depuis redécouvert d’un autre oeil. La photo de rue est aussi délicate que passionnante, mais toujours surprenante. J’essaie de vous la rendre plus simple en vous partageant mon expérience acquise dans les rues Parisiennes ! Aujourd’hui, j’aime particulièrement photographier l’humain dans son environnement, non pas naturel, mais celui qu’il a bâti: la ville ! Je suis Urbain !

Du cavalier bleu à l’art abstrait Vassily Kandinsky et Franz Marc sont à l’origine du mouvement Der Blaue Reiter (le Cavalier Bleu). Au départ, les peintures de ce groupe sont encore très figuratives, mais a force de recherches pour rendre la spiritualité de la peinture, les œuvres s’orientent rapidement vers le signe et la couleur. Si elle reste dans un premier temps toujours attachée à une certaine observation de la réalité, petit à petit, la peinture va glisser vers une abstraction de plus en plus radicale où le lien avec le monde réel disparaît peu à peu et où au final, la peinture n’est plus travaillée que pour elle-même. Le cavalier bleu marque les prémices de l’art abstrait. Les premières œuvres de ce mouvement restent encore très figuratives.

Des arbres incandescents d'étincelles Le photographe Vitor Schietti capture en pose longue et light painting des photographies d’arbres entourés de feu et d’étincelles qui évoquent la légende du buisson ardent. La photo de rue - Michael Freeman La photographie de rue connaît un regain de popularité et intéresse de plus en plus d'amateurs et de professionnels. Les sujets abondent à tous les carrefours, et à chaque instant des scènes inattendues se présentent. L’animation et la spontanéité qui règnent dans la rue sont autant d’occasions de parfaire vos capacités d’anticipation pour saisir d’étonnantes scènes à la volée.

Louise Bourgeois: la sculpture de la révolte Elle a puisé dans son histoire personnelle pour mener un combat artistique et féministe. L'artiste Louise Bourgois dont les sculptures exploraient les relations tumultueuses entre femmes et hommes, est décédée lundi 31 mai à New York. Elle avait 98 ans.

Louise Bourgeois a régné Louise n’attaquera plus. Elle fut le grand sculpteur de la seconde moitié du XXe siècle, après Brancusi et Giacometti, dont elle partageait une inspiration surréaliste. Louise Bourgeois s’est éteinte lundi à 98 ans à New York, ville où elle avait choisi de vivre depuis sa jeunesse, adoptant même la nationalité américaine. Son œuvre est surtout connue du grand public par ses immenses araignées, qu’elle appelait des «Mamans». Réflexion – La photographie de rue La photographie de rue : c’est le style de photographie que je préfère et le Japon est un terrain de jeu idéal pour ça. Je ne sors jamais sans mon appareil (ni mon sac + 2, 3 objectifs, 4 batteries et 5 cartes mémoire… ) bref j’adore partir à l’aventure et tenter de revenir avec LE cliché qui me fera vibrer. Voici une petite réflexion sur ma façon de procéder pour mettre toutes les chances de mon côté afin de ne pas rentrer « brocouille ». 1 – De prés ou de loin ?

Related:  streetartart contemporainRecto- Verso dossier du projet 3e