background preloader

La sixième extinction animale de masse est en cours

La sixième extinction animale de masse est en cours
Selon des experts de trois universités américaines, jamais la planète n'a perdu ses espèces animales à un rythme aussi effréné, depuis l'extinction des dinosaures. Et les humains feront probablement partie des espèces qui disparaîtront. Les espèces animales disparaissent environ cent fois plus rapidement que par le passé. Les estimations les plus optimistes montrent que la faune de la Terre est en train de subir sa sixième extinction de masse, selon une étude publiée vendredi 19 juin par des experts des universités américaines de Stanford, de Princeton et de Berkeley, notamment. Jamais, selon eux, la planète n'a perdu ses espèces animales à un rythme aussi effréné que depuis la dernière extinction de masse, il y a 66 millions d'années, celle des dinosaures. Leur étude, publiée dans le journal Science Advances, « montre sans aucun doute possible que nous entrons dans la sixième grande extinction de masse », a affirmé Paul Ehrlich, professeur de biologie à Stanford. Fourchette basse

http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/06/20/la-sixieme-extinction-animale-de-masse-est-en-cours_4658330_3244.html

Related:  Effondrement de la biodiversitéCLIMAT - POLUTIONClimatNature

Polémique climatique : la NASA annonce que l’Antarctique gagne plus de glace qu’elle n’en perd D’après une nouvelle étude de la NASA, l’accumulation de neige en Antarctique suffit actuellement à compenser la fonte des glaces. Il est pourtant trop tôt pour fêter la fin du réchauffement climatique : la fonte continue aussi son accélération. D’après les nouvelles données révélées par les satellites, la calotte polaire antarctique a enregistré un gain net de 112 milliards de tonnes de glace par an de 1992 à 2001. Quand les animaux s'intéressent de très près à la photographie (19 photos) Les photographes qui captent les scènes de la vie sauvage passent souvent plusieurs jours sur les lieux,au milieu de la faune et la flore, dans le but de réaliser le meilleur cliché possible. Ce qui laisse le temps aux animaux vivant aux alentours de s'habituer à leur présence et les encourage parfois à s'approcher de ces hommes et ces femmes animés à la fois par la passion et la patience. Au point d'assister, de temps à autres, à des situations aussi surréalistes qu'amusantes, comme ces animaux qui, poussés par leur curiosité, viennent examiner ces étranges objets qui les épient et les personnes qui les manipulent... 1. Ces pingouins 2.

COP21. L’effet de serre : devrons-nous un jour payer une taxe pour avoir le droit de respirer ??? La climatologie, cette science (onusienne) dont on parle abondamment, jusqu’à la nausée, depuis plus de 20 ans n’est pas originellement une science du futur mais une science du passé. Que connaît-on du climat futur ? Rien, absolument rien puisqu’il est strictement impossible de procéder à des observations sur des faits qui n’ont pas encore eu lieu, par définition. La climatologie telle qu’elle est abordée aujourd’hui pour prédire l’avenir du climat de la Terre à l’aide de modélisations toutes aussi éloignées les unes que les autres d’une réalité qui n’est pas encore survenue n’est pas une science, tout au plus une sorte de jeu numérique sans signification. Toute discipline scientifique expérimentale se doit d’apporter des preuves sinon irréfutables du moins vérifiables pour étayer des hypothèses de travail.

Mais c'est quoi au juste, le régime paléolithique ? NUMÉRIQUE. Extrait du mensuel de Sciences et Avenir n°822, disponible en kiosque jusqu'au 26 août 2015. RÉGIME. Entre eux, les habitués parlent de "paléo" (pour paléolithique). Phénomène dans les pays anglo-saxons, il a été déclaré "régime le plus populaire au monde" par le site d’information américain Huffington Post. Rapport Planète Vivante 2014 Le Rapport Planète Vivante est l'analyse scientifique la plus importante au monde concernant la santé de notre planète et l'impact de l'activité humaine. Étant conscient que nous n'avons qu'une seule planète, le WWF croit au fait que l'humanité peut faire de meilleurs choix qui peuvent se traduire par de réels gains pour l'écologie, la société et l'économie actuelle, et ce, sur le long terme. Autrement dit, en moins de deux générations, la taille des populations des espèces de vertébrés a fondu de moitié. Or, les différentes formes du vivant sont à la fois la matrice des écosystèmes permettant la vie sur Terre, mais aussi le baromètre de ce que nous faisons subir à notre planète, notre unique demeure.

Le mensonge du « réchauffement climatique anthropique », une poule aux œufs d'or qui ne doit pas mourir La dernière émission en date à débattre de l'augmentation du CO2 anthropique dans l'atmosphère, « Réchauffement climatique, y a-t-il débat ? », a été diffusée sur France 2, le 1er novembre dernier, dans la troisième partie de l'émission Ce soir ou jamais, la seule qui permette un semblant de débat sur le PAF. © Inconnu À l'issue de l'émission (voir la vidéo en fin d'article), au moins deux questions se posent :

Top 30 des maisons les plus insolites à travers la planète... Il en faut pour tous les goûts ! Trouvez la maison de vos rêves à travers cette série de maisons toutes plus insolites les unes que les autres... En prime vous allez pouvoir découvrir celle des Simpson en vrai ! En 40 ans, la moitié des animaux sauvages a disparu à cause de l'homme, selon le WWF Publié tous les deux ans, le Living Planet Report du WWF livre des chiffres effarants. Ainsi, la population de vertébrés sauvages aurait baissé de 52% entre 1970 et 2010. Plus de 10.000 espèces ont été étudiées pour obtenir ce triste chiffre. « On accorde trop d’attention au climat par rapport aux autres questions environnementales » Reporterre – Pourquoi opposer politique environnementale et politique climatique ? Guillaume Sainteny – Je ne les oppose pas, je me demande juste si la question du climat est vraiment la plus importante. On peut le faire selon plusieurs critères.

La folie des Hommes en 15 photographies choc autour du monde La folie des Hommes en 15 photographies choc autour du monde Cette série de photographies choc du monde moderne survole une grande partie des problèmes globaux. Extraite du livre « Overdevelopment, Overpopulation, Overshoot », la sélection de clichés invite plus que jamais à la réflexion : où en sommes-nous dans le processus de l’évolution et que faire pour tirer le monde vers un avenir serein ? Global Population Speak Out (GPSO) est une ONG dont l’objectif est de mobiliser la société mondiale sur les problèmes liés à l’activité humaine.

Le Soleil, capable de produire des éruptions 1000 fois plus dévastatrices © université de Warwick / Ronald WarmingtonUne représentation du Soleil calme à gauche et produisant une super-éruption à droite Les éruptions solaires sont magnifiques, de loin... mais les boucles de feu que nous avons observées sur le Soleil, au cours de l'existence de l'humanité, ne sont rien comparé à ce que le télescope spatial Kepler à observé sur d'autres étoiles semblables. Dans une étude récente, des chercheurs de l'université de Warwick (Angleterre) détail leurs observations de "super éruptions" ou en anglais "superflares", sur une étoile binaire dans notre galaxie, nommée KIC 9655129. Ces superflares sont d'énormes éruptions solaires, beaucoup plus grandes que tout ce que nous avons observé se détacher de notre propre soleil.

Naomi Klein : «Il faut être fou pour croire aux conférences climat» De passage à Paris pour la sortie de son dernier livre, Tout peut changer (1), l’altermondialiste canadienne Naomi Klein enchaîne conférences et entretiens pour appeler à la convergence des mouvements anti-austérité avec ceux pour la défense du climat. Quand avez-vous pris conscience de l’ampleur de la crise climatique ? Je n’ai jamais nié le changement climatique. [ Reportage ] Envolez-vous autour du monde dans les yeux des oiseaux [ Reportage ] Envolez-vous autour du monde dans les yeux des oiseaux Réaliser la chance que nous avons de vivre sur la Terre en découvrant les magnifiques paysages qu’elle nous offre est un excellent moyen de se donner la force d’adapter notre mode de vie. Ce n’est un secret pour personne, celui-ci est trop souvent nocif pour la nature et l’environnement.

Réponse d’un criminel du climat Le Figaro a publié la semaine dernière cet article sur les affiches des « criminels du climat » placardés dans Paris. La parole n’y est donnée qu’à Avaaz, la fine organisation environnementaliste à l’origine de cette charmante plaisanterie, j’ai donc suggéré à Chris Horner, l’un des « accusés », de tenter d’exercer une sorte de droit de réponse. Le Figaro n’ayant pas donné suite au texte proposé par Chris Horner, le voici ci-dessous, traduit par mes soins. B. R.

Related: