background preloader

De l'EMI à la translittératie : sortir de notre littératie

De l'EMI à la translittératie : sortir de notre littératie
La translittératie est une notion, un concept, une démarche d’apprentissage non encore stabilisée, sur laquelle la recherche française réfléchit et publie depuis plus de cinq ans. D’un point de vue étymologique, la translittératie est le « passage d’un système d’écriture à un autre » (Delamotte, Liquète, Frau-Meigs, 2014) mais est traversée par plusieurs courants. Nouvelle approche de l’information intégrable aux projets d’Education aux Médias et à l’Information, la translittératie serait-elle à l’origine d’une mutation future de notre métier de professeur documentaliste ? Approche et contexte de la translittératie Qu’est-ce que la translittératie ? Le concept est né aux États-Unis en 2005 suite à l’intégration du numérique dans la vie courante et notamment la lecture en ligne, puis est arrivé en Europe par l’Angleterre et Sue Thomas. En France, une définition de Divina Frau-Meigs permet de cibler les contours de la translittératie (2012) : En résumé : Translittératie et contexte d’usage Related:  Réflexions EMI

Matrice EMI (TraAM Toulouse) Ce travail de réflexion a été mené dans le cadre des Travaux Académiques Mutualisés (TraAM) par l’Académie de Toulouse durant l’année 2014 – 2015 et se poursuit en 2015-2016. Il a donné lieu à la construction d’une matrice qui permettra de faciliter l’élaboration de séances pédagogiques en repérant les objectifs, les connaissances et les compétences essentielles du champ de l’Éducation aux Médias et à l’Information (EMI). Il s’inscrit dans un contexte éducatif en mouvement : la publication du nouveau socle qui justifie ce questionnement et cette réflexion.les projets de programme du collège qui précisent les objectifs essentiels de l’EMI Nous avons préféré le terme de « matrice » à ceux de « référentiel » ou « portfolio » afin d’indiquer notre volonté d’offrir aux collègues professeurs documentalistes un cadre modulable, non figé, à quatre entrées (objectif, notion, niveau ou domaine) qui peuvent elles-mêmes être croisées à l’infini pour mettre en place leurs progressions pédagogiques.

Définir la littératie numérique Habilo Médias, Centre canadien d'éducation aux médias et de littératie numérique, publie en ligne un document de discussion intitulé « Définir la politique de littératie numérique et la pratique dans le paysage de l’éducation canadienne » visant à définir les caractéristiques et les points d’intérêt de la littératie numérique et de la citoyenneté numérique dans l’ensemble du pays, à explorer des idées et des pratiques pour enseigner et apprendre avec les technologies numériques ainsi que de nouvelles perspectives dans les écoles où l’enseignement et l’apprentissage se font avec ces mêmes technologies. Quelle définition de la littératie numérique ? Selon les auteurs, il n'existe pas de définition consensuelle de la littératie numérique. Enseigner la littératie numérique Les approches de la mise en œuvre de la littératie numérique et de l’éducation civique numérique diffèrent dans l’ensemble du pays. Utiliser, comprendre et créer Sources et références complémentaires

Comment dynamiser les équipes autour de l'EMI ? : deux exemples en collège Basée sur le document publié par l’UNESCO en 2011 et intitulé : Éducation aux médias et à l’information : programme de formation pour les enseignants, l’EMI a pour caractéristiques de concerner les professeurs de toutes les disciplines et de viser « une intégration dans le système éducatif » pour « atteindre des millions de jeunes ». En France, le référentiel des compétences des métiers du professorat et de l’éducation, paru au Journal Officiel du 8 juillet 2013, en reconnaît 4 essentielles aux professeurs documentalistes. Parmi celles – ci, celle qui arrive en premier est : « Maîtriser les connaissances et les compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information« . Ainsi, le professeur documentaliste, doit être une personne ressource dans l’établissement scolaire pour la mise en place de l’EMI. Comment peut - il alors dynamiser les équipes autour de cette nouvelle discipline scolaire en construction ? 1. 2. L’exemple du pédagolab : un parcours de culture numérique pour tous

Intervention de Najat Vallaud-Belkacem (juin 2015) Seul le prononcé fait foi, Cette réunion du comité de pilotage intervient alors que nous venons à nouveau d’être frappés par le terrorisme, que nous devrons apprendre à vivre désormais avec cette menace permanente, sans rien perdre de notre exigence et de notre capacité de réponse collective. À nouveau, la France a été frappée au coeur. Ainsi qu’un pays ami, dont le peuple entretient un lien très fort avec le peuple français, la Tunisie, presqu’au même moment. Je veux ici affirmer avec force que face à cette volonté de destruction qu’est le terrorisme, nous devons restés unis et mobilisés. Pour ces ignobles attentats sur notre sol, comme pour ceux de janvier ou ceux de Tunisie, c’est le mécanisme de l’embrigadement, sur les réseaux sociaux notamment, qui a trouvé un terrain favorable chez des personnes mal armées pour y faire face. Elle doit l’être également, tout au long de l’année, pour les acteurs des médias et de la société, dont vous, les partenaires du Clemi, êtes les représentants.

Les adolescents et Internet : en finir avec les idées reçues Ils s’appellent Zoé, Mathys, Julie ou encore Loïc. Ce sont des adolescents qui n’ont pas connu « le monde sans internet ». Pour cette raison, On dit souvent d’eux qu’ils sont des « digital natives » dotés de capacités innées, inscrites même dans leur développement biologique . On voit en eux aussi souvent des consommateurs passifs du numérique, aliénés aux logiques économiques déployées sur les réseaux. On va même jusqu’à les considérer comme des « mutants », étranges êtres d’une sphère lointaine… et pourtant si proche. Bref, de Zoé, Mathys, Julie et les autres, on dit beaucoup de choses. La parole aux adolescents Pour le savoir, c’est à eux qu’il faut s’adresser, c’est eux qu’il faut observer, c’est avec eux qu’il faut échanger. Vérités et contre-vérités Écoutons Anastasia, Geoffrey ou encore Marie, nous dire combien ces discours sociaux relayés à grands renforts de formules médiatiques nuisent à la prise en compte de leurs difficultés et de leurs individualités. Rechercher l’information

Éducation aux médias et à l'information - L'éducation aux médias et à l'information et les nouveaux programmes (cycle 4) L'éducation aux médias et à l'information de la 5ème à la 3ème Dans les programmes du cycle des approfondissements (cycle 4), l'éducation aux médias et à l'information se retrouve à plusieurs endroits dans les spécificités du cycle et dans les contributions essentielles à l'acquisition des cinq domaines de formation du socle commun. Volet 1 : les spécificités du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 4) "(...) Dans une société marquée par l'abondance des informations, les élèves apprennent à devenir des usagers des médias et d'Internet conscients de leurs droits et devoirs et maitrisant leur identité numérique, à identifier et évaluer, en faisant preuve d'esprit critique, les sources d'information à travers la connaissance plus approfondie d'un univers médiatique et documentaire en constante évolution. Volet 2 : Contributions essentielles des différents enseignements au socle commun Domaine 1. Comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit "(...) Lire

Textes de la rentrée 2015. Focus sur l'EMI Comme chaque année des textes officiels encadrent les nouveautés de la rentrée 2015 : objectifs, enseignements, programmes, obligations de service. En attendant la réforme du collège qui sera effective à la rentrée 2016, signalons l’entrée en vigueur du nouveau programme de l’école maternelle. La rentrée 2015 Circulaire de rentrée 2015 BO 23 du 4 juin 2015 Dossier de présentation de l’année 2015-2016 42 fiches en .pdf détaillent les mesures qui seront mises en œuvre au cours de l’année scolaire 2015-2016. Année scolaire 2015-2016 Sur education.gouv.fr : reprend en partie le contenu du dossier précédent « les mesures qui concernent à la rentrée 12 340 000 écoliers, collégiens et lycéens et 855 000 enseignants, présentées en conférence de presse le 25 août 2015. » Le Calendrier scolaire mobile à consulter sur la version mobile du site Internet du ministère de l’éducation nationale. Les programmes Au collège Secondaire EMC nouvel enseignement en remplacement de l’éducation civique Parcours Avenir

Déconstruire le conspirationnisme | SIG Lab Ce 12 février, l’entretien du SIG consacré aux théories du complot et au conspirationnisme a réuni Rudy Reichstadt, directeur de l’Observatoire du conspirationnisme - Conspiracy Watch, Laurent Bazin, journaliste et co-auteur de « Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots », et Nicolas Vanderbiest, chercheur à l’université de Louvain spécialiste en e-réputation. A cette occasion, ils ont pu décrypter les ressorts psychosociologiques du conspirationnisme et discuter le rôle d’Internet dans ses mécanismes de développement. "On nous cache tout, on nous dit rien!" La massification d’Internet constitue en effet un événement important dans l’histoire du conspirationnisme. Le conspirationnisme, un objet historique et politique à part entière Pour Rudy Reichstadt le conspirationnisme se définit comme l’attribution d’un événement marquant à un petit groupe d’individu (Illuminatis, juifs, francs-maçons …) qui manœuvreraient en sous-main pour satisfaire leurs intérêts particuliers. .

Éducation aux médias et à l'information (EMI) Dossier EMI sur Eduscol L'EMI et les nouveaux programmes (cycle 4) Identification des références à l'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans le programme d'enseignement du collège qui entre en vigueur à la rentrée 2016. L'enseignement : éducation aux médias et à l'information Bulletin officiel spécial n°11 du 26 novembre 2015 Annexe 3 Programme d'enseignement du cycle des approfondissements (cycle 4) Volet 3 : les enseignements Éducation aux médias et à l'information L'éducation aux médias et à l'information, présente dans tous les champs du savoir transmis aux élèves, est prise en charge par tous les enseignements. Les élèves sont formés à une lecture critique et distanciée des contenus et des formes médiatiques.

Projet de programme du cycle 4 : last but not least ? (Veran, sept 2015) On a beaucoup parlé, à propos des nouveaux programmes qui seront appliqués à partir de la rentrée 2016, de l’histoire au cycle 4, à quoi le dossier de presse du ministère sur le sujet[1] consacre l’un de ses deux focus. Mais cette question, qui a focalisé l’attention médiatique, ne devrait pas empêcher de percevoir la confirmation d’une orientation déjà marquée dans la précédente copie remise par le conseil supérieur des programmes à la ministre[2]. Dans le volet 1 du cycle 4 (de la 5e à la 3e), le CSP indique que « dans une société marquée par l’abondance des informations, les élèves apprennent à devenir des usagers desmédias et d’Internet conscients de leurs droits et devoirs et maitrisant leur identité numérique, à identifier et évaluer, enfaisant preuve d’esprit critique, les sources d’information à travers la connaissance plus approfondie d’un univers médiatiqueet documentaire en constante évolution. Ils utilisent des outils qui leur permettent

Université d'automne du Snuipp : L'EMI, une urgence citoyenne et pédagogique De quels outils les enseignants disposent-ils pour réaliser l'Education aux média et à l'information (EMI) ? Sophie Jehel, maîtresse de conférences à l’université Paris 8 et chercheuse au CEMTI (Centre d’Etudes sur les Medias, les Technologies et l’Internationalisation), conseillère scientifique du Collectif Enjeux e-médias, et Christine Menzaghi – responsable « société de l’information » à la Ligue de l’enseignement et secrétaire générale du Collectif Enjeux e-médias, tentent de faire le tour de cette question à l’occasion de l’Université d’Automne du SNUipp-FSU 2015. L’engagement de l’école dans le concept d’« éducation aux médias et à l'information (EMI) » est relativement récent. Le concept naît dans les années cinquante mais c’est surtout la déclaration de Grunswald en 1982 qui permet à l’UNESCO de lancer un appel aux politiques et de proposer des recommandations institutionnelles à l’international dans le domaine précis de l’éducation aux médias. Alexandra Mazzilli

Related: