background preloader

De l'EMI à la translittératie : sortir de notre littératie

De l'EMI à la translittératie : sortir de notre littératie
La translittératie est une notion, un concept, une démarche d’apprentissage non encore stabilisée, sur laquelle la recherche française réfléchit et publie depuis plus de cinq ans. D’un point de vue étymologique, la translittératie est le « passage d’un système d’écriture à un autre » (Delamotte, Liquète, Frau-Meigs, 2014) mais est traversée par plusieurs courants. Nouvelle approche de l’information intégrable aux projets d’Education aux Médias et à l’Information, la translittératie serait-elle à l’origine d’une mutation future de notre métier de professeur documentaliste ? Approche et contexte de la translittératie Qu’est-ce que la translittératie ? Le concept est né aux États-Unis en 2005 suite à l’intégration du numérique dans la vie courante et notamment la lecture en ligne, puis est arrivé en Europe par l’Angleterre et Sue Thomas. En France, une définition de Divina Frau-Meigs permet de cibler les contours de la translittératie (2012) : En résumé : Translittératie et contexte d’usage

http://www.docpourdocs.fr/spip.php?article563

Related:  Séquences pédagogiques au CDIA voir a lireRéflexions EMI

Enseigner Documentation lycée - Mettre en scène une information pour mieux la comprendre : les principes du story telling Une séance proposée par Benoit Brocard, Lycée Stéphane Hessel, Epernay Cadre institutionnel Niveau : 1ère Groupe / classe entière : : 1⁄2 groupe Classe : 1ère S 10 effectif : 17 Cadre pédagogique : Projet en interdisciplinaritéDiscipline(s) : Information - documentation / LettresProgramme de référence : Le sujet d'invention (Lettres) / Parcours de progression du bassin niveau 1ère (info-doc)Intervenant(s) : B. BrocardDurée de la séance : 2hLieux : CDI + Salle info Savoirs en jeu

MOOCs et serious games: les apprentissages à l’âge numérique Commençons par les serious games (jeux sérieux en français) qui ont encore parfois mauvaise presse en raison de leur parenté avec les jeux vidéos. Selon la définition proposée par le livre coordonné par Yasmine Kasbi, Les Serious Games, une révolution, il s’agit d’une « application informatique mêlant un objectif sérieux (entraînement, apprentissage, enseignement…) avec des éléments ludiques provenant du jeu vidéo ou de la simulation informatique ». Comme l’explique le sociologue belge Pascal Balancier, coordinateur de SeriousGame.be, « le jeu sérieux nous permet de redécouvrir que le jeu est le plus vieux, le plus naturel et le plus intuitif mode d’apprentissage et de socialisation ». En effet, aussi loin que l’on remonte, l’homme a toujours joué, pour se détendre, pour apprendre, pour développer sa sociabilité mais aussi pour régler des conflits ou passer des moments difficiles. Stimuler les neuronesSi le jeu fonctionne bien en matière d’apprentissage, c’est pour plusieurs raisons.

Définir la littératie numérique Habilo Médias, Centre canadien d'éducation aux médias et de littératie numérique, publie en ligne un document de discussion intitulé « Définir la politique de littératie numérique et la pratique dans le paysage de l’éducation canadienne » visant à définir les caractéristiques et les points d’intérêt de la littératie numérique et de la citoyenneté numérique dans l’ensemble du pays, à explorer des idées et des pratiques pour enseigner et apprendre avec les technologies numériques ainsi que de nouvelles perspectives dans les écoles où l’enseignement et l’apprentissage se font avec ces mêmes technologies. Quelle définition de la littératie numérique ? Selon les auteurs, il n'existe pas de définition consensuelle de la littératie numérique. Pour se forger une solide culture numérique, ils retiennent toutefois l'idée d'une combinaison de capacités technologiques, de compétences intellectuelles et de comportements éthiques. Enseigner la littératie numérique Utiliser, comprendre et créer

Dans le labyrinthe Les lecteurs du BBF connaissent déjà Alexandre Serres, qui avait écrit un article sur la même thématique dans un dossier consacré à la formation des usagers 1. Maître de conférences à l’Urfist de Rennes, il consacre ses travaux à la culture informationnelle, dans un contexte numérique notamment. Les ouvrages consacrés à internet ne manquent pas, de qualité souvent inégale. Disons-le tout de suite : le présent opus se distingue particulièrement par sa rigueur, sa qualité d’écriture, sa force de conviction et ses vertus pédagogiques. Nous connaissons tous les analyses hâtives sur l’« infobésité », sur les bienfaits ou méfaits de Wikipedia, et autres poncifs. Alexandre Serres reprend les questions à la base, en se focalisant non sur internet, mais sur cette question bien plus centrale de l’évaluation de l’information (en environnement numérique ici).

Comment dynamiser les équipes autour de l'EMI ? : deux exemples en collège Basée sur le document publié par l’UNESCO en 2011 et intitulé : Éducation aux médias et à l’information : programme de formation pour les enseignants, l’EMI a pour caractéristiques de concerner les professeurs de toutes les disciplines et de viser « une intégration dans le système éducatif » pour « atteindre des millions de jeunes ». En France, le référentiel des compétences des métiers du professorat et de l’éducation, paru au Journal Officiel du 8 juillet 2013, en reconnaît 4 essentielles aux professeurs documentalistes. Parmi celles – ci, celle qui arrive en premier est : « Maîtriser les connaissances et les compétences propres à l’éducation aux médias et à l’information« . Ainsi, le professeur documentaliste, doit être une personne ressource dans l’établissement scolaire pour la mise en place de l’EMI.

Les libertés en 4e, un parcours du combattant numérique ! L'idée était de leur faire réaliser un padlet pour appuyer un exposé à l'oral. J'avais suggéré l'utilisation d'outils numériques collaboratifs, pour s'amuser un peu. Je remercie mes deux collègues d'EMC qui ont bien voulu s'amuser avec moi. Les cultures adolescentes, pour grandir et s'affirmer Dossier de veille de l'IFÉ : Les cultures adolescentes, pour grandir et s'affirmer n° 110, avril 2016 Auteur(s) : Catherine Reverdy Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Les adolescents et Internet : en finir avec les idées reçues Ils s’appellent Zoé, Mathys, Julie ou encore Loïc. Ce sont des adolescents qui n’ont pas connu « le monde sans internet ». Pour cette raison, On dit souvent d’eux qu’ils sont des « digital natives » dotés de capacités innées, inscrites même dans leur développement biologique . On voit en eux aussi souvent des consommateurs passifs du numérique, aliénés aux logiques économiques déployées sur les réseaux.

La théorie de la sagesse des foules (ou intelligence collective) La notion de sagesse des foules (portée par James Surowiecki dans son livre du même nom) ou encore l’intelligence collective, est une théorie importante pour qui souhaite mieux appréhender l’univers du web. Cette notion a été démontrée depuis des années par le biais de diverses études mais le web l’a fait entrer dans la vie de tous les jours, dans la vie de l’entreprise. Pour synthétiser, la sagesse des foules est la théorie selon laquelle un groupe d’individus sera plus intelligent que le plus intelligent du groupe. En d’autres termes, vous tirerez toujours de meilleures informations ou de meilleurs résultats d’un groupe que d’une personne seule, aussi experte soit-elle. Avant de voir pourquoi, il est important de préciser que le groupe en question doit répondre à 3 critères essentiels pour être intelligent ou sage : l’indépendance, la diversité et avoir un jugement autonome.

Éducation aux médias et à l'information - L'éducation aux médias et à l'information et les nouveaux programmes (cycle 4) L'éducation aux médias et à l'information de la 5ème à la 3ème Dans les programmes du cycle des approfondissements (cycle 4), l'éducation aux médias et à l'information se retrouve à plusieurs endroits dans les spécificités du cycle et dans les contributions essentielles à l'acquisition des cinq domaines de formation du socle commun. Volet 1 : les spécificités du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 4) "(...)

Design de la privacy, une cartographie de veille à enrichir LINC a conçu en 2015 une première cartographie du legal design et du design de la privacy, comme un projet d'exploration de l'écosystème de la privacy au travers d'un nouveau regard : celui du design et donc des moyens concrets mis en oeuvre ou explorés pour informer, protéger, éduquer... Projet ouvert, cette cartographie et ce benchmark ont vocation à évoluer grâce à vos contributions. Voici la première version de ce travail.

Related:  Translittéracie