background preloader

Histoire-Géographie-Lyon - Violences révolutionnaires et Assassin's creed Unity : chronique d'un jeu vidéo en cours d'histoire

Histoire-Géographie-Lyon - Violences révolutionnaires et Assassin's creed Unity : chronique d'un jeu vidéo en cours d'histoire
En novembre 2014, à la sortie d’Assassin’s creed Unity, 5e opus majeur de la sage d’Ubisoft, la polémique enfle sur la lecture de l’histoire de la Révolution Française. Des hommes politiques notamment de Gauche critiquent l’image reconstruite de l’univers révolutionnaire et de ses acteurs comme celle d’un Robespierre vu comme un conspirationniste sanguinaire. Les historiens Jean-Clément Martin et Laurent Turcot associés à la réalisation du jeu sont interviewés et ont publié chez Vendémiaire un livre en avril 2015, Au cœur de la Révolution : les leçons d’histoire d’un jeu vidéo. Voir une note de lecture ici. Ainsi, ce jeu vidéo offre une magnifique reconstitution du Paris révolutionnaire et permet d’engager avec les élèves une réflexion sur l’usage de l’histoire, son instrumentalisation aujourd’hui. Il offre un point de départ à une réflexion sur l’univers révolutionnaire, sa violence et ses acteurs. Les fiches de travail des élèves : Fiche élève Voir le "trailer" utilisé : Pour approfondir :

http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/histoire/spip.php?article1046#1046

Related:  Réflexions sur les jeux sérieuxSimulations globales, simulations, jeux de rôles ...Assassin's creed unity4ème

Classcraft : Jouer pour apprendre Montréal, juillet 2014 – Classcraft est le premier jeu de rôle éducatif que les professeurs et les élèves peuvent utiliser ensemble dans une salle de classe. Développé par Shawn Young, québécois d’origine et professeur de physique au secondaire, ce jeu a été crée pour répondre à une nouvelle génération. Véritable histoire à succès québécoise, Classcraft n’a cessé d’évoluer depuis ses débuts. À ce jour, 7000 professeurs dans 50 pays différents ont adopté Classcraft comme supplément à l’éducation dans leur salle de classe. La simulation globale « Prenez un lieu, de préférence clos : une île, un immeuble, un village, un hôtel, etc. Faites-le investir et décrire par des élèves qui imagineront en être les habitants... Utilisez ce lieu-thème comme lieu de vie pour localiser toutes les activités d’expression écrite et orale (...). Vous obtenez ainsi une simulation globale. » Voici ce qu’on peut lire en guise d’introduction au dos du fameux livre de Francis Yaiche, Les simulations globales, mode d’emploi. Ce titre d’ailleurs n’est pas anodin et fait écho à l’une des œuvres majeures de la littérature oulipienne : La Vie, mode d’emploi de Georges Perec, roman qui coordonne le temps d’un instant (vers 20 heures, le 23 juin 1975) et dans l’espace parfaitement circonscrit d’un immeuble parisien (au 11, rue Simon-Crubellier), une pluralité d’histoires, de personnages, de mondes même. Ainsi donc, avec la simulation globale, nous voici face à une pédagogie de l’imaginaire.

[Activité] Enseigner l’histoire avec Assassin’s Creed [NDLR] : Un plus récent billet sur cette activité est disponible ici: Exploiter l’univers cinématographique d’Assassin’s Creed Unity Dans ce bref article, je vous propose une activité entourant la récente controverse ayant eu lieu en France sur l’interprétation historique que présentait le plus récent opus de la série Assassin’s Creed Unity. La série Assassin’s Creed est une série d’Ubisoft (une compagnie française principalement établie à Montréal) qui s’est vendue à des millions d’exemplaires à travers le monde. Il s’agit d’un jeu où le joueur incarne un assassin membre d’un regroupement secret oeuvrant dans l’ombre pour contrer les plans de l’ordre des templiers et influencer le cours de l’histoire. Le jeu à de particulier qu’il met beaucoup d’effort et de ressources afin de reconstituer le contexte historique dans lequel se déroulent les différents opus de sa série. Projet_AC5-Document de l’élève

Voyager sans visa Que peut-on comprendre de la structure du monde, à partir des politiques des visas ? Des inégalités flagrantes : les titulaires d’un passeport de certains pays sont accueillis presque partout, tandis que d’autres nationalités sont empêchées de circuler. Des relations entre États qui ne sont pas symétriques : ainsi le détenteur d’un passeport sri-lankais est-il accepté sans visa au Lesotho, tandis qu’un résident de ce pays devra obtenir un visa à l’arrivée s’il se rend au Sri Lanka. Des coopérations, des accords de réciprocité émergent, et permettent de dessiner une hiérarchie dans la liberté de mouvement. de la planète (comme par exemple “How visas shape and make visible the geopolitical architecture of the planet”). Mais les études de cet écheveau complexe de liens entre États oublient parfois les peuples.

Construire un monde virtuel en classe, c’est sérieux! Minecraft, un jeu de construction virtuel laissé entre les mains des élèves dans une classe de 6e année, a donné des résultats pour le moins surprenants dans la classe de Pierre Poulin l’an dernier. Minecraft est un jeu de simulation en ligne qui permet de créer un monde virtuel. D’un côté, on peut jouer en mode « survie », c’est à dire que les constructions ont comme but de se protéger des monstres qui sortent la nuit, et de l’autre, on peut l’utiliser seulement pour le plaisir de créer. C’est cette dernière façon d’aborder le jeu qui a séduit Pierre Poulin, enseignant en 6e année à l’école Wilfrid-Bastien. Bien connu pour sa iCl@sse, il ne se doutait pas de ce qui arriverait quand il a proposé à ses élèves d’en explorer ensemble les possibilités pédagogiques. « Nous travaillions justement les concepts d’aire et de périmètre en mathématiques quand j’ai introduit le jeu dans ma classe », explique-t-il.

Les simulations globales - Ressources pour enseigner Une définition Nul ne peut mieux définir les simulations globales que son concepteur Francis Debyser, du BELC (Bureau d’Etudes des Langues et des Cultures), qui initia le principe en 1986 avec l’Immeuble :« Une simulation globale est un protocole ou un scénario cadre qui permet à un groupe d’apprenants (…) de créer un univers de référence, un immeuble, un village, une île, un cirque, de l’animer de personnages en interaction et d’y simuler toutes les fonctions du langage que ce cadre, qui est à la fois un lieu thème de référence et un univers de discours, est susceptible de requérir. » Les simulations globales sont des techniques intégrées aux méthodes communicatives et développées en vue de l’enseignement du FLE dans le but de résoudre le problème de l’illusion du réel en classe de langues tout en stimulant la prise de parole dit Debyser.L’enseignant fixe le scénario de départ, puis il est l’animateur et le médiateur,l’expert linguistique. Il existe deux sortes de simulations globales :

Le jeu vidéo pour enseigner l’histoire : synthèse d’une approche théorique et pratique Ce texte a d’abord été publié dans la revue TRACES de la Société des professeurs d’histoire du Québec (SPHQ).En voici la référence complète : Joly-Lavoie, A. & Yelle F. (2016). Le jeu vidéo pour enseigner l’histoire : synthèse d’une approche théorique et pratique. TRACES, 54 (3), 19-24. Notez par ailleurs que Sid Meier’s a récemment annoncé une version éducative de la célèbre série Civilization. histoire-géographie-citoyenneté - les migrations - une entrée par des oeuvres artistiques Bruno Catalano est un sculpteur d’origine marocaine (sa famille migre en France losrqu’il a dix ans). Installé à Marseille, il sculpte des personnages, parfois monumentaux, nomades, en partance ou arrivant valise à la main. L’horizon est toujours présent, ses « voyageurs » étant troués, morcelés. Ces sculptures interrogent : qui sont ces voyageurs, d’où viennent-ils, pourquoi voyagent-ils, pourquoi l’artiste choisit-il cette forme particulière des corps ?J’ai utilisé le travail de Bruno Catalano en introduction du chapitre. Face à la photographie d’une sculpture d’un voyageur (sur le port à Marseille), il a fallu comprendre la nature de l’oeuvre.

Les jeux en classe, c’est du sérieux! - École branchée Un dossier conjoint de l’Infobourg et de Carrefour éducation Du jeu aux jeux sérieux : Introduction Depuis toujours, les enfants apprennent par le jeu. À l’extérieur, les apprentissages se font spontanément à l’aide d’un ballon ou d’une simple branche.

Related: