background preloader

[FR] La photographie humaniste - Exposition virtuelle / BNF

[FR] La photographie humaniste - Exposition virtuelle / BNF

http://expositions.bnf.fr/humaniste/index.htm

Related:  PhotographiePhotoPhotographie

[FR] Expositions en ligne / MEP virtuelle Bien qu’il s’agisse en premier lieu de photographie, l’œuvre de l’artiste espagnol Dionisio Gonzalez est pluridisciplinaire et se déploie également dans les champs de la vidéo, de l’architecture et de l’art contemporain. Ses visions utopiques portées par l’exubérance racée de son style investissent des lieux aussi éclectiques que des favelas brésiliennes de Rio-de-Janeiro ou de São Paulo, des campements sud-coréens de Busan, des marchés flottants vietnamiens de la Baie d’Halong ou des zones littorales comme la lagune de Venise. Cependant, il ne représente pas les bidonvilles ou l’expansion urbaine sous la forme d’univers désolés ou angoissants ; bien au contraire, l’audace de ses recherches formelles disqualifie tout misérabilisme et transfigure les habitats précaires en les hybridant avec des propositions architecturales aux formes innovantes.

Ce que « medium » peut vouloir dire : l’exemple de la photographie 1Je présenterai ici quelques remarques sur l’usage de la notion de médium dans la pensée de l’art et sur l’éclairage qu’apporte à cette notion le cas de la photographie. La notion de médium est en effet beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît d’abord. La théorisation du médium comme élément crucial du modernisme artistique fait jouer deux sens apparemment opposés du mot. Prix Carmignac du Photojournalisme - Fondation Carmignac En 2009, face à une crise des médias et du photojournalisme sans précédent, Édouard Carmignac a souhaité créer le Prix Carmignac du photojournalisme afin de soutenir les photographes sur le terrain. Dirigé par Emeric Glayse, le Prix Carmignac du photojournalisme soutient, chaque année, la production d’un reportage photographique et journalistique d’investigation sur les violations des droits humains dans le monde et les enjeux géostratégiques qui y sont liés. Sélectionné·e par un jury international, le·la lauréat·e reçoit une bourse de 50 000 € lui permettant de réaliser un reportage de terrain de 6 mois avec le soutien de la Fondation Carmignac qui finance, à son retour, une exposition itinérante et l’édition d’un livre monographique.

Jeux de princes, jeux de vilains Mémoire et miroir de la société On a dit parfois que les jeux précipitent – au sens chimique du terme – l’air du temps ou qu’ils forment un miroir de la société qui les pratique. Plus que cela, ils sont avant tout une mémoire. Le Baiser de l'hôtel de ville Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Baiser de l'hôtel de ville est une célèbre photographie en noir et blanc du photographe français Robert Doisneau. Prise en 1950 à proximité de l'hôtel de ville de Paris, elle représente un homme et une femme qui s'embrassent tout en marchant sur un trottoir encombré de passants, devant une terrasse de café. Histoire de la photo[modifier | modifier le code] André ROUILLÉ, La Photographie. Entre document et art contemporain, Gallimard, coll. Folio essais, 2005, 704 p., 20 ill. NB. 1 André Rouillé a enseigné l’histoire de la photographie, il a organisé des expositions, publié des travaux dont son anthologie de textes sur le XIX e siècle ( La Photographie en France, 1816-1871 , Macula) est un outil très utile. Il a également dirigé la revue La Recherche photographique (1986-1997) avant de s’éloigner depuis quelques années maintenant du champ disciplinaire pour orienter son activité vers les médias électroniques et l’information culturelle. Ce rappel est nécessaire pour comprendre la curiosité que suscite l’ouvrage qu’il publie aujourd’hui, dans cet éloignement même du domaine des études photographiques, pour proposer sa vision historique et esthétique de la photographie dont sa connaissance est enrichie de lectures philosophiques et d’une orientation vers l’histoire de l’art. 2 L’ouvrage se présente comme un imposant essai, publié d’emblée dans un format de poche et sous un titre générique qui affiche l’ambition d’un classique.

La Fabrique du Regard Pôle pédagogique du BAL, La Fabrique du Regard forme les jeunes à et par l’image. En devenant acteurs de leur regard, ils prennent conscience du monde qui les entoure et de leur capacité à s’y impliquer. Depuis sa création en 2008, La Fabrique du Regard mène un travail en profondeur avec des jeunes dans les quartiers politique de la ville, les réseaux d’éducation prioritaire, dans les territoires éloignés d’une offre culturelle et artistique. En 11 ans, 23 000 jeunes, 1320 enseignants, 550 artistes et acteurs de la communauté éducative et culturelle dans 275 quartiers, du primaire au lycée dans les établissements scolaires ou au sein de structures du champ social, les jeunes se confrontent à différents points de vue, affûtent leur regard sur les partis-pris formels des images, expérimentent les différentes étapes de leur production, diffusion et réception et participent à un projet collectif de création avec des artistes invités.

Photographies anciennes de fantômes Ces portraits accompagnés de fantômes sont l’oeuvre de William Hope, né en 1863 en Angleterre, il prétendait être un médium capable de figer sur des photographies les esprits des membres décédés de la famille de ses sujets. En 1922 une investigation prouva qu’en fait, bien évidement, il utilisait de multiples expositions pendant la prise de vue pour faire apparaître les fantômes, malgré cette révélation de nombreuses personnes ont continué à croire en ses pouvoirs. ( Source )

[FR] Larisa Dryansky, « Le musée George-Eastman », Études photographiques, 21 Cf.A. D. Coleman, “The Directorial Mode : Notes Toward a Definition”, Artforum, sept. 1976, repris dans A. D. note de cours : histoire de la photo 1925 Dans les années 1925 à 40 les surréalistes développent le thème de l'érotisme comme libération. Leur pâpe est Breton. Il y a peu de photographes, le mouvement étant avant tout littéraire et Breton gardant le dogme. On trouve Man Ray (rayogrammes), Boiffard, Parry, Hans Bellmer, Claude Cahun, Dora Maar, Raoul Ubac, ou Brassaï aux marges du mouvement.

Comment vérifier les images des réseaux sociaux ? De plus en plus d’intox circulent sur les réseaux sociaux, que ce soit sur les migrants, la guerre en Syrie. En fait sur à peu près tous les sujets d’actualité. Un type de manipulation y fleurit particulièrement : les détournements de photos et de vidéos.

Doisneau, Ronis mais aussi les autres, site institutionnel d'une expo by jediedrich Dec 10

Related: