background preloader

Pauvreté des enfants : une réalité qu’on ne cesse de redécouvrir

Pauvreté des enfants : une réalité qu’on ne cesse de redécouvrir
Très reprise, une nouvelle étude de l’Unicef sur les enfants pauvres en France ne fait pourtant que rappeler des chiffres pour la plupart tristement connus. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Trois millions d’enfants sous le seuil de pauvreté en France, soit un sur cinq, dont 440 000 ont basculé dans cette catégorie depuis 2008 : des chiffres frappants, qui se retrouvent, sans surprise, à la « une » de la plupart des médias en France, mardi 9 juin, Le Monde. fr y compris. La pauvreté, spécialement celle des enfants, dérange et indigne. 1. Ces chiffres proviennent d’un rapport de l’Unicef, l’émanation de l’Organisation des nations unies (ONU) consacrée aux droits des enfants. Pourtant, ils pouvaient éveiller des échos familiers à certains. Il suffit de chercher un peu pour retrouver des dizaines d’articles qui alignaient ces mêmes données au moment de la sortie du rapport Innocenti. 2. Pourtant, l’Institut européen des statistiques ne donne pas tout à fait le même. 3. 4. Related:  Populations - peuplement et questions migratoiresPol

I-Map: Common Outputs Interactive Map of Irregular and Mixed Migration Routes in the Budapest Process, Mediterranean Transit Migration Dialogue and Prague Process Regions This interactive map is a common output of the BP, MTM and PP. It was elaborated on the basis of the 2012 MTM Map on Irregular and Mixed Migration Routes, the 2010 Prague Process "Building Migration Partnerships" Map on Illegal Migration Routes and the 2013 Mapping of Migration Routes in the Silk Route Region. Please note that data collection methods vary from one project to the other. This map only provides an overview of irregular and mixed migration routes in the above mentioned regions.

« Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle Basta ! : Un livre sur l’effondrement, ce n’est pas un peu trop catastrophiste ? Pablo Servigne et Raphaël Stevens : [1] La naissance du livre est l’aboutissement de quatre années de recherche. Nous avons fusionné des centaines d’articles et d’ouvrages scientifiques : des livres sur les crises financières, sur l’écocide, des ouvrages d’archéologie sur la fin des civilisations antiques, des rapports sur le climat… Tout en étant le plus rigoureux possible. Au fil des mois, nous avons été traversés par de grandes émotions, ce que les anglo-saxons appellent le « Oh my god point » (« Oh la vache ! Pic pétrolier, extinction des espèces, réchauffement climatique… Quelles sont les frontières de notre civilisation « thermo-industrielle » ? Nous avons distingué les frontières et les limites. Ensuite, il y a les frontières. Quels sont les obstacles à la prise de conscience ? Il y a d’abord le déni, individuel et collectif. Notre volant est bloqué. Les inégalités sont un facteur d’effondrement.

Mapping the Most Common Races It's been a challenge for me to fully understand what's been going on lately, so I find myself looking at a lot of data and maps. It kind of feels like grasping at straws, but at least it's something. The map above shows the most prevalent race in each county, based on data from the 2013 American Community Survey 5-year estimates. Select and deselect to make various comparisons. Or, select just one race to see distribution. For reference, the national estimates from the 5-year 2013 estimates where 63.3% white, 16.6% percent Hispanic, 12.2% black, 4.8% Asian, 0.7% Native American or Alaskan, and 0.2% Pacific Islander. Click, drag, and zoom for details. Here's St. Similarly, below is Baltimore, Maryland. For me, it was interesting to compare nonwhite races, because whites tend to make up a high percentage that obscures the single-digit distributions. So yeah, there that is. The map doesn't show everything.

la fabrique des idees politiques Les experts, souvent regroupés en think tanks, pèsent de plus en plus sur les programmes politiques. La figure de l’intellectuel engagé, en revanche, tend à s’effacer. Une mutation profonde dans la fabrique des idées politiques est à l’oeuvre. La scène se passe en juin 1979. Aujourd’hui, les clivages idéologiques n’ont pas disparu, loin s’en faut. Les think tanks dans la bataille des idées De Terra Nova à l’institut Montaigne en passant par la République des idées et la Fondation pour l’innovation politique, les think tanks ont investi l’espace public et gagné une influence à la fois politique et médiatique. Issus du monde anglo-américain, les think tanks sont à l’origine des organisations paraétatiques qui exercent des missions de conseil dans le domaine des relations internationales et de la défense. Dans le monde anglo-américain, ces structures restent le plus souvent institutionnellement indépendantes, et sont financées par des mécènes. Du réseau de sociabilité au lobbying

Une différente carte de la population dans le monde: par latitude et longitude J’adore les cartes de population. Elles me montrent souvent des trucs que je sais déjà, mais que je trouve impressionnants à visualiser. Y a toujours ce petit effet « waouh y a du monde en Chine. Et les Indiens pfouaa! » En 2011, j’avais déjà publié une carte intéressante qui déformait la planète selon le nombre d’habitants par pays (et ça donnait des trucs rigolo, pour le Canada, l’Australie ou le Bangladesh par exemple). Aujourd’hui, une représentation très inhabituelle de la population dans le monde. Et si on classait les populations en fonction de la latitude à laquelle ils vivent? carte de la population dans le monde par latitude Ça nous fait un beau « vide » dès que l’on passe l’Amérique centrale/ corne de l’Afrique / sud de l’Inde, avec quand même une légère remontée qui correspond à peu près au niveau de Lima, Kinshasa, Jakarta je crois. La même carte, mais en classant par longitude cette fois. carte de la population dans le monde par longitude via RadicalCartography

Au PS, les militants s’en vont peu à peu LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nicolas Chapuis La parole socialiste résonne souvent dans le vide ces derniers temps. A l’approche du congrès de Poitiers, du 5 au 7 juin, les rangs du parti ont rarement paru aussi clairsemés. La désertion des militants depuis 2012 a laissé des sections locales exsangues et des fédérations affaiblies. Après les défaites aux élections municipales et départementales qui ont privé le parti de nombre d’élus, la base est, elle aussi, menacée d’effritement. Lire aussi : Congrès du PS : la synthèse, malgré tout Il y a ceux qui ont claqué la porte, déchiré leur carte ou envoyé un courrier – parfois vengeur, souvent blasé – à leur fédération. Comme beaucoup de militants, il place le point de rupture au moment de l’acceptation fin 2012 par François Hollande du traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, sans la renégociation promise pendant la campagne. Lire aussi : François Hollande, trois années tumultueuses Droitisation

The Myanmar Refugee Crisis The persecution of the Rohingyas in Myanmar is forcing tens of thousands to take to rickety fishing boats in order to escape the country. Neighboring countries, such as Bangladesh and Malaysia, have already taken in thousands of migrants fleeing from Buddhist persecution in Myanmar. Malaysia, Thailand, and Indonesia are now refusing to allow the migrant boats to land on their shores. Foreign Policy has used the CartoDB mapping platform to help explain the Southeast Asian Migrant Crisis.The article includes two interactive maps. The first map shows the flow of Myanmar migrants to neighboring countries using arrowed polylines. CartoDB's Annotations are text overlays which are linked to coordinates on the map (they can also be linked to a zoom range so that they only appear at certain zoom levels). Foreign Policy's second map shows the estimated numbers of Myanmar refugees taken in by neigboring countries.

Quand l’économie retourne sur le terrain LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Escande « Pourquoi personne ne l’a vu venir ? » En novembre 2008, au pire de la crise financière mondiale, la reine d’Angleterre avait posé cette question naïve aux grands esprits réunis à la prestigieuse London School of Economics (LSE). Lire aussi : Prix du meilleur jeune économiste 2015 Une humiliation aussi pour des économistes persuadés que leurs modèles mathématiques étaient tellement fiables qu’ils pouvaient désormais analyser le présent et prévoir l’avenir. L’aide au développement révolutionnée A 38 ans, Pascaline Dupas est un pur produit de l’excellence française, comme elle sait s’exporter : Ecole normale supérieure, Harvard, professeure à la prestigieuse université californienne de Stanford. Son obsession : le terrain, l’Afrique. Retour à l’expérimentation Et ce n’est pas le seul apanage de l’aide au développement.

MI LABORATORIO DE IDEAS: cuánto cuenta cada nación? Europa a los ojos de un Europeo cuenta muchísimo, pero cuánto cuentan las naciones del mundo en proporción al total de la humanidad? hay miles de maneras de representar gráficamente la respuesta a esta pregunta, pero quizás una manera interesante para los que visualizan bien a los números, pueda ser representar los porcentajes que la población de cada país representa en relación al total de todos los hombres. aquí os presento el resultado: como podéis notar no siempre el tamaño del país corresponde a una grande proporción de población, como era de esperarse. de todas maneras si un Español considera que los Españoles son importantes y son muchos, que sepa que son tan sólo el 0,65% de la población humana y es que realmente los países que suman más de un uno por ciento de la población terrestre son muy pocos: en Europa solo hay Alemania (y Turquía, si la queremos considerar Europa). Nigeria, Egipto, Etiopía, Congo se leen bien. ...Es que India ya eclipsa todos los otros números!

"Les patrons des multinationales prennent insidieusement le pouvoir, sans aucune légitimité et sans devoir rendre de comptes à personne" Le Vif/L'Express : "Les entreprises transnationales sont devenues la première puissance collective mondiale, loin devant les Etats qui leur sont souvent inféodés", écrivez-vous dans Les Usurpateurs. N'est-ce pas un effet de la mondialisation ? Susan George : Certainement. Je n'aurais pas pu écrire cela il y a trente ans. Les entreprises se sont mondialisées beaucoup plus vite que les citoyens, surtout depuis la chute de l'empire soviétique, qui leur a ouvert les portes du monde entier. Elles se sont organisées sur une base collective à partir du début des années 1990, avec la naissance de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qui leur a donné de nouveaux horizons en matière de libre-échange. Les gouvernements sont-ils complices de la montée en puissance des multinationales ? Ils ont laissé faire. Dans votre livre, vous épinglez le sommet de Davos ainsi que son Initiative de restructuration mondiale. Pourquoi parlez-vous de la "classe Davos" ? Absolument. Est-ce si inquiétant ?

La Libye, embarcadère pour l'Europe, expliquée en quatre graphes et deux cartes La situation en Libye était un des points centraux de la réunion entre les dirigeants européens qui s’est tenue lundi 20 avril après le naufrage de plusieurs embarcations emplies de migrants et la mort de ceux-ci. Le «chaos» consécutif à la chute du régime de Kadhafi a transformé le pays en point d’accès principal à l’Europe. La Libye bicéphale Le pays est actuellement écartelé entre deux gouvernements. Deux parlements s’opposent : l’un, la Chambre des représentants, élu en juin 2014 et siégeant à Tobrouk, dans l’est du pays, l’autre, le Congrès national, proche des Frères musulmans, dont le mandat s’est arrêté en juin mais qui poursuit son travail depuis Tripoli, dans l’ouest. Seul le premier est reconnu par la communauté internationale. Présence des islamistes en Libye en février 2015. A lire aussi La Libye déchirée par un conflit à fragmentation (septembre 2014) De nombreux déplacés Depuis le conflit de 2011, de nombreux Libyens ont été déplacés. Une dépendance pétrolière

Les démocraties sont-elles condamnées à devenir toujours plus démocratiques La démocratie est-elle en récession ?, s'interrogeait l'éditorialiste vedette du New York Times, Thomas Friedman en faisant référence à une étude (.pdf) de l'universitaire de Stanford, Larry Diamond, directeur du Centre pour le développement de la démocratie, publiée dans le Journal of Democracy, qui revient sur le coup d'arrêt depuis 2006 de l'expansion de la démocratie dans le monde (voir également sa traduction dans Courrier international). Depuis 2000, "25 démocraties se sont effondrées dans le monde, pas seulement à la suite de coups d'Etat militaires ou internes, mais également du fait de dégradations subtiles et progressives des droits et des procédures démocratiques". L'organisation américaine Freedom House constate qu'entre 2006 et aujourd'hui, les pays qui ont connu un déclin de la liberté ont été plus nombreux que ceux qui ont connu une amélioration. Comment régénérer les démocraties ? A l'occasion de la diffusion de ce reportage, Lessig était de passage en France.

Reflecting a racial shift, 78 counties turned majority-minority since 2000 In the United States as a whole, the white share of the population is declining as Hispanic, Asian and black populations grow. But the shift to a more diverse nation is happening more quickly in some places than in others. From 2000 to 2013, 78 counties in 19 states, from California to Kansas to North Carolina, flipped from majority white to counties where no single racial or ethnic group is a majority, according to a new Pew Research Center analysis of Census Bureau data. (Our analysis includes only counties with a minimum population of 10,000 in 2013.) Overall, 266 of these 2,440 counties are less than half white. In 19 of the 25 biggest U.S. counties by population, whites make up less than half of the population. Another way to highlight the nation’s changing demographics is to see how many counties flipped in reverse. For example, in Henry County (pop. 211,000 in 2013), 35 miles south of Atlanta, the population’s white share fell from 80.1% in 2000 to 49.8% in 2013.

Related: