background preloader

[FR] Mésologiques - études des milieux humains / A. Berque

[FR] Mésologiques - études des milieux humains / A. Berque
Related:  pictura

[FR] Polysèmes :revue d’études intertextuelles et intermédiales Ce numéro propose d’interroger une fois de plus le dialogue entre le texte et l’image en examinant tout particulièrement ces éclats de temps que nous offrent les « arts sœurs », ces moments où s’allient l’immobilité et le mouvement – ou encore ces moments tout court, puisque le « momentum », mouvement ou impulsion, mais aussi influence, poids, importance, porte déjà en lui le temps et son suspens. Si en peinture c’est la nature morte (Still Life, Stilleven, Stillleben) qui, par excellence, met à l’œuvre la tension entre le temps en mouvement et l'inscription dans l’espace, le moment se décline de bien d’autres façons encore dans les arts visuels : moments de surprise liés à une rencontre ou une révélation, moments de terreur et d’effroi, moments de fascination, d’extase ou de ravissement, ou encore moments de grâce.

disegno [italien] disegno [italien] fr. dessein, dessin lat. est un des concepts majeurs de la théorie de l'art de la Renaissance; il signifie à la fois dessin et projet, tracé du contour et intention, l' au sens spéculatif et l'idée au sens d' Il désigne donc une activité éminemment intellectuelle. I. Au XVIIe siècle, ce que nous appelons le c'est-à-dire cette partie de la peinture qui s'oppose à la est toujours orthographié « dessein », parfois même « desseing ». Il en va de même pour l'anglais et pour l'allemand, qui empruntent à des lexiques différents pour dire soit le soit l' L'anglais distingue ainsi le dessin en tant que tracé du contour, de qui correspond au français et conserve donc une partie du champ sémantique que recouvrait le italien. En allemand, (dessin) n'a pas lui non plus de rapport avec les termes qui désignent l'intention ou le projet intellectuel, tels qu' ou Comme qui dérive de dérive de qui veut dire signe. II. A. et représentation mentale B. C. « » et « » III. Bibliographie

Entretien avec l'anthropologue Jeremy Narby Réda Benkirane: Comment situer la réflexion sur le "Serpent cosmique" par rapport à votre expérience, déjà ancienne et disons plus conventionnelle, d'anthropologue des populations indigènes d'Amazonie? Quelle est la nouveauté et éventuellement les ruptures par rapport à vos travaux précédents? Jeremy Narby: Pendant le long processus d'acquisition d'un doctorat en anthropologie dans une université d'élite aux États-Unis, j'ai vu que mes professeurs en anthropologie nous formaient, moi et mes camarades doctorants, pour devenir... d'autres professeurs en anthropologie. Au plus haut niveau, le serpent se mordait la queue, et la discipline tournait dans le vide, flottant au-dessus de la réalité, qu'elle était pourtant sensée étudier. Entre-temps, les Indiens Ashaninca, avec qui j'avais vécu, m'avait marqué par leur mise en exergue de la pratique, qu'ils considéraient comme la forme la plus avancée de la théorie. Je cherchais à rendre utiles mes études de l'écologie indigène amazonienne.

Mésologiques: De lieu en milieu / Augustin Berque Contribution au projet de design d’Isabelle Daëron, Topiques ou l’utopique désir d’habiter les flux. – réhabiter la Terre à l’anthropocène – par Augustin Berque Dans un article du numéro de septembre 1960 de la revue Astronautics, « Cyborgs and space », deux précurseurs des TSS (technoself studies) et du transhumain, Manfred Clynes (1925-, inventeur et musicien, l’un des pères du scanner) et Nathan Kline (1916-1983, pionnier de la psychopharmacologie), ont enfanté la notion de cyborg, laquelle, comme Amélie Poulain, allait connaître un fabuleux destin. Revenant sur ce souvenir une génération plus tard dans le Cyborg Handbook de Chris Hable Gray (Routledge, 1995, p. 47), Clynes confiait : « I thought it would be good to have a new concept, a concept of persons who can free themselves from the constraints of the environment to the extent that they wished. « Moïse dit à Dieu : “ Voici, je vais trouver les Israélites et je leur dis : ‘Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous’.

[FR] Texto ! / Maison des sciences de l'homme Manuscrit 327 de l'Inguimbertine dit « Traité d'Arpentage » Si les illustrations du Traité d’Arpentage ont fait depuis longtemps sa célébrité, elles n’ont jusqu’ici reçu le plus souvent que des commentaires fantaisistes. Il aura fallu près de six siècles après la mort de leur auteur pour qu’une traduction du texte qu’elles appuient soit offerte ici aux curieux, avec les notes et commentaires exigés par la langue, l’occitan médiéval, et la technicité du propos. Ni le titre donné au manuscrit après la perte du folio 1, ni celui qui apparaît ailleurs, La siensa de destrar e la siensa d’atermenar, ne laissent deviner la diversité des sujets abordés, car on attend de l’arpenteur bien plus que le mesurage des terres. Pour qu’il sache partager une terre en lots carrés de x séterées, Boysset a calculé pour lui, en destre et palm, les côtés des carrés de un à cent séterées. L’historien saura ainsi qu’au XIVe siècle un artisan-pêcheur arlésien savait extraire une racine carrée.

Le bûcheur et le charbonnier La Forêt, le Charbon Juin 1817, Louis Bourdonnay Duclézio fait le bilan de l’exploitation du bois de Caurel. C’est une opération qui a pris six mois.En décembre quarante bûcheurs investissent le bois avec haches, scies, brouettes et vivres. Le travail dure plusieurs jours, il faut tout couper, et le bois est en pente. En passant par les « Granges », ils se sont assurés que les paysans les accueilleraient pour les nuits dans leurs greniers ; le régisseur paiera la paille.On s’attaque au taillis en respectant les souches, on coupe les bûches à deux pieds et demis. Ancienne mine de Saint Gelvan

Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image 1273657633_5e1378996f_o hypotheses.org Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Related: