background preloader

Les jeux sérieux en formation à distance

Les jeux sérieux en formation à distance

http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/mai-2015/les-jeux-serieux-en-formation-a-distance

Related:  Serious gameRéflexions sur les jeux sérieuxJouer pour apprendre ?floriane_vOutils de formation

Ludification ou jouons ensemble pour apprendre ! 1 Share Share Tweet Ajouter une portion réelle aux jeux virtuels : une combinaison pédagogique gagnante Une récente étude américaine montre que les jeux vidéos créés à des fins d’apprentissage atteignent leur potentiel pédagogique optimal lorsqu’ils intègrent une portion qui se déroule dans le « réel », et non uniquement dans le « virtuel ». Depuis plusieurs années, les jeux vidéo éducationnels jouissent d’une visibilité croissante. Ils auraient des impacts positifs sur l’apprentissage. Alain Guy : « Tous les jeux sont éducatifs » Entretien avec Alain Guy, psychanalyste, professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris 8. La Croix : Quel est le rôle du jeu dans le développement de l’enfant ? Alain Guy : Jouer n’est pas une stratégie intentionnelle, mais un mouvement pulsionnel guidé par des affects : angoisses, peurs d’abandon… L’enfant ne joue pas par besoin mais par nécessité.

Le dessin Archive » VousNousIls Le dessin En salle des profs, les enseignants sont plus bavards que les élèves ! 5 novembre 2014 Vacances scolaires : enseignants, avouez que vos élèves vous manquent ! 29 octobre 2014 L'Agence nationale des Usages des TICE - Jeux sérieux : quels apprentissages ? par Sonia Mandin * Les jeux sérieux sont des jeux vidéo qui allient divertissement et apprentissage. Ils trouvent une place de plus en plus importante à l’école et les témoignages d’usages réussis se multiplient, à l’exemple de celui fournit par Florian Grenier, professeur de SVT et interlocuteur académique TICE dans l’académie de Grenoble, dans la revue Administration et Éducation. Il a proposé à des élèves en difficulté de jouer tous les deux jours pendant environ 30 minutes à des jeux sérieux adaptés à leurs problèmes et a constaté de très bons résultats dont une modification des comportements des élèves, une amélioration de leurs résultats scolaires et de leur investissement dans les activités de classe. Comme le souligne Éric Sanchez, dans la revue L’école numérique, jouer c’est apprendre en contexte en tentant de relever des défis, avec l’avantage pour l’élève de pouvoir recommencer en cas d’échec. Acquisition d’une seconde langue

Jeux sérieux et technopédagogie: un nouveau rapport du REFAD Le Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD) a publié en mars 2015 un rapport intitulé Étude sur l’apport des jeux sérieux pour la formation à distance au Canada francophone. Ce document, rédigé par Jean Loisier, est une excellente source d’information sur les usages des jeux sérieux en éducation, ce qui les motive, ainsi que leurs développements. Visant à mettre, dans les mots de l’auteur, « un peu d’ordre dans le bruit du moment au sujet des jeux sérieux », ce rapport propose aux acteurs du milieu collégial un juste portrait des défis et des avantages de l’intégration des jeux sérieux en classe.

Les jeux sérieux Ce dossier a été coordonné par le CRDP de Toulouse pour Savoirs CDI Coordination du dossier : Karen Chabriac (CRDP Académie de Toulouse), avec les apports d'Eric Sanchez, Fanny Hervé, Elodie Keller, Anne Wix et relecture par l'équipe TICE et Doc du CRDP Ce dossier, destiné à un public désireux de découvrir l'univers des jeux sérieux, aborde les principales questions liées à l'usage de ces technologies en classe. Et si on jouait tous ensemble ? «Je n’aime pas jouer. » Combien de fois Pascal Deru a entendu cet aveu dans la bouche de parents ou de grands-parents, entrés dans son magasin de jouets et de jeux de société « Casse-Noisettes », au centre de Bruxelles, pour acheter un cadeau d’anniversaire ? Pour le sexagénaire, qui a confié l’an dernier les clés de sa boutique à deux jeunes femmes mais continue de dispenser formations et conférences, « le don du jeu n’est pas automatique ». Tout le monde, déplore-t-il, n’a pas eu la « chance d’avoir partagé avec un père, une grand-mère ou un oncle ces moments de bonheur qui allument une petite flamme au fond de nous ». Trop souvent, le jeu, qui requiert de la part des adultes une certaine vigueur et disponibilité, passe au second plan. « Les jeunes parents ne savent plus comment jouer avec leurs enfants parce qu’ils sont trop occupés.

Bien apprendre : 8 techniques pédagogiques incontournables Il n’existe pas qu’une seule technique pédagogique… et heureusement ! C’est ce qui rend le métier de formateur si passionnant : on n’apprend pas à tout le monde de la même façon. Une fois qu’on a dit cela, reste une interrogation : quelle est la technique pédagogique la plus adaptée ? Notre équipe de Sydologues fait pour vous le point sur les méthodes les plus répandues. Sérieusement, il est temps d'apprendre à jouer, pardon, de jouer pour apprendre ! Les enfants n’ont point d’affaires plus sérieuses que le jeu, Montaigne Laurent Foucher appartient également au jeune groupe « Jeux sérieux » dont Vanessa Lalo, psychologue clinicienne spécialiste du numérique est également membre – voir également l’interview de Vanessa Lalo dans LudoMag ici . Stéphane Cloâtre, enseignant en technologie, utilisant MineCraft Edu auprès de ces élèves complète le groupe de recherche.

Concevoir un jeu vidéo en open source Game Editor est un logiciel open source de conception de jeux vidéos. Pensé pour la programmation, il vous permet de façonner un environnement graphique en deux dimensions. Ce logiciel séduira tout apprenti programmeur désireux de créer son propre jeu. Jeu sérieux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un jeu sérieux[1] (de l’anglais serious game : serious, « sérieux » et game, « jeu ») est un logiciel qui combine une intention « sérieuse » — de type pédagogique, informative, communicationnelle, marketing, idéologique ou d’entraînement — avec des ressorts ludiques[2]. De manière synthétique, un jeu sérieux englobe tous les jeux vidéo qui s'écartent du seul divertissement. La vocation d’un jeu sérieux est donc de rendre attrayante la dimension sérieuse par une forme, une interactivité, des règles et éventuellement des objectifs ludiques[3]. Selon les universitaires Julian Alvarez et Olivier Rampnoux on peut distinguer cinq types de jeux sérieux : les advergaming (jeux publicitaires), les edutainment (à vocation éducative), les edumarket games (utilisés pour le communication d'entreprise), les jeux engagés (ou détournés) et les jeux d’entraînement et de simulation[4].

Vers un monde plus ludique : qu’est-ce que la « gamification » ? Quel point commun entre un élève de l’école primaire qui collecte des « bons points » lorsqu’il réussit un travail, un collectionneur de capsules de bouteilles de bière ou des cadres participant à un jeu de piste lors d’un séminaire d’entreprise ? Ils « jouent », le plus souvent sans véritablement en avoir conscience. Ils pratiquent une activité ludique, dans laquelle ils s’engagent pour gagner (vaincre une autre équipe, acquérir l’intégralité des capsules de tel fabricant de boissons…). Cette propension inhérente à l’homme à vouloir pratiquer une activité de manière ludique s’est vue considérablement accélérée par le développement des nouvelles technologies, au point que l’on parle aujourd’hui de « gamification » de notre société. Que recouvre exactement ce terme ?

Related:  Jeux sérieuxjeux sérieux