background preloader

Apprendre à l’école à travers des projets : pourquoi ? comment ?

Apprendre à l’école à travers des projets : pourquoi ? comment ?

https://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_1999/1999_17.html

Related:  PEDAGOGIEMotivationcpnum50000maecini

Monique Canto-Sperber : «L’enseignement supérieur construit une oligarchie de l’excellence» Cette année encore, environ 70 % d’une classe d’âge devrait obtenir son bac, qu’il soit général, technologique ou professionnel. Est-ce suffisant pour clamer que les études sont désormais démocratisées ? Non, démontre la philosophe Monique Canto-Sperber, directrice de recherche au CNRS, dans son dernier livre, l’Oligarchie de l’excellence (PUF). Déployer la motivation Brigitte PROT Une formation pour les élèves Depuis dix ans, j’assure auprès d’élèves de Primaire, collège, lycée (LG, LP et LT) et post-bac un travail autour de la motivation1. Il les invite à comprendre et à construire le sens de leur apprentissage et de leur présence en classe. Il leur permet de faire le point sur leur situation scolaire, dans le but développer leur confiance en soi et acquérir les outils d’une mise en projet personnelle. Ce travail prend quatre formes :

Les enfants et les écrans, entre fascination et danger. Les enfants d’aujourd’hui sont désirés, programmés, choyés, investis, comblés et pourtant certains s’ingénient à remettre en cause systématiquement les règles et l’autorité des adultes. Dans une enquête publiée en 2011, 75 % des parents interrogés se jugent trop peu autoritaires avec leurs enfants, 46 % ont une mauvaise image d'eux-mêmes et se trouvent trop stressés, 70 % d'entre eux sont désemparés par rapport à certaines réactions de leurs enfants, 58 % ont le sentiment de passer à côté de ce qu’ils devraient partager avec eux, 75 % estiment qu'il est plus difficile d'élever un enfant aujourd'hui qu'autrefois. Dépassés par la tâche complexe d’éduquer, ils avouent espérer que des institutions puissent les suppléer. Le phénomène qui s’installe dans la relation entre les enfants et les écrans concernent tous les parents et tous les éducateurs Ces enfants naissent et vivent dans un monde où le virtuel et les images leur sont proposés en flux continu.

Le travail collectif en REP+, compte rendu de la formation du 13 et 14 octobre 2014 Lire par ailleurs la synthèse de la formation élaborée avec les participants Marc Bablet « Le travail collectif, un des défis de la refondation de l’Éducation Prioritaire » Marc Bablet, chef du Bureau de la politique d'Éducation Prioritaire et des dispositifs d'accompagnement (DGESCO), revient en introduction sur le besoin de communauté de valeurs et de confiance pour la refondation de l’Education Prioritaire. L'adhocratie pédagogique, les nouvelles voies de la connaissance La question de la transmission de la connaissance et de sa transformation en compétences est revisitée à l'aune des outils pédagogiques à disposition des enseignants et fait l'objet de nombreux articles.Il convient, pour nous, de s'interroger sur l'adéquation du mode de transmission avec le besoin de l'étudiant en termes de niveau d'entrée et de connaissance/compétences attendu au niveau de sortie que cela soit pour une formation courte ou pour l'ensemble d'un cursus. L'adhocratie pédagogique sur le modèle de l'adhocratie managériale La construction pédagogique par briques successives d'apport de savoirs, de savoir-faire et de savoir-être repose sur une alchimie de pratiques que nous nommons l'adhocratie pédagogique.

Ce que dit la recherche sur…. la motivation La motivation, un élément essentiel des apprentissages. Qu’est ce qui fait qu’un élève va s’engager dans un exercice scolaire ? Est ce que toutes les formes d’engagement se valent ? Ont-elle le même effet à long terme sur la progression des élèves ? La motivation est un élément central de l’enseignement : c’est ainsi que la chose enseignée devient la chose apprise. La sagesse populaire affirme qu’ « on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ». «Réfléchir, c'est résister à soi-même» Rencontre avec Olivier Houdé Pour le psychologue Olivier Houdé, on apprend en résistant à ses propres automatismes. Bonne nouvelle, ça se travaille ! La Sorbonne, un mercredi automnal.

Collèges et lycées : à quoi ressemblera le CDI du futur ? La Région Ile-de-France lance un appel à candidatures pour la conception du Centre de documentation et d’information de demain. Les Centres de documentation et d’information de nos collèges et de nos lycées auraient-ils besoin d'un toilettage en profondeur ? C'est en tout cas l'avis du Conseil régional d'Ile-de-France qui a lancé un appel à candidature pour "concevoir par une démarche de design, le Centre de Documentation et d’Information « du futur » des lycées franciliens". Ce CDI du futur devra assurer ses missions traditionnelles : accueillir le public scolaire et mettre à sa disposition des ressources documentaires sélectionnées par les professeurs-documentalistes.

La part de l’autre Une intervenante dans sa salle de classe : Isabelle Rossignol, professeure de lettres, nous offre une réflexion personnelle sur le partenariat entre une enseignante et un comédien. L’atelier théâtre du lycée Cassin fonctionne depuis sa création en 2011 sur un double partenariat (Scène nationale et compagnie théâtrale locale) et s’inscrit dans l’axe culturel du projet d’établissement : financé par le lycée et la maison des lycéens, cet atelier permet chaque année à dix-sept élèves de construire « quelque chose de soi » dans le cadre d’une éducation artistique dans et hors les murs de l’école. Cinq ans maintenant que nous fonctionnons dans cette relation-là, cinq années d’approche mutuelle, d’enrichissements qui ne vont pas d’emblée de soi mais qui nécessitent une cassure de nos propres représentations d’adultes autour du rôle du comédien, mais aussi de l’enseignant. La part de l’autre. Tout pourrait se résumer dans ce superbe titre emprunté à un bestseller d’Éric-Emmanuel Schmitt.

Related: