background preloader

Les immenses vertus d'une éducation bienveillante

Les immenses vertus d'une éducation bienveillante
Selon Catherine Gueguen, il est indispensable que nous connaissions les dernières découvertes scientifiques sur notre cerveau car ceci nous permettra de nous orienter vers des méthodes d’éducation qui favorisent le développement et l’épanouissement de nos enfants. Cette intervention de grande qualité est un résumé des immenses bienfaits d’une éducation bienveillante, preuves à l’appui. Retranscription : Les Neurosciences affectives s’occupent de nos capacités relationnelles et de nos émotions. Les chercheurs ont découvert que d’importantes zones du cerveau étaient dédiées à nos relations sociales. Les émotions sont très importantes. Ce qui est important est de reconnaitre nos émotions et de les verbaliser. Le cerveau de l’enfant Le cerveau de l’enfant est immature, fragile et malléable. C’est ainsi que l’enfant va être traversé par des tempêtes émotionnelles jusqu’à l’âge de 5/6 ans. L’enfant ne peut pas gérer ses émotions. Le cortex orbitofrontal nous permet d’être pleinement humain. Related:  education bienveillante

Pepsmagazine | Le magazine de la parentalité positive Plus les élèves sont heureux, meilleures sont leurs notes Recevez nos newsletters : Une étude réalisée par une enseignante de la Harvard Graduate School of Education a démontré que plus les enfants étaient heureux, mieux s’en portaient leurs moyennes scolaires. Des enfants heureux obtiendraient une meilleure moyenne en classe que des enfants moins bien dans leur peau. C’est le résultat d’une étude réalisée par Christina Hinton, une enseignante de la Harvard Graduate School of Education, auprès des élèves de la St. Andrew’s Episcopal School près de Washington D.C. En utilisant des outils de mesure quantitatifs et qualitatifs, Christina Hinton a découvert que le bonheur des élèves avait des répercussions positives sur la motivation et les résultats scolaires de ces derniers. L’école et les professeurs, acteurs du bonheur de leurs élèves «Dans cette étude, nous avons découvert qu’un réseau de relations fortes est au coeur du bonheur», a confirmé Christina Hinton. » Trouvez la formation qui révélera vos talents

58 phrases positives à dire aux enfants Bien que les mots perdent leur sens s'ils ne sont pas suivis d'action; ils détiennent néanmoins un grand pouvoir. En utilisant des phrases positives dans le quotidien de la vie familiale, ou lors de séances de jeu éducatif, vous renforcerez l'estime que les enfants ont d'eux-mêmes. En outre, cette pratique leur permettra d'acquérir les bases d'une bonne personnalité. Et c'est bien connu, les enfants imitent le comportement des parents, alors donnez-leur le bon exemple en les habituant à entendre des phrases positives. Encourager les enfants est primordial. Nous devons quotidiennement les inciter à découvrir de nouvelles choses, à essayer, à chercher et à ne pas avoir peur de se tromper. Lorsqu'ils essaient un nouveau jeu, une activité inédite ou un sport, le principe reste le même : leur donner confiance en eux-mêmes afin qu'ils ne se découragent pas. Voici 58 phrases positives qui aideront à renforcer votre relation avec votre enfant, jour après jour : Vous avez d'autres idées ?

Les phrases à dire aux enfants pour les aider à avoir confiance en eux...pour la vie. Isabelle Filliozat a consacré un livre à la manière de guérir de ce mal qui touche nombre d’entre nous parfois depuis notre enfance : le manque de confiance en soi. En tant que parents, nous avons un rôle essentiel à jouer pour offrir les meilleures conditions d’épanouissement à nos enfants. Cela passe notamment par une communication positive et bienveillante et l’emploi de mots-clés qui favorisent cette confiance et ce respect. Je les partage avec vous aujourd’hui. Utilisez-les en gardant à l’esprit que le message portera ses fruits uniquement si vous accompagnez les paroles de preuves d’amour inconditionnel (gestes, attention) et si vous appliquez à vous-même ces principes ne serait-ce que pour guérir votre propre enfant intérieur. L’instauration de la confiance de base « Je t’aime. » « Tu existes pour moi, tu es important pour moi. » « Tu es le bienvenu. » « Je te regarde. » « Je te respecte. » L’affirmation de soi « Tu as le droit d’être différent. » « Tu as le droit d’être en colère. »

3 conseils pour favoriser l'estime de soi chez l'enfant | Audrey Akoun Prof bienveillant | pour un enseignement à la paix Mon cheminement vers une éducation bienveillante Cheminer vers une éducation bienveillante sans fessée ni punition est exigeant, dérangeant, même bousculant. Cela nécessite de se pencher sur soi-même et son histoire personnelle, de remettre sa propre éducation et ses propres parents en question mais surtout cela nécessite d’accepter d’apprendre. J’ai moi-même puni, j’ai envoyé au coin, j’ai crié, j’ai fait du chantage avec ma fille. Mais je me rendais bien compte que tout cela était inefficace et que ce n’était pas cohérent avec ma manière d’aimer ma fille. Parfois, il y a des rechutes dont je témoigne (voir à ce sujet mon article sur Ces nuits où j’ai craqué avec ma fille); une fois, je me suis même vue fesser ma fille mais je ne suis jamais passée à l’acte. Tout cela pour dire que je me suis « outillée », que j’ai (ré)appris à éduquer (d’où le nom du blog). Voici les 9 choses essentielles que j’ai apprises depuis que je me suis inscrite dans ce chemin : 1. L’attachement de l’enfant à ses parents est un besoin vital. 2. 1. 2. 3. 4. 5.

Vivre une année scolaire avec bienveillance Le jour où j'ai cessé de dire "Dépêche-toi" | Rachel Macy Stafford Chaque minute compte dans nos vies modernes et effrénées. On a constamment l'impression qu'on doit cocher quelque chose de notre to do list (choses à faire), qu'on doit vérifier un écran ou un autre ou se presser pour se rendre à notre prochaine destination. Et peu importe comment on divise notre temps et notre attention, peu importe combien de tâches on tente d'accomplir simultanément, on finit toujours par avoir l'impression qu'il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour arriver à tout faire. Ainsi allait ma vie pendant deux années totalement frénétiques. Mes pensées et mes actions étaient régies par des notifications électroniques, des sonneries et des agendas surchargés. C'est que, voyez-vous, la vie m'a fait cadeau, il y a déjà six ans, d'une adorable enfant du type je-prends-mon-temps-rien-ne-presse-regarde-maman-les-jolies-fleurs-tu-veux-les-sentir? Lorsque nous devions quitter la maison en cata, elle prenait tout son temps pour se choisir un sac à main et une tiare. Close

Related: