background preloader

Les Classes Inversées : Enseigner à l’envers, Apprendre à l’endroit o…

Les Classes Inversées : Enseigner à l’envers, Apprendre à l’endroit o…
Une conférence donnée à l'Université de Lorraine (Campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy) organisée par le SU2IP (Service Universitaire d'Ingénierie et d'Innovation Pédagogique) le 3 avril ... Une conférence donnée à l'Université de Lorraine (Campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy) organisée par le SU2IP (Service Universitaire d'Ingénierie et d'Innovation Pédagogique) le 3 avril 2015. Cette conférence est aussi accessible sur le site "Vidéothèque de l'Université de Lorraine" :

http://fr.slideshare.net/lebrun/les-classes-inverses-enseigner-lenvers-apprendre-lendroit-ou-linverse

Related:  MéthodesDidactique & PédagogieClasse inverséeConceptclasse inversée

Jouer au citoyen avec Google Earth Les élèves de 4ème du collège Germinal de Raismes (banlieue de Valenciennes) se sont initiés à l’utilisation du logiciel Google Earth dans le cadre d’une étude de cas. Ce cas est un projet « réel » d’aménagement du territoire : la construction d’une boucle d’essai ferroviaire à grande vitesse dans le Valenciennois. Un sujet bouleversant la vie locale, un argumentaire simple, une documentation abondante,... que rêver de mieux ? Caroline Jouneau-Sion décrit les quatre étapes du dispositif pédagogique et en analyse les faiblesses et les points forts. Malgré des images disparates, parfois imprécises, Google Earth est en train de devenir « le » portail de référence des représentations de l’espace et de communication sur les territoires du monde entier. Car Google Earth offre un accès gratuit à un ensemble d’images satellites, couplées à des couches d’information variées, depuis le tracé des routes jusqu’aux vues panoramiques d’un lieu.

La pédagogie active sans la pédagogie inversée: c’est possible! La pédagogie active, qu’elle se déroule dans une #CLAAC ou dans une classe traditionnelle, amène à penser que l’enseignement magistral n’a plus la place maîtresse qu’il occupait auparavant. Dans ce contexte, comment favoriser l’acquisition des faits ou des concepts en ayant de moins en moins recours à l’exposé magistral en classe? Une piste de solution est la pédagogie inversée (voir le billet de mon collègue Samuel Bernard). Celle-ci est populaire chez plusieurs enseignantes et enseignants qui y voient une façon de dynamiser leurs cours et de favoriser la motivation des étudiants. Au collégial, plusieurs collègues témoignent d’expériences positives (par exemple, voir les récits de Johanne Morin, Christian Drouin et Mélanie Jaqmain). En visionnant des vidéos ou en lisant des textes à l’extérieur de la classe, leurs étudiants s’approprient la matière et l’appliquent en classe individuellement ou lors d’activités collaboratives ou coopératives.

L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle a... par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple La classe inversée de Marie Soulié : un changement de posture, une interactivité et une construction Marie Soulié, professeur de français au collège Daniel Argote Orthez, académie de Bordeaux. Marie est également formatrice lettres-tice et Clémi Elle Pratique la classe inversée depuis septembre 2013. Marie Soulié décrit 3 phases dans le processus pédagogique : 1- La mise en bouche : il s’agit d’une accroche sur une notion qui se fait par le visionnage d’une capsule vidéo qui débouche sur une interaction entre les élèves.Deux îlots sont organisés dans la classe, celui du débat et celui des curieux. 2- La résolution de problème : en lien avec la notion abordée dans la capsule, une tâche complexe est à réaliser sous la forme ludique de l’enquête ; 3- La construction de la leçon : la restitution des recherches peut se faire sous différentes formes, cartes heuristiques, tableaux, mandalas.

Utiliser, comprendre et créer : Un cadre de littératie numérique pour les écoles canadiennes HabiloMédias, le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, a lancé le 25 mai 2016 le volet final de son important programme pour appuyer les enseignants dans l’intégration de la littératie numérique en classe. Le cadre Utiliser, comprendre et créer, lequel complète le cadre des écoles primaires lancé en 2015 avec un volet pour le secondaire, est un programme bilingue transdisciplinaire qui offre aux enseignants une gamme d’outils pour donner aux élèves les compétences dont ils ont besoin pour l’ère numérique. Le cadre Utiliser, comprendre et créer donne aux enseignants accès à des ressources en classe gratuites sur la littératie numérique selon les résultats des programmes établis dans leur province ou territoire. Il a été financé par le Programme d’investissement communautaire de l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI).

Jeux sérieux et jeux vidéo en vrac pour enseigner l’histoire – Apprendre avec le jeu numérique Comme dans la plupart des matières il existe une offre abondante de jeux sérieux pour l’histoire. Cependant la qualité de l’offre est hétérogène. Certains jeux sont les héritiers en ligne directe du ludo-éducatif. Faire ses premiers pas vers la classe inversée Un dossier conjoint Infobourg – Carrefour Éducation Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée »? Elle semble être sur toutes les lèvres! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la classe inversée? C’est une façon d’organiser le temps de classe de sorte que la partie magistrale du cours est dispensée de façon électronique (capsules vidéo, lectures personnelles, visites virtuelles, etc.) et le temps de classe est consacré au travail d’équipe, aux discussions et aux activités d’apprentissage actives.

La classe inversée inShare30 De plus en plus d’enseignants ont recours à la méthodologie de la classe inversée, dans le but d’améliorer la qualité de leur enseignement et la performance de leurs élèves. Cette approche pédagogique présente de nombreux avantages pour réveiller l’intérêt des élèves et permet d’utiliser différents outils en mesure de transformer leur rôle de l’enseignant. Pour vous permettre de mieux comprendre ce concept, Edupronet vous propose un dossier exhaustif, dans lequel vous trouverez quelques notions de base sur la classe inversée, ainsi qu’une présentation de quelques outils pour faire vos premiers pas vers cette méthode d’apprentissage. Et si vous passiez à la classe inversée ?

La classe inversée « permet une vraie différenciation » La classe inversée, outil de différenciation ? Pour Nicolas Lemoine, professeur de maths en collège, cela signifie "plus de temps pour les élèves en difficulté". Pour réaliser ses capsules, Nicolas Lemoine utilise des logiciels libres, comme Powtoon et Moovly. “Dans un enseignement classique, on passe 80% du temps à faire du recopiage de cours, ou des choses de base qui pourraient se faire sans le prof.

Related: