background preloader

5 réflexes à avoir lors de la réception d’un courriel

5 réflexes à avoir lors de la réception d’un courriel
N’ayez pas une confiance aveugle dans le nom de l’expéditeur Soyez donc attentif à tout indice mettant en doute l’origine réelle du courriel, notamment si le message comporte une pièce jointe ou des liens : incohérence de forme ou de fond entre le message reçu et ceux que votre interlocuteur légitime vous envoie d’habitude, par exemple. En cas de doute, contactez votre interlocuteur pour vérifier qu’il est à l’origine du message. Et même si l’expéditeur est le bon, il a pu, à son insu, vous envoyer un message infecté. Vous devez admettre que dans le domaine de la messagerie électronique, il n’existe pas d’expéditeur a priori de confiance. Méfiez-vous des pièces jointes Elles peuvent contenir des virus ou des espiogiciels. Ne répondez jamais à une demande d’informations confidentielles Les demandes d’informations confidentielles, lorsqu’elles sont légitimes, ne sont jamais faites par courriel (mots de passe, code PIN, coordonnées bancaires, etc.). Related:  Maîtriser l'informationDémarches et outils pour combattre les théories du complotL'info en ligne: mesurer sa fiabilité

6 outils pour vérifier les images qui circulent lors des crises Pas facile de faire la part des choses quand l’actualité s’emballe et que les chaines d’info en continu mais surtout les réseaux sociaux démultiplient à l’infini la diffusion des informations et des images. Une image puissante est à elle seule une histoire qui peut se propager à une vitesse phénoménale. L’occasion en cette période sombre de rappeler quelques principes de base que l’on apprend (ou que l’on devrait apprendre) dans toutes les écoles de journalisme avant de diffuser ou reprendre une image: Établir qui en est l’auteur. Corroborer l’endroit, la date et l’heure approximative à laquelle l’image a été prise. Pas si évident pour monsieur tout le monde, voici quand même quelques outils simples pour éviter d’être manipulé par des images non vérifiées. TinEye et Google Reverse Image Search sont deux outils assez connus qui permettent de chercher des images similaires à l’image à vérifier. Liens : TinEye et Google Reverse Image Search Fotoforensics et Findexif. Sur le même thème

Démasquer une intox en 5 étapes - L'Autre JT Les fausses informations et rumeurs sont le nouveau fléau des réseaux sociaux. Heureusement Jean-Marc Manach vous apprend à déjouer les intox et à retrouver la source de ces histoires inventées de toute pièce ! Vous avez un doute sur une information appuyée sur une image ? 1- Faire un clic droit sur la photo 2- Sélectionner « Copier l’adresse de l’image » 3- Aller sur Google et cliquez sur l’icône de l’appareil photo à droite « recherche par image » 4- Coller le lien de l’image 5- TADA ! Vous pouvez également suivre la même manœuvre en passant par TinEye, autre moteur de recherche par image inversée. Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas vérifier vos sources. ;-)

25 biais cognitifs qui nuisent à la pensée rationnelle Les biais cognitifs sont des formes de pensée qui dévient de la pensée logique ou rationnelle et qui ont tendance à être systématiquement utilisées dans diverses situations. Ils constituent des façons rapides et intuitives de porter des jugements ou de prendre des décisions qui sont moins laborieuses qu'un raisonnement analytique qui tiendrait compte de toutes les informations pertinentes. Ces jugements rapides sont souvent utiles mais sont aussi à la base de jugements erronés typiques. Le concept a été introduit au début des années 1970 par les psychologues Daniel Kahneman (prix Nobel en économie en 2002) et Amos Tversky pour expliquer certaines tendances vers des décisions irrationnelles dans le domaine économique. Depuis, une multitude de biais intervenant dans plusieurs domaines ont été identifiés par la recherche en psychologie cognitive et sociale. Certains biais s'expliquent par les ressources cognitives limitées. Voici une liste de 25 biais cognitifs fréquents : Le biais de croyance

Trop de pollution numérique ? J’ai testé le Web écolo La machine a été la première à tirer le signal d’alarme : « Vous utilisez la totalité de votre espace de stockage. Il vous sera bientôt impossible d’envoyer et de recevoir des mails. » Ce matin-là, en ouvrant ma boîte mail, la douche était froide avant même la salle de bain. « Ce n’est pas illimité ? Je prends trop de place sur la Toile Avant de me faire moins égoïste : « Je prends trop de place sur la Toile, c’est grave docteur ? Je connaissais les datacenters (« centres de données »), où s’alignent des barres de serveurs qui consomment une énergie monstre pour garder la tête froide. Avec son nucléaire bon marché, la France se place au quatrième rang mondial pour le stockage et le traitement des données informatiques, d’après DataCenterMap.com, site qui référence les équipements mondiaux. L’Hexagone compte ainsi 141 datacenters qui pompent 1% de notre consommation énergétique, lit-on dans « La Face cachée du numérique » de Fabrice Flipo, Michelle Dobré et Marion Michot (L’Echappée, 2013).

Identification des sources, fiabilité de l'information par IMartin et JCBouniol by CLEMI Bordeaux on Prezi Les réseaux sociaux et l'illusion de la majorité MIT Technology Review a publié un résumé d’une récente étude fascinante sur le comportement des réseaux sociaux, et comment ceux-ci peuvent déformer notre perception du monde, ou tout au moins faire croire que la majorité des gens croient qu’une opinion est partagée par tous alors que c’est loin d’être le cas. L’étude, menée par Kristina Lerman et d’autres à l’Université de Californie du Sud, donne aussi un aperçu de la manière dont certaines informations peuvent devenir virales et se répandre comme une traînée de poudre alors que des contenus similaires peuvent être complètement ignorés. L’étude a examiné comment les idées se répandent sur les réseaux sociaux avec des connexions complexes. Si des utilisateurs ayant un nombre moyen ou inférieur de connexions (amis Facebook, followers sur Twitter, etc.) affichent ou partagent quelque chose sur une plateforme sociale, la viralité de ces contenus sera limitée, en raison du faible nombre de connexions. Prenons un réseau de 14 personnes.

Attentats du 13 novembre : 7 conseils pour déjouer les rumeurs Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Erreurs factuelles, approximations, psychose, anachronismes : le déroulé des évènements suivant les attaques à Paris et le dévoilement très progressif des informations par la police et la justice offre un terreau favorable à la propagation (tantôt délibérée, tantôt involontaire) de rumeurs et d’intox. Lire notre synthèse : 10 rumeurs et intox qui circulent après les attentats du 13 novembre Voici quelques conseils de base pour rester prudents avant de relayer les « informations » que vous voyez circuler sur les réseaux sociaux et dans les médias : Partez du principe qu’une information donnée sur le web par un inconnu est par défaut plus fausse que vraie.Fiez-vous plutôt aux médias reconnus, aux journalistes identifiés.

Contre la théorie du complot, la pédagogie s'impose Conspiracy Watch Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot Recherche Contact conspiracywatch@gmail.com Pour bien commencer... Pour les novices, quelques conseils de choses à lire, à voir, à écouter autour du conspirationnisme. Foire aux questions Qu’est-ce que le conspirationnisme ? 11 septembre ahmadinejad alain soral alex jones al-qaïda antisémitisme ben laden bilderberg bush cia complot juif complot maçonnique complot sioniste conspirationnisme dieudonné etats-unis extreme droite extrême droite extrême gauche franc-maçonnerie front national grande-bretagne hamas hezbollah hitler hugo chavez illuminati internet iran islamisme israël jfk loose change lyndon larouche meyssan mossad nazi négationnisme nouvel ordre mondial obama palestine pentagone protocoles des sages de sion racisme reopen911 réseau voltaire robert faurisson rumeurs russie syrie taguieff terrorisme Dernières notes Charlie Hebdo : Docteur Tariq et Mister Ramadan Les attentats ? Un "deuxième Israël" en Ukraine ?

Centre de Liaison de l'Enseignement et des Médias d'Information [CLEMI] - Lorraine Cinq chroniques de France Info "Le Vrai du Faux" accompagnées de QCM auto-correctifs pour travailler sur le thème de la rumeur et de la désinformation. Mise à jour 2013 : ,deux pages de bilan, suppression de la chronique " Fin du monde à Bugarrach" , trois chroniques et de nouvelles pistes pour prolonger l’activité . Thèmes : facebook, serpents, premier pas sur la Lune, football, nutella, chaînes de courrier électronique, mythomanes... Disponible en CD-Rom, contre frais de port . Contactez-nous. © France-Info, autorisation réservée à un usage pédagogique. Mode d’emploi : Le Vrai du Faux-2013 Téléchargez le dossier Zip en cliquant sur le petit carton à droite ( il faut du temps, c’est un gros dossier de 38Mo) Décompressez-le : (clic droit, extraire) vous obtenez un dossier nommé vdf Copiez le dossier entier sur un répertoire réseau accessible depuis tous les postes de travail des élèves. Testez-le : dans le dossier, double clic sur "lecteur.exe" ( autorisez l’exécution du programme si besoin )

Les rumeurs prolifèrent sur les réseaux sociaux après les attentats de Paris C'est malheureusement presque devenu une habitude lors des événements de cette ampleur, des rumeurs et autres détournements sont largement diffusés sur les réseaux sociaux. La même femme aurait donc échappé à plusieurs si l'on en croit le message qui accompagne un photomontage largement partagé ces dernières heures sur Twitter : la bombe du marathon de Boston, "shooting at school" et les attentats de Paris. Sauf que... Le collage des trois femmes en bas de l'image vient des Etats-Unis. A lire aussi : Non, la même femme n'apparaît pas à chaque tuerie aux Etats-Unis La photo du haut a donc été ajouté au photomontage américain. Beaucoup d'internautes relaient des images de qu'ils pensent être des scènes de liesse dans les territoires palestiniens après les attentats qui ont touchés Paris vendredi soir. Sauf que.. La photo en question a été prise par le photographe de Reuters Ahmed Jadallah le 21 novembre 2012 lors de l'annonce du cessez-le-feu après huit jours d'affrontements à Gaza. Sauf que...

"Combattre les théories du complot par l'humour" Corentin Durand est depuis avril 2014 le président de l'Union nationale lycéenne. Il présente à L'Express le site Internet de lutte contre les théories du complot que son organisation s'apprête à mettre en ligne, avec la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), et le Syndicat général des lycéens (SGL). Comment est née cette idée de créer un site Internet pour lutter contre la propagation des théories du complot chez les plus jeunes? Avec la FIDL et le SGL, nous nous sommes retrouvés à la suite de notre rendez-vous avec la ministre de l'Education nationale, le 12 janvier, dans le cadre de la "Mobilisation pour les valeurs de la République". Quelles informations vont figurer sur ce site Internet fait par des jeunes, pour des jeunes? Il ne s'agit pas de faire du "fact-checking" ou d'expliquer aux gens qu'ils ne doivent pas penser ce qu'ils pensent. Il me semble un peu exagéré.

Rumeur ou information ? Niveau 4ème, 3ème, Lycée Quelle est la différence entre une rumeur et une information ? C’est précisément au journaliste qu’il incombe tout particulièrement d’établir la différence entre les deux. Pour celui qui l’apprend, une information possède au moins deux caractéristiques essentielles : elle a un auteur (le journaliste) et une source authentifiée, généralement précisée par le journal qui la publie, lequel se porte garant de cette information. En effet, dès lors que l’information est publiée, le journaliste qui en est l’auteur s’engage à avoir vérifié l’authenticité de cette information auprès de ses propres sources (recoupement). La rumeur, tout au contraire n’a pas d’auteur : on la tient d’untel, qui lui-même… Le recoupement est quasi impossible (s’il l’était, la rumeur deviendrait une information !). Anodines ou dangereuses, les rumeurs occupent une place non négligeable dans notre univers quotidien. Le travail qui est proposé ici est sommaire.

Related: