background preloader

 Évaluation positive au lycée

 Évaluation positive au lycée
A la demande de Mme le Recteur et en liaison avec la Refondation de l’Ecole, un groupe de formateurs « évaluation lycée » a été créé à la rentrée 2013. Il vise à aider les enseignants à mettre en place une évaluation positive en interrogeant les approches et les rapports à l’évaluation afin de : mieux prendre en compte les préconisations de l’Institution (Réforme du Lycée, circulaires de rentrée, priorités académiques, nouveau référentiel de compétences des enseignants…) ;poursuivre l’intégration des compétences initiée par le Socle et le LPC au collège dans une dynamique Bac – 3 / Bac + 3 ;diversifier les pratiques d’évaluation pour en faire un levier des apprentissages et renforcer la différentiation pédagogique ;assurer une liaison avec les travaux du « groupe AP lycée » engagés dès 2011-2012 et permettre ainsi une articulation entre l’évaluation et la remédiation. De nombreuses ressources à destination des formateurs et des enseignants ont été produites par le groupe. Vers le haut

http://www.ac-orleans-tours.fr/enseignements_et_pedagogie/evaluation_positive_au_lycee/

Related:  ÉvaluationEvaluationsEnseignement et pédagogie

Évaluer pour faire progresser Marc Bablet, chef du bureau de la politique d’éducation prioritaire et des dispositifs d’accompagnement à la DGESCO, a tenu une conférence intitulée « Évaluer pour faire progresser » lors de la formation nationale de formateurs REP qui a eu lieu à l'IFE. En dépliant la notion d’évaluation sous ses différentes formes, il montre comment les évaluations peuvent permette d’organiser, d’orienter et de réguler le travail des élèves et des enseignants, pour peu qu'on y travaille collectivement... Texte rédigé à partir de la prise de notes

La valeur de l’erreur Il est interdit de se tromper Même si cette règle n’est pas explicite, nous l’avons tous intégrée. Nous savons qu’il est préférable d’éviter le mot « faute » qui est chargé de culpabilité alors que l’erreur se corrige et permet l’apprentissage, mais malgré cette prise de conscience, nous n’avons toujours pas le droit à l’erreur. Combien d’enfants et d’adultes préfèrent ne pas faire plutôt que de mal faire ? Rendre l’erreur constructive et même heureuse est un réel défi.

L’évaluation : ressources produites par le groupe thématique de l’académie de Versailles - Réforme du collège Diaporama (mis à jour le 3/11/16) Le diaporama ci-dessous vise à présenter l’évolution de l’évaluation dans le cadre de la réforme du collège. Déjà présent dans la loi d’orientation, le principe de l’évaluation positive est réaffirmé dans le décret du 31.12.2015 relatif à « l’évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire ». Suite à la publication des arrêtés du 31.12.2015, les nouvelles modalités d’attribution du DNB ainsi que le contenu du livret scolaire sont également exposés dans le diaporama. D’une culture de l’évaluation à une culture de l’apprentissage Apprendre, c’est faire des liens, se pratiquer, faire des erreurs, recommencer, devenir meilleur… Évaluer, c’est diagnostiquer, rétroagir, guider, commenter, porter un jugement, communiquer… Comment faire pour que l’évaluation soit au service de l’apprentissage et non l’inverse? Voilà une question complexe que plusieurs se posent en ce moment, même le ministre de l’Éducation, semble-t-il. Et c’est tant mieux.

Évaluer pour mieux faire apprendre Dossier de veille de l'IFÉ : Évaluer pour (mieux) faire apprendre N° 94, septembre 2014 Auteur(s) : Rey Olivier, Feyfant Annie Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Les vertus scolaires (4/4) : Des vertus de l'erreur... pour réussir Errare humanum est. Et pourtant, la gestion de l’erreur semble être la source de bien des malentendus pédagogiques… d’ailleurs quel est le statut de l’erreur dans notre conception de l’éducation ? Et à l’école ? A l’école où l’on parle tout de même d’échec scolaire. Cet échec, l’échec dans les apprentissages, l’échec dans les compétitions et autres concours marque la vie de ceux qui le rencontrent. Avec ou sans note ... l'évaluation - GFEN Quel que soit le lieu d'exercice, quel que soit le métier, l'évaluation joue un rôle social de régulation tout comme elle permet au professionnel de rendre compte de son activité dans le domaine qui lui est propre. Dans une société où le savoir se marchandise, on assiste à une inflation de dispositifs visant à : - vérifier la présence d'attendus plus ou moins explicites mais toujours portés par une échelle de valeurs,- situer les individus ou leurs productions par rapport à un niveau- juger chacun de « la compétence à... ». Dans notre système éducatif, l'évaluation cristallise toutes les tensions entre les différents acteurs tant l'importance qui est faite d'une sélection par la note, est prégnante dans les représentations des usagers et des professionnels. Comment peut-il en être autrement lorsqu'un même outil de mesure traverse l'évaluation formative, l'évaluation sommative et l'orientation scolaire : la notation chiffrée ?

Pôle Académique de Soutien à l'Innovation - PASI Nancy-Metz DES QUESTIONS -- 2016/2017 : est-il possible de solliciter le PASI-CARDIE ? Peut-on proposer une innovation ou une expérimentation pour cette année scolaire ? Quel accompagnement propose le PASI-CARDIE ? -- 2017/2018 : quand et comment proposer une expérimentation ? Comment obtenir une aide pour (...) lire la suite L'erreur est le meilleur professeur Afin de mieux comprendre ce qui se passe dans le cerveau d’une personne qui apprend, des chercheurs ont observé les régions cérébrales activées chez des individus faisant face à l’erreur. Cet article rapporte les résultats d’une recherche menée auprès de 28 sujets par des chercheurs de l’Université de Southern California en collaboration avec un groupe international de chercheurs. Selon ces chercheurs, le cerveau apprendrait de deux façons : L’apprentissage par évitement (« avoidance learning »); une expérience négative qui conditionne le cerveau à éviter de se retrouver de nouveau dans cette situation.L’apprentissage basé sur la récompense (« reward-based learning »); une expérience positive que le cerveau traite comme une récompense. En partant de cette prémisse, l’étude consistait à poser des questions aux participants en leur offrant une récompense monétaire pour chaque question répondue correctement. À l’inverse, une mauvaise réponse leur faisait perdre de l’argent.

Related: