background preloader

Publication_etat_deslieaux_democratie_participative_0

Publication_etat_deslieaux_democratie_participative_0

http://think-tank.fnh.org/sites/default/files/documents/publications/publication_etat_deslieaux_democratie_participative_0.pdf

Related:  Techniques Educ popParticipation et villes numériquesDémarche participativeDémocratie ParticipativeDémocratie participative et société civile

Du brise-glace au hackaton, le co-créatif renouvelle le brainstorming Image: Focus Lab Avez-vous déjà entendu parler de « barcamp« , de « world café« , de « forum ouvert » ou de « hold-up« ? Car il s’agit là de techniques d’animations de réunions, de rencontres ou d’ateliers qui renouvellent le format et les méthodes généralement utilisés pour discuter et stimuler la créativité collective. De quoi mettre fin au syndrome de réunionite aigüe dont souffrent certaines organisations ? Ouvrir le débat pour coproduire la ville Le rapport de recherche publié par l’ICADD : “Projet négocié dans un contexte de développement durable : méthodes et outils collaboratifs” met en avant les conditions de coproduction de la ville entre puissance publique, usagers et partenaires privés. A partir d’échecs et de succès expliqués avec précision, l’équipe ICADD organise un travail de cross dressing consistant à chercher sur d’autres secteurs d’activité la façon dont on implique les usagers notamment dans la conception d’innovations. Sombre analyse d’une culture politique qui souvent n’a d’autre intérêt à investir la participation qu’un enjeu de communication. Cet éclairage, pourtant, est un apport méthodologique et bibliographique important pour notre étude des conditions de coproduction de l’innovation.

Comment aider les jeunes des quartiers à devenir des acteurs à part entière ? - Localtis.info - Caisse des Dépôts Pour donner aux jeunes toute leur place dans les stratégies locales, les contrats de ville et les conseils citoyens, des professionnels de Seine-saint-Denis se sont penchés, le 21 septembre à l'invitation de Profession Banlieue, sur ce qui caractérisait cette jeunesse des quartiers et sur les manières les plus efficaces de l'aider à s'en sortir. Alors qu'une centaine de contrats de ville doivent encore être signés (voir ci-contre notre article du 14 septembre 2015), l'association Profession Banlieue a organisé le 21 septembre une journée d'échange sur la place des jeunes dans les quartiers prioritaires. C'était ainsi l'occasion de rappeler que la jeunesse constitue l'une des trois "priorités transversales" des contrats de ville, dotée d'un cadre de référence (téléchargeable ci-contre). Des dispositifs nombreux, mais mal coordonnés et mal répartis Des jeunes qui aspirent à aider, créer, entreprendre Demander leur avis ou leur confier des responsabilités

La participation politique et ses défis : territoires, action collective et registers Les débats relatifs à la démocratie sur un registre participatif prennent corps au sein de sociétés dans lesquelles le rapport entre la société civile et le politique se recomposent rapidement. Plus exactement, c’est un type d’organisation du politique historiquement daté qui est en cause. En effet, il a longtemps été inconcevable de penser le politique en dehors de l’État, de ses institutions et de son territoire contrôlé par le biais d’un ensemble de frontières et d’instruments normatifs. Ce modèle politique est actuellement remis en question.

Les "Grands voisins", village solidaire et fertile en plein Paris - Oui ! Le magazine de la Ruche Qui Dit Oui ! Par Thibaut Schepman , A Paris, l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul dans le 14e arrondissement est devenu en quelques semaines un véritable quartier et un modèle en matière d’insertion sociale et d’agriculture urbaine. Visite. Des poules, des étudiants qui plantent des fraisiers, un cardon immense, des bénévoles qui coupent du bois et montent un camping. Voilà ce qu’on peut croiser pêle-mêle dans cet ancien hôpital abandonné depuis 2011. Tout a commencé en 2014, quand l’association Aurore, spécialiste de l’hébergement d’urgence est devenue gestionnaire de l’immense site (3 hectares, rien que ça).

Bibliothèque libre de patterns d’évenements co-créatifs Version 1.0 – 25/03/2013 Version 1.01 – 11/07/2013 Version 1.02 – 12/07/2014: ajout Minga brest + 1 caractéristique supplémentaire Question de Conseil Consultatif Jeunes. A toutes fins utiles… (Philippe LABBE, 29 août 2015) - Mission. Insertion (Philippe Labbe Weblog. II) Une fois n’est pas coutume mais, enfin, puisque cela correspond à une préoccupation que j’ai maintes fois exprimée, sur mon ancien blog (toujours accessible même s’il est inactif : - 600 articles disponibles…) et dans la presse (ASH, Lien social…) et ayant récemment été sollicité sur ce thème par une Mission locale, je m’autorise une information sur un « produit » de formation susceptible de retenir l’attention : il s’agit de l’expression des jeunes au sein d’une Mission locale en tant qu’acteur collectif, et non en tant que sujet singulier… ou, formulé différemment, comment « Concevoir, organiser et animer une instance de type Conseil Consultatif Jeunes ». Voici donc une offre de formation - présentée comme telle - que, pour motif de retraite (qui a dit « Bon débarras au fond de la salle ! » ?) et sauf amicales exceptions, je ne réaliserai pas mais pour laquelle un- fringant et sympathique - collègue, associé de notre SCOP et ex-cadre de Mission locale, pourra se mobiliser.

Faire participer les citoyens au lieu de faire à leur place (Gouvernance) Ancien élu de la mairie de Brest, Michel a œuvré pendant 20 ans sur trois mandats en faveur de la citoyenneté. Son idée : donner plus de place aux habitants. Il a développé une politique du numérique comme support au développement du pouvoir d'agir des citoyens. Qui vient à Nuit debout ? Des sociologues répondent Stéphane Baciocchi (EHESS), Alexandra Bidet (CNRS), Pierre Blavier (EHESS), Manuel Boutet (université de Nice), Lucie Champenois (ENS Cachan), Carole Gayet-Viaud (CNRS), Erwan Le Méner (EHESS) sont chercheurs en sciences sociales. Sur Nuit debout, on a tout entendu : “la moyenne d’âge est de 25 ans”, c’est “un entre-soi de bobos parisiens”, on n’y trouve “aucun vrai prolétaire”, mais “une bourgeoisie blanche urbaine”, “des SDF et des punks à chien qui boivent de la bière”, “un rassemblement d’étudiants déclassés, de militants de l’ultra-gauche et de semi-professionnels de l’agitprop”… Ces énoncés, souvent tranchants, mobilisent des catégories toutes faites, disent quoi penser, clament ce que le mouvement est, doit ou ne doit pas devenir, négligent les ordres de grandeur, hiérarchisent les endroits ou les moments de la place, le « vrai » et le « faux » Nuit debout. On plaide ici pour une autre approche : commencer par établir les faits, en enquêtant collectivement. Des jeunes ?

Méthodes d’animation Déc 08 . Les jeux « cadres » de Thiagi permettent de concevoir des animations créatives et participatives Territoires Hautement Citoyens Aller au contenu principal Territoires Hautement Citoyens Présentation

Related: