background preloader

Génération Z, un recrutement VRAIMENT différent

Génération Z, un recrutement VRAIMENT différent
Génération X, génération Y et maintenant génération Z: l’évolution est en marche! Certains ne seront pas d’accord sur ce découpage générationnel mais il reste tout de même intéressant pour comprendre les tendances de fond. La génération Z, celles et ceux qui sont nés après 1995 et qui ont moins de 20 ans, sont les collaborateurs que demain vous recruterez. Et ils frappent déjà aux portes des entreprises! En France, ils sont 16 millions. Il est donc temps de se projeter dans un futur (très très) proche et d’imaginer la vie d’entreprise avec eux. The Boson Project et BNP Paribas ont réalisé une enquête intitulée « La Grande Invazion » et qui traite de la génération Z et sa vision de l’entreprise. 3123 jeunes femmes et hommes de toute la France âgés de 15 à 20 ans ont participé. La génération Z a une vision internationale La génération Z a un œil sur le monde qui l’entoure et possède une vision à l’internationale Concrètement, qu’est ce que cela veut dire? Demain, tous entrepreneurs?

http://www.recrutons.fr/generation-z-recrutement.html

Related:  3 - RECRUTER A L'ERE DU DIGITALgénération ZRecrutement

Michel et Augustin tente l’offre d’emploi augmentée Dans le métro parisien, il est d’usage de voir débouler un pauvre hère qui vient quémander un euro, un ticket resto ou un boulot. Alors Michel et Augustin, les sales gosses du petit gâteau, ont décidé de chambouler cette triste habitude et de faire l’inverse : proposer des jobs dans les voitures de la RATP. Ou plutôt d’envoyer Anne-Claire le faire. 7 étapes pour réussir son jeu concours sur Instagram Il est devenu extrêmement courant pour les marques d’organiser des jeux-concours sur Instagram afin de dynamiser leur communauté pendant une période précise. Dans ce cadre, je vous parlerai des 7 étapes clés à suivre pour la bonne réussite de votre évènement. 1) Définissez le but à atteindre Le sourcing EST l'avenir du recrutement Tout est disponible aujourd’hui sur internet…toutes les informations personnelles que vous pouvez imaginer sont là, accessibles à tous! Un nouveau métier émerge, le sourcing. Et le sourcing est une révolution pour le recrutement. Malheureusement en France, le sourcing avec ses nouveaux codes est encore balbutiant voir inexistant (nous proposons maintenant une formation au sourcing suite aux différentes demandes!).

Big Data et recrutement : le début ou la fin des clones ? Le Big Data et les analytics vont étendre leur terrain d’action dans l’entreprise à grande vitesse dans les prochaines années et un des premiers terrains visés sera le recrutement. Devant ce phénomène on voit deux attitudes se dégager. La première, traditionnelles chez les amateurs de nouveauté et apôtres du changement à tout crin, est d’en louer le coté positif et, de toute manière, de faire remarquer que vu que c’est inéluctable il faudra bien faire avec. La seconde, plus conservatrice est de s’inquiéter d’un double risque : celui, en renforçant l’automatisation du dispositif de recruter de plus en plus de clones et sa conséquence, renforcer les phénomènes de discrimination. Commençons d’abord par tordre le cou à un fantasme : le processus de recrutement ne sera jamais de A à Z par une machine.

Quel magasin pour les Z-shoppers ? Ils sont scotchés à leur téléphone mobile, de temps en temps à court de Pokeballs et représentent la majeure partie des consommateurs de demain… Eux, ce sont la « GenZ », « iGen », les « Centennials » plus communément appelée la « génération Z ». A la différence des « millenials », simples témoins de la révolution digitale et nés entre 1981 et 1996, eux ont vu le jour après 1997 et sont les premiers « true digital natives ». Ultra connectés aux réseaux sociaux, ces « millenials sous stéroïdes » sont à la perpétuelle recherche du « faster, better, stronger » quand il s’agit de leurs actes d’achat. Pourtant, pour cette génération qui représente aujourd’hui 21,2% de la population française, l’acte d’achat se produit avant tout dans le monde « réel ». Ainsi, pour 80% d’entre eux, il est essentiel qu’une marque possède un point de vente physique, ce qui les rapproche des millenials (82%) mais les éloigne des générations précédentes (69% génération X et 65% des boomers).

Les aspirations professionnelles des jeunes à l’ère du numérique Quelles sont les ambitions professionnelles des futurs diplômés attirés par le numérique ? Qu’attendent-ils de leur premier employeur ? Ces questions de projection et de perception relatives au secteur d’activité sont assez récurrentes ; selon les choix de carrière effectués par les étudiants en fin de formation, et les secteurs qu’ils convoitent le plus, les aspirations varient nettement. Parmi les répondants à l’enquête carrière Universum, nous nous sommes intéressés de près aux étudiants sur le point d’être diplômés d’une école de commerce ou d’ingénieur et ayant mentionné la volonté de commencer leur carrière dans les secteurs Informatique/IT/Tech. Ces jeunes se différencient principalement des autres par leur quête grandissante de défi intellectuel et d’esprit entrepreneurial. Ils ont finalement le profil type de l’entrepreneur : ils désirent travailler dans un environnement en forte croissance et privilégient la prise de risque à l’assurance d’une solidité financière.

Snapchat, nouvel outil des recruteurs pour séduire la génération Z Pour soigner leur marque employeur et se faire connaître auprès des jeunes diplômés, Axa et Accenture ont succombé aux charmes des snaps. Non, Snapchat n'est pas réservé à l'envoi de photos délirantes par des adolescents. L'application peut aussi être utilisée de manière sérieuse par des entreprises qui ont trouvé un outil idéal pour toucher leurs potentiels futurs collaborateurs.

Il est temps de ré-inventer le site de recrutementTransformation digitale des organisations Le site de recrutement n’a pas véritablement évolué au cours de ces dernières années, malgré l’arrivée de nouveaux usages, de nouveaux acteurs, de nouveaux outils dans l’information RH. Le schéma reste traditionnellement le même, articulé autour de 3 briques étanches : des contenus sur l’offre RH de l’entreprise, un moteur pour accéder à des offres d’emplois, et un espace perso pour postuler. Une remarque préliminaire : les bouton de partage des réseaux sociaux, les sites mobile, les infographies, les applis, ou encore les interviews vidéos de collaborateurs ne sont en rien des innovations, mon constat reste valable : il ne s’agit là que d’enrichissement de contenus repris du marketing et de la communication produit, en aucun cas le résultat d’une réflexion sur la raison d’être d’un site RH. Sur les 10/15 dernières années, nous avons assisté à la prise d’autonomie des sites carrière : de simple rubrique des sites corporate, ils sont devenus des sites à part entière.

Related: