background preloader

Michel Serres - L'innovation et le numérique - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Michel Serres - L'innovation et le numérique - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
La révolution numérique en cours aura selon Michel Serres des effets au moins aussi considérables qu’en leur temps l’invention de l’écriture puis celle de l’imprimerie. Les notions de temps et d’espace en sont totalement transformées. Les façons d’accéder à la connaissance profondément modifiées. A cet égard, chaque grande rupture dans l’histoire de l’humanité conduit à priver l’homme de facultés ("l’homme perd") mais chaque révolution lui en apporte de nouvelles ("l’homme gagne"). A la part de mémoire et de capacité mentale de traitement de l’information qu’il perd avec la diffusion généralisée des technologies numériques, l’homme gagne une possibilité nouvelle de mise en relation (d’individus, de groupes et de réseaux, de savoirs) mais aussi une faculté décuplée d’invention et de création. Related:  CAFFAstage Mayer

Formation aux compétences informationnelles — Enseigner avec le numérique La formation s'appuie sur un ensemble de modules indépendants regroupés en 5 thématiques correspondant aux différentes étapes du processus de recherche d'information et de rédaction d’un travail académique : Plan de recherche documentaire, Comment trouver l'information, Trier, Rédaction et communication et Plagiat. L'une des spécificités de cette formation réside à la fois dans sa grande liberté et flexibilité, mais aussi dans le choix du support pédagogique vidéo. La plateforme InfoTrack peut être utilisée soit en auto-formation soit comme support de formation dans le cadre d’un cours. Un test de niveau est proposé en préambule au parcours. Chaque module comprend une vidéo didactique au ton décalé de 3 à 4 minutes environ, une transcription textuelle de la leçon, un quiz d’auto-évaluation ainsi que des ressources complémentaires pour aller plus loin. Sources Réseaux et médias sociaux

E-Connect #2 - Smartphone, comment en faire un outil pédagogique ? - [Site Economie-Gestion Académie de Lyon] « BYOD : En AVAN TOUTE ! » A un moment où le Ministre de l’Education Nationale envisage d’interdire totalement l’usage des téléphones portables au collège, publier un numéro d’E-Connect sur l’usage du BYOD (Bring Your Own Device) ou de l’AVAN (Amenez Votre Appareil Numérique) peut apparaître soit totalement incongru, soit particulièrement impertinent… A moins que ce ne soit une appétence immodérée de vos inspecteurs pour les outils numériques qui les conduise à promouvoir un usage permanent et irraisonné des « téléphones intelligents »… Rassurez-vous, il n’en est rien : tout en étant conscient de notre dépendance (commune et partagée) à l’égard de ces appareils, nous souhaitons simplement dans ce nouveau numéro d’E-connect débattre de l’intérêt pédagogique et professionnel de « ces téléphones intelligents ». Smart phone-film1 from webmaster contactecogest on Vimeo.

Michel Serres: “Je pense avec les pieds” Dans un très beau texte intitulé Éloge de la philosophie en langue française (Fayard, 1995), où il parcourt le paysage de la pensée française de Montaigne et La Boétie à Auguste Comte et Gilles Deleuze, Michel Serres pose une question simple mais abyssale : « Où suis-je, donc, moi qui pense ? » Question sans réponse s’il est vrai que la pensée est à la fois ce qui m’assure de mon existence ici et maintenant et ce qui me permet de prendre congé du lieu et du moment où je suis enfermé pour me transporter ailleurs, dans l’espace utopique du concept. Mais question qui conduit le philosophe à élaborer une sorte de géographie de l’esprit où les idées sont comme des cartes qui permettent de s’y retrouver dans le labyrinthe de la vie. Michel Serres en six dates 1930 Naissance à Agen, le 1er septembre 1949 Entrée à l’école navale 1968 Doctorat de philosophie sur Leibniz et ses modèles mathématiques 1984 Professeur à Stanford (États-Unis) 1990 Publication du Contrat naturel. Votre grand-mère ?

L’empreinte de l’élève que l’on a été Le métier de l’enseignant s’irrigue des traces scolaires laissées dans sa mémoire. L’élève que l’on a été donne-t-il le la de ses pratiques ? Cyril Lascassies, enseignant en technologie au collège Voltaire de Tarbes et formateur à l’ESPE Midi-Pyrénées, nous raconte comment et pourquoi il prend le soin de donner les clés à chacun du goût d’apprendre. Il explique que c’est dans son parcours d’élève qu’il a puisé son envie de devenir enseignant. Scolarisé dans une classe unique à la campagne, il a appris avec plaisir dans l’entraide, au contact des plus grands, a vécu difficilement le passage au collège, y rencontrant l’ennui, le désintérêt des professeurs pour ses découvertes, pour ce moteur électrique construit par ses soins à partir de matériaux récupérés. L’autoritarisme l’insupporte. Pas tout de suite Enseignant, il ne le devient pas tout de suite. Et puis, il se rend compte que ce n’est pas ce qu’il désire faire. Le Graal et la boite à outils Prendre du temps Échanges entre collègues

Elargir les compétences à l’ère du numérique Cinq compétences pour l’apprentissage de demain Si le développement de l’informatique et de l’internet ont mis à portée de la main des sources documentaires très impressionnantes, ainsi que des moyens d’y accéder, seul ou à plusieurs jamais connus auparavant sous cette forme et cette quantité, alors il est probable qu’un rééquilibrage des compétences individuelles à accéder aux savoirs et à construire ses connaissances est indispensable. L’accès aux savoirs, sous sa forme de recherche et de veille, est déjà bien développé et les référentiels se sont multipliés au cours des dernières années ainsi que les débats et propositions pour le développer. Par contre la notion de construction des connaissances, souvent moins travaillée, est particulièrement marquée par cette évolution. Le modèle de l’apprentissage scolaire, chemin prescrit de cette construction est concurrencé par des formes nouvelles issus d’univers différents et parfois concurrents. Compétence 1 : L’auto-direction

Pour une théorie du document : entretien avec André Tricot Propos recueilli par Jonathan David La plupart d’entre nous manipulent chaque jour des documents en s’intéressant au contenu sans véritablement se questionner sur les différentes significations du format. La médiation n’est pas neutre, et les règles qui entourent la constitution d’un type de document sont riches en histoire. Disons d’abord que sa production est toujours située dans un contexte, culturel et organisationnel. Un excellent livre vient de paraitre sur le sujet : Le document : communication et mémoire aux éditions de Boeck. J-D. A-T. « Un document est un objet qui porte des inscriptions ou non, qui a été conçu comme un document et qui est perçu comme tel : il porte une intention communicative et une intention mnésique qui sont reconnues comme telles par les usagers du document (p.17) ». Il constitue donc un outil pour communiquer et pour mémoriser, qui réduit les contraintes temporelles et spatiales pesant habituellement sur la communication et la mémoire humaines. J-D. A-T.

powtoon Accessibility StatementCompliance status We firmly believe that the internet should be available and accessible to anyone and are committed to providing a website that is accessible to the broadest possible audience, regardless of ability. To fulfill this, we aim to adhere as strictly as possible to the World Wide Web Consortium’s (W3C) Web Content Accessibility Guidelines 2.1 (WCAG 2.1) at the AA level. These guidelines explain how to make web content accessible to people with a wide array of disabilities. Complying with those guidelines helps us ensure that the website is accessible to blind people, people with motor impairments, visual impairment, cognitive disabilities, and more. This website utilizes various technologies that are meant to make it as accessible as possible at all times. Additionally, the website utilizes an AI-based application that runs in the background and optimizes its accessibility level constantly. Screen-reader and keyboard navigation

Michel Serres, Bernard Stiegler. Moteurs de recherche Les discours sur l’éducation sont souvent édifiants. L’auteur peut être moderne, postmoderne ou réac’, soucieux de mettre l’enfant ou le savoir au cœur de la transmission, tout se passe comme si, dès qu’il s’emparait du topos, il était pris au piège de la position de l’édificateur du genre humain, censé savoir ce qu’il faut ou ne faut pas transmettre aux élèves ignorants. Nos deux philosophes font heureusement exception à cette loi du genre. Retrouvez le hors-série sur Michel Serres, réalisé en relation étroite avec lui ☛ Michel Serres : J’ai voulu décrire, à travers le personnage de Petite Poucette, un changement de civilisation. Bernard Stiegler : L’homme se réalise en s’extériorisant dans des techniques, et l’écriture en est une. M. B. M. B. M. B. M. «Avec le numérique, on n'a pas le cerveau vide, on a le cerveau libre!» Michel Serres B. M. B. M. B. « Ce n'est pas la technique qui est toxique en soi, c'est notre incapacité à la socialiser correctement » Bernard Stiegler M. B. M. B. M.

Class Quest : pour une salle au service des élèves L'enseignant ne peut pas être partout tout le temps et répondre à chaque question à tout moment. Les élèves en ont pourtant besoin. Nous mettons donc à disposition des élèves de nombreuses ressources : les manuels, le cours dans le cahier, de l'affichage au mur, parfois même un ou plusieurs terminaux internet, sans parler de ce que savent les autres élèves. Avec tout ça, la plupart des questions trouvent leur réponse dans que l'enseignant n'ai à être sollicité. Mais l'utilisation de toutes ces ressources nécessite un état d'esprit qui va à l'encontre des habitudes de l'école, en particulier dans le secondaire. Un élève ne se déplace pas sans demander la permission à l'enseignant. Si l'enseignant garde ce contrôle à tout moment, il reste la seule personne capable de permettre à un élève qui coince d'avancer. Responsabilisons les élèves. Mais comment faire pour donner l'habitude aux élèves de circuler dans la classe de manière constructive ? Le Class Quest

Apprendre à apprendre. Leçon 1 : L’art de la mémoire Par ElenaXLII Découvrez le portail Synapses de la Fondation La main à la pâte : une passerelle établie sur l’intérêt réciproque des enseignants, des éducateurs et des scientifiques. Quelles sont les meilleures techniques pour apprendre ? Comment s’aider/aider à apprendre une leçon, à consolider un apprentissage, à retenir un nouveau concept ou un ensemble de faits et de procédures qui vont nous être utiles dans le futur ? Comment re-mobiliser une connaissance, en retrouver la trace dans notre mémoire pour résoudre un problème nouveau ? Est-ce que la mémoire a des limites ? Dans ce billet je m’appuie sur un ouvrage récent, écrit par deux chercheurs en sciences cognitives qui ont dédié leurs carrières à l’étude de la mémoire et de l’apprentissage (Henry Roediger, Mark McDaniel) – avec l’aide d’un « vrai écrivain » (Peter Brown) pour soigner la lisibilité des informations fournies. cachent la réalité de ce qui se passe effectivement dans notre cerveau. Bonnes stratégies 1. 2. 3. Et que: 4. 5.

Microlearning: une stratégie de formation en ligne Nous vivons dans une société en pleine mutation numérique, et les enseignant∙e∙s de l’enseignement supérieur ne cessent de développer des usages numériques pour former, accompagner et soutenir les étudiant∙e∙s dans leur apprentissage. Pour stimuler et valoriser l’innovation, les enseignant∙e∙s exploitent des tendances d’apprentissage tels que : la vidéo, la gamification, la réalité virtuelle ou augmentée, l’automatisation (ou création automatisée de cours elearning) pour développer des cours elearning plus rapidement et à moindre frais, l’apprentissage basé sur le jeu (serious game), l’apprentissage mobile, etc. Parmi les différentes tendances en e-learning 2017, on peut aussi citer le microlearning ou micro apprentissage. Une grande partie des étudiant∙e∙s est issue de la génération Z, également appelée « digital natives », né∙e∙s avec le web et le 2.0. Dans cet article, nous allons essayer de comprendre ce qu’est le microlearning et ce qu’il n’est pas. Qu’est ce que le microlearning?

Grille d’auto-positionnement numérique – Délégation Académique au Numérique L’École est confrontée aujourd’hui à des changements profonds qui touchent tous les secteurs de la société : le numérique bouleverse les modes de travail et de sociabilité, transforme les modes de production et de transmission des connaissances, démultiplie les moyens d’accès à l’information et aux savoirs. Ces transformations profondes changent également l’École : le numérique questionne les modes d’apprentissage, les relations entre les élèves et leurs professeurs, l’organisation du temps et des espaces scolaires et périscolaires, le lien entre l’établissement et les parents. Nous nous devons désormais de prendre en compte les nouvelles compétences, pour permettre aux élèves de devenir des citoyens éclairés et responsables dans une société irriguée par le numérique : accéder au savoir avec discernement et esprit critique, connaître ses droits et ses devoirs en lien avec Internet et les réseaux sociaux, maîtriser son identité numérique.

Hermès-philosophe | Hommage à Michel Serres #2 Michel Serres Il y a chez Michel Serres un mode de rationalité qui ne convient peut-être pas aux associations que nous avons l’habitude d’élaborer avec trop de facilité. Forcément pour autant que Michel Serres place sous le signe de la turbulence les rapports entre éléments. La question n’est plus de savoir comment s’ordonnent les éléments dans une relation de chronologie. Et c’est bien ce qui oblige Michel Serres à découvrir des opérateurs de communication inusités. Nous avons l’habitude de tout soumettre à la succession et, de là, à des formes de relations établies selon les rapports de la cause à l’effet. Nous voici donc débordés dans nos manières de construire, habitués par de longues chaînes de raisons établies avec soins, sous l’autorité d’une logique qui exclut les tiers au lieu de les instruire, logique qui fabrique la familiarité de ce qui va ensemble puis montre comment passer progressivement, historiquement si je puis dire, d’un ensemble à un autre. © Jean-Clet Martin

La pédagogie inversée La pédagogie inversée : les flipped classrooms : de nouveaux espaces-temps pour enseigner et apprendre à l'ère numérique Conférence de Marcel Lebrun, professeur à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l'éducation de l'UCL de Louvain ; Le mercredi 3 Octobre 2012 lors du Forum@tice Document support de la conférenceLe blog de Marcel Lebrun A propos de la pédagogie inversée Qu'est-ce que c'est ? Marcel Lebrun : livres, articles, conférences Des technologies pour enseigner et apprendre (édition De Boeck)Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre : quelle place pour les TIC dans l'éducation ?

Related: