background preloader

15 biais cognitifs qui contrarient la pensée rationnelle

15 biais cognitifs qui contrarient la pensée rationnelle
© Inconnu Les biais cognitifs sont des formes de pensée qui dévient de la pensée logique ou rationnelle et qui ont tendance à être systématiquement utilisés dans diverses situations. Le concept a été introduit au début des années 1970 par les psychologues Daniel Kahneman (prix Nobel en économie en 2002) et Amos Tversky pour expliquer certaines tendances vers des décisions irrationnelles dans le domaine économique. Depuis, une multitude de biais intervenant dans plusieurs domaines ont été identifiés par la recherche en psychologie cognitive et en psychologie sociale. Certains biais s'expliquent par les ressources cognitives limitées. Lorsque ces dernières (temps, informations, intérêt, capacités cognitives) sont insuffisantes pour réaliser l'analyse nécessaire à un jugement rationnel, des raccourcis cognitifs (appelés heuristiques) permettent de porter un jugement rapide. Voici une liste de 15 biais cognitifs fréquents : 1. Le biais de confirmation 2. biais de croyance 3. 4. 5. effet de halo

http://fr.sott.net/article/24845-15-biais-cognitifs-qui-contrarient-la-pensee-rationnelle

Related:  Les cerveaux encombréspsy007psychologie

10 distorsions cognitives qui entretiennent des émotions négatives Le terme distorsion cognitive a été introduit en 1967 par le psychiatre américain Aaron T. Beck, pionnier de la psychothérapie cognitivo-comportementale. Selon son modèle, les Liste de 10 valeurs de base selon un modèle de psychologie sociale Le chercheur en psychologie sociale Shalom H. Schwartz et ses collègues ont identifié 10 valeurs fondamentales, qui permettraient de classifier toutes les autres et seraient présentes dans toutes les cultures. Les valeurs sont des croyances liées aux affects qui, à travers une diversité de contextes, motivent l'action et guident l'évaluation des actions des autres, des politiques, des personnes et des événements. Par exemple, une personne pour qui l’indépendance est une valeur importante est alertée si son indépendance est menacée, malheureuse quand elle ne parvient pas à la préserver, et heureuse quand elle peut l’exercer.

Comment le cerveau assimile une nouvelle langue Apprendre sa propre langue est déjà un défi cérébral en soi. Alors, qu'en est-il quand il faut maîtriser une autre langue que la sienne ? Et pourquoi est-il si difficile d'apprendre une langue appartenant à une autre famille que la sienne, alors que nous manipulons finalement assez bien d'autres codes complexes comme les mathématiques par exemple ?

18 schémas cognitifs inadaptés qui contribuent aux troubles de la personnalité Mise à jour 2017 - Voici les modèles cognitifs du développement des traits de personnalité inadaptés des psychologues américains Aaron T. Beck et Jeffrey E. Young qui constituent de grands classiques de la psychologie cognitive. Tenir un journal intime Noyés par le poids des délais et des objectifs, bercés par l’illusion d’ubiquité conférée par les nouvelles technologies, nous avançons dans la vie à toute vitesse sans toujours savoir qui on est vraiment. Où se trouve la pédale de frein ? Comment réussir à mieux se connaître ? Quelles questions se poser ?

La mémoire et les émotions (1ère partie) Faites ce petit exercice : de quoi vous souvenez-vous le jour du 11 septembre 2001 ? Qu’aviez-vous fait ? Ecoutiez-vous les nouvelles seuls ? Hugues Duffau: "Le cerveau se répare lui-même" Son souci de la discrétion frise la pathologie. On ne voit jamais le Pr Hugues Duffau, en dehors des 40 congrès internationaux où il est invité chaque année à exposer ses travaux sur le cerveau. Il n'aime pas, dit-il, "jouer les vedettes". Ce chirurgien de 47 ans a pourtant imposé dans le monde entier sa technique époustouflante consistant à retirer les tumeurs du cerveau sans endormir les patients, mais il se refuse à "parader" dans les couloirs du CHU de Montpellier en compagnie du photographe de L'Express. Il prend donc la pose dans son bureau, avec simplicité.

Quels sont les styles d'attachement dans les relations amoureuses? La "théorie de l'attachement" dans les relations amoureuses tire ses origines des travaux portant sur la psychologie de l'attachement chez l'enfant. Selon le modèle pionnier de John Bowlby (1907-1990), l'enfant, en réaction aux interaction avec ses parents, développe des représentations cognitives (mentales) d’expériences d’attachement concernant le soi et les autres. Les représentations de soi concernent le jugement de l'enfant quant à son mérite de recevoir de l’aide et du réconfort. Les chemins de l'intelligence L'intelligence ne dépend pas de la génétique mais de l'aptitude à utiliser pleinement les possibilités de notre esprit. L'important est la façon dont nous traitons et organisons les informations, dont nous interprétons nos expériences, et plus globalement, la façon dont nous nous représentons la réalité. Voici donc quelques clés pour devenir "plus intelligent"... Penser par soi-même

retrouver le vrai soi Dans la rubrique « fonds documentaire », téléchargez l'essai complet en format PDF (29 pages, 528 Ko) Les considérations de cet essai sont la synthèse de dix années de réflexion, d'observation de nombreux enfants, d'écoute de leurs parents. L'essai ouvre des perspectives nouvelles sur les mécanismes qui provoquent l'échec. C'est un problème très paradoxal qui demeure encore mal compris. Comment et pourquoi peut-on échouer à l'école lorsque l'on dispose de compétences cognitives exceptionnelles ?

Related: