background preloader

LES 5 BLESSURES ÉMOTIONNELLES QUI AFFECTENT VOTRE BONHEUR

LES 5 BLESSURES ÉMOTIONNELLES QUI AFFECTENT VOTRE BONHEUR
Au fil des jours, ma pratique m’amène à voir et rencontrer des gens heureux, mais aussi tant de personnes aux prises avec un profond mal-être, de la tristesse, un sentiment de vide, d’abandon, de rejet, etc. Le concept « Les 5 blessures de l’âme (ou de l’être) » a initialement été mis en lumière dans les travaux de recherches du psychiatre américain John Pierrakos et repris par Lise Bourbeau. La méconnaissance de ces émotions ou blessures a des impacts majeurs sur notre quotidien. On y retrouve donc le rejet, l’injustice, l’humiliation, l’abandon et la trahison. Chacune d’elle amène à se forger un masque au fil du temps qui s’installe à une période de l’enfance. 88% de la population en porte quatre et 12 % les portes toutes les 5, donc ils ont l’humiliation qui s’ajoute. On peut avoir des variantes par contre dans le pourcentage qui nous affecte personnellement pour chacune d’entre elles. En voici sommairement les caractéristiques. Le rejet : masque du fuyant. Une passion pour moi

http://lasolutionestenvous.com/les-5-blessures-emotionnelles-qui-affectent-votre-bonheur/

Related:  johannefaust5 blessures émotionnellesCompétences & aptitudes

5 blessures émotionnelles d'enfance qui persistent à l'âge adulte - Nos Pensées Les problèmes rencontrés dans l’enfance prédisent comment sera notre qualité de vie lorsque nous serons adultes. En outre, ils peuvent influencer de manière significative la façon dont les enfants d’aujourd’hui agiront demain et par ailleurs ils auront une influence sur notre manière de faire face à l’adversité. Donc, en quelque sorte, à partir de ces 5 blessures émotionnelles ou expériences douloureuses d’enfance, nous allons former une partie de notre personnalité. Dans les lignes qui suivent, nous allons voir quelles sont nos blessures définies par Lise Bourbeau. 1- La peur de l’abandon La solitude est le pire ennemi pour celui qui a vécu un abandon durant son enfance. Ce serait quelque chose comme «je pars avant que tu me laisses», «personne ne me soutient, je ne suis pas prêt à supporter cela», «si tu t’en vas, ne reviens pas …». Les personnes qui ont souffert d’abandon dans l’enfance, devront travailler leur peur de la solitude et leur peur d’être rejetées. 2 La peur du rejet

Exercice pour identifier les blessures de l'enfance 1° Dans un premier temps, faites une liste d’événements ou souvenirs de vos 3-4 ans à vos 20-25 ans qui sont encore très vifs et particulièrement désagréables voire douloureux. 2° Donnez leur un titre et résumez la situation, visualisez-la. 3° Arrêtez-vous sur le souvenir et en pratiquant des respirations douces et profondes, laissez vos émotions refaire surface. 4° Vous sentez-vous toujours victime ? 5° En vous remémorant les événements, quels sont vos ressentis ? Avez- vous : - Un sentiment d’injustice et de colère - Un sentiment d’abandon ou de rejet, de tristesse ou d’incompréhension - Un sentiment de trahison - Un sentiment d’abus - Un sentiment de honte ou de culpabilité - Un sentiment d’assujettissement ou d’emprise ? 6° Maintenant, faites un lien avec des événements survenus récemment, vous ayant fait vivre des émotions analogues. Si c’est le cas, il est fort à penser que vous avez créé des mécanismes de défense durant votre petite enfance et qu’ils sont toujours actifs.

Définir ses valeurs personnelles par la typologie de Schwartz Mais qu’est ce que c’est qu’une valeur ?? Les valeurs sont les convictions que nous considérons comme particulièrement importantes pour nous, celles qui constituent nos repères essentiels, qui nous servent pour effectuer nos choix les plus cruciaux et qui orientent donc pour une large part nos actions et notre comportement. La notion de “vérité” est à considérer ici comme quelque chose de limitatif, de personnel et non d’universel : chacun a sa propre vérité et ses propres convictions. En ce sens, nous pouvons définir notre vérité individuelle comme un ensemble de croyances confirmées par l’expérience vécue. Nos valeurs sont pour une part un héritage, un acquis provenant de notre éducation, de notre milieu socio-culturel, de notre religion, en somme de toutes les personnes ou groupes sociaux ayant eu une influence sur nous. Elles ne semblent pas provenir directement d’un acquis éducatif. La définition de Shalom SCHWARTZ : Pour lui, les valeurs répondent à la définition suivante :

Guérir ses blessures pour ÊTRE SOI-MÊME Dans notre manière de nous comporter, et dans nos relations avec les autres, cela peut nous arriver d’être en réaction, même inconsciemment, à des moments douloureux que nous avons vécu lorsque nous étions enfants. Il est possible d’identifier 5 blessures typiques qui nous empêchent d’être véritablement nous-mêmes, et qui nous poussent à porter un masque qui vise à nous protéger. A chaque fois que nous nous retrouvons dans une situation qui risque de nous faire revivre la même blessure que nous avons vécu lors de notre enfance, nous remettons le masque. Si cette réaction est compréhensible, elle nous empêche de nous exprimer librement, d’être vraiment nous-mêmes. On se contente de minimiser les symptômes, nos souffrances, plutôt que soigner la vraie blessure sous-jacente. Découvrez dans cette vidéo quelles sont ces 5 blessures, et les masques qui les caractérisent, et comment vous pouvez soigner vos blessures afin de vous en libérer. Quelles sont donc les blessures principales ?

Une leçon du Dalaï Lama sur l'Amour et la Peur Leçon du Dalaï Lama sur l'amour et la peur S'il y a de la peur, c'est qu'il n'y a pas d'amour. Quelque chose vous tracasse ? Chaque fois qu'une émotion négative se présente à nous, il se cache derrière une peur. En vérité, il n'y a que deux mots dans le langage de l'âme : la Peur et l'Amour. La peur est l'énergie qui contracte, referme, attire, court, cache, entasse et blesse. L'amour est l'énergie qui s'étend, s'ouvre, envoie, reste, révèle, partage et guérit. La peur enveloppe nos corps dans les vêtements. L'amour nous permet de rester nu. La peur s'accroche et se cramponne à tout ce que nous avons. L'amour donne tout ce que nous avons. La peur retient. L'amour chérit. La peur empoigne. L'amour lâche prise. La peur laisse de la rancœur. L'amour soulage. La peur attaque. L'amour répare. Chaque pensée, parole ou action est fondée sur l'une ou l'autre émotion. Tu n'as aucun choix à cet égard, car il n'y a pas d'autre choix. Mais tu es libre de choisir entre les deux. Le Dalaï Lama. Read the original article

JEU CNV Nous avons créé en octobre 2010 ce jeu de questions autour de la CNV. Il se compose de 240 questions pour des enfants et de 251 questions pour des adultes, chaque version étant divisée en 12 rubriques. Il peut se jouer en famille, avec des amis ou dans le cadre de groupes de pratique de CNV. Nous l’offrons à toute personne intéressée, afin qu’il serve à découvrir ou à approfondir la CNV dans la légèreté. Si vous souhaitez l’expérimenter, vous n’avez qu’à télécharger les fichiers ci-dessous. Nous apprécierions de recevoir en retour les idées d’amélioration qui vous seraient venues après l’avoir essayé. Nous remercions chaleureusement Simon Heckmann puis Christian Blanvillain de nous avoir fourni la traduction en format PDF des cartes des questions adultes et des questions enfants, ainsi qu’un petit manuel d’impression, ce qui simplifiera certainement la création des cartes pour certaines personnes.

Trouble Maker - Laura Swan Psychologie et peur du changement - La France peut-elle se réformer ? Médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne, à Paris. L'esprit humain entretient avec le changement une relation paradoxale : par bien des aspects, nous aimons l'idée et le concept de changement, et parfois nous y aspirons. Mais cela n'empêche pas que sa mise en oeuvre concrète génère souvent en nous des réticences, hésitations, voire des peurs ou des aversions intenses et quelquefois illogiques, phénomène que connaissent bien les décideurs, qu'ils soient entrepreneurs ou politiques. Ces peurs s'expliquent en partie par la formule bien connue de Nicolas Machiavel : « Un changement en prépare un autre ». Bien souvent, dans nos esprits, nous nous inquiétons de savoir si, derrière les changements annoncés, ne s'en dissimuleraient pas d'autres, beaucoup moins désirables... Tout changement représente un « stresseur » Le stress n'est pas une maladie mais la réaction d'un organisme vivant à des demandes de son environnement. Tout changement comporte des gains et des pertes L'importance des modèles

25 pratiques pour stimuler son intelligence au quotidien De nombreuses options existent pour améliorer ses connaissances et entraîner son cerveau. Voici une liste qui vous donnera des idées. Vous souhaitez ouvrir votre esprit ? Sur le fil de discussion Quora "Que feriez-vous pour être un peu plus intelligent chaque jour ?" Voici quelques pratiques simples qui peuvent vous aider à devenir plus intelligent. Ayez 10 nouvelles idées chaque jour Pensez à un moyen de réduire la pauvreté ou à une solution pour un de vos problèmes quotidiens. Lisez les journaux Les journaux vous permettront de prendre conscience d'évenements importants qui se passent partout dans le monde. Faites-vous l'avocat du diable Choisissez une chose que vous venez d'apprendre puis élaborez une opinion unique qui ne viendrait pas spontanément à l'esprit. Si vous ne trouvez pas de sujets, essayez de lire des articles et faites jouer votre sens critique. Lisez le chapitre d'un roman ou d'un ouvrage d'actualité Tâchez de lire un livre par semaine. Etablir une liste "Je l'ai fait"

Les 8 lois du temps et de l'efficacité au travail Loi de Murphy, de Carlson, de Douglas, de Pareto, d’Illich, de Parkinson, de Laborit et d’Hofstadter : voilà 8 lois du temps et de l’organisation du travail à connaitre absolument pour survivre dans le monde de l’entreprise et être plus efficace. Pendant tout l’été vous avez pu découvrir chaque semaine une de ces lois, voici le récapitulatif. 1. L’inventeur : Edward Aloysius Murphy Jr., ingénieur aérospatial américain (1918-1990)Définition : « Tout ce qui peut mal tourner va mal tourner » (« Anything that can go wrong, will go wrong »)Autres noms : loi de l’emmerdement maximum (LEM), loi de la tartine beurrée, effet démo (avec sa variante sous-culturelle : l’effet Bonaldi), loi de Bouchard, loi du fatal error, loi de Finagle…Les choses à faire pour l’éviter : Rien si ce n’est prier au bon moment ou poser un jour de RTT quand ça tourne vraiment mal. En savoir plus sur la Loi de Murphy 2. En savoir plus sur la Loi de Parkinson 3. En savoir plus sur la Loi de Carlson 4. 5. 6. 7. 8.

Communication non-violente (Rosenberg) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La girafe est une métaphore de la Communication NonViolente La Communication NonViolente[1] (CNV) est la traduction d'une marque déposée. C'est un langage élaboré par Marshall B. Le Centre pour la Communication NonViolente (The Center for Nonviolent Communication, CNVC)[6] parle également de communication consciente ou empathique. « L'expression Communication NonViolente (CNV) est la traduction française d'une marque déposée aux États-Unis. Cet article utilise la terminologie souhaitée par Marshall B. Marshall Rosenberg propose une définition du processus de la CNV[10][réf. insuffisante], processus qui, selon lui, est continuellement remis en question[citation nécessaire] : Selon Thomas d'Ansembourg, le processus de la CNV vise à aider à éclaircir ce que nous vivons[12]. Dans son best-seller Guérir, David Servan-Schreiber décrit le processus de la CNV en termes relativement simples. Personnage symbolisant la démarche OSBD Pour M. M.

Une méthode de prise de notes POURQUOI PRENDRE DES NOTES ? Parce que : • l’écoute et la compréhension sont meilleures quand on est actif (prendre des notes = trier + reformuler) ; • votre mémoire doit s’appuyer sur des traces. Voici une méthode efficace. COMMENT PRENDRE DES NOTES ? • Section A : nom, date, cours, sujet… • Section B : prise de notes concises et très aérées. Cachez la zone B (colonne de droite : zone de prise de notes) en la recouvrant d’une feuille blanche, — mais laissez la zone C visible (colonne de gauche : zone des éléments-clés et des questions.Essayez de retrouver et d’expliquer autant que possible à quoi correspondent les éléments de la zone C ; reformulez avec vos propres mots : mentalement, oralement ou en écrivant les réponses sur la feuille blanche.Vérifiez ensuite vos réponses, et inscrivez une marque sous chaque élément de la zone C correctement retenu. COMMENT EN SAVOIR PLUS ? Like this: J'aime chargement…

Identity | identity & type Two ways of defining your mental identity are how you take in information (your learning style) and what you do with the knowledge you’ve acquired (your type of intelligence). Acquiring Information: Learning Styles One of the most common and widely used learning styles models is Neil Fleming’s VAK (and later VARK—R=Read/Write) model. Below are the three learning styles widely accepted by psychologists and their frequency and characteristics. Visual Learners Auditory Learners Kinesthetic Learners 5–10% of the population.Learn best by moving their bodies and through physical interaction.Are hands-on learners.Wiggle, tap feet, or move legs when sitting.Were often labeled “hyperactive” as children.Are good at working with tools and their hands.Play sports or do physical activity to relax.Remember people by recalling things they did with them.Are distracted by moving people when concentrating.Learn about a new idea by going to a seminar.Solve problems through hands-on experience. Like this:

Related: