background preloader

Learning center

Learning center
Learning center L’expression "learning center" (ou "learning centre", littéralement "centre d’apprentissage") est apparue à la fin des années 2000 en Angleterre pour désigner un nouveau type de bibliothèques universitaires, proposant une offre de services enrichie. Aux États-Unis, ce type d’équipement est également désigné sous l’appellation d’"Information Commons". Généralités GUILÈNE, Marion et TINLAND, Sophie. Learning Space Toolkit - Une Boîte à outils pour les espaces ressources [en ligne]. CHAINTREAU, Anne-Marie (coord.). ANJEAUX, Éric. TARIN, Laurence. Mettre en place un learning centre : enjeux et problématiques. PINEAU, Nicolas. DESRICHARD, Yves. JOUGUELET, Suzanne. BULPITT, Graham. Vers de nouvelles pistes porteuses d'avenir. Exemples de learning centers CRÉHALET, Marie-Estelle. ROCHE, Julien. MORENVILLE, Anne. VETTORUZZO, Cécile. CORDIER, Nicole. EDMOND, Fiona. ROUYER-GAYETTE, François. Voir aussi Bibliothèques universitaires (BU) / Idea Store / Formation des utilisateurs Related:  enobreizhLearning centerDéfinitions

Collaboratif / Coopératif : quelle différence ? François Bocquet Quand parle-ton de travail collaboratif ? « Quand deux ou plusieurs personnes - échangent des points de vue sur des informations existantes - planifient et gèrent leur temps - organisent leur travail collectif - partagent de l'expérience - définissent des objectifs communs - construisent des informations ensemble - construisent des compétences ensemble Quand parle-ton de travail collaboratif ? Séminaire TICE. Jean Heutte « La distinction entre coopératif et collaboratif s'opère en distinguant les relations qu'entretient chaque individu avec les membres du groupe, sa responsabilité par rapport aux actions, sa capacité à influer sur la définition et l'enchaînement des actions permettant d'atteindre l'objectif assigné au groupe. » Site personnel de Jean Heutte Apprentissage coopératif L'apprentissage se fait en équipe. Apprentissage collaboratif L'apprentissage résulte du travail individuel soutenu par des activités de groupe ou d'équipe. Université de Genève Tecfa.unige.ch

Les learning centers : quel avenir pour les bibliothèques universitaires? C'est un édifice immaculé de 20.000 mètres carrés qui a la forme d'une vague. Inauguré en février 2010, le Rolex Learning Center trône au milieu du vaste campus de l'EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne). Ce bâtiment qui n'en finit pas de faire parler de lui et draine des visiteurs du monde entier, dont un bon nombre de responsables d'établissements français, est emblématique d'un mouvement de rénovation des bibliothèques universitaires. Né aux États-Unis et en Grande-Bretagne dans les années 1990, il déferle désormais en France. Les projets de learning centers portés par des PRES, des universités ou des écoles se multiplient en effet depuis quelques mois, figurant dans bon nombre des dossiers de candidature aux Idex. Un cœur documentaire connecté à une plate-forme de services «La documentation et la prégnance d'Internet ne sont pas encore les mêmes en SHS [sciences humaines et sociales] ou en sciences dures», explique encore Dominique Wolf.

Exemple d’application du Design Thinking Pour faire suite aux rubriques les bénéfices du Design Thinking et les entreprises qui l’utilisent, voici quelques exemples de réalisation. Fabriquant d’appareil médical Solution : utiliser la dynamique du jeu, surprendre l’enfant et transformer l’examen en un voyage en bateau à la recherche du trésor (un peu comme dans les parcs d’attractions). Bénéfices: plus d’anesthésie légère pour les enfants, durée d’hospitalisation limitée au seul examen, impact positif sur les familles et le personnel hospitalier. Augmentation du nombre des examens par appareil et réduction des frais pour le système de santé. Fabricant européen de tissus imprimés Création d’un nouveau canal de distribution en Afrique à travers un network d’ateliers/boutiques de fabrication sur mesure de vêtements pour les cérémonies traditionnelles africaines Clef de succès : analyse du contexte socio-culturel lié à l’achat et l’usage du vêtement traditionnel en Afrique. Fast Food Multinationale

Services à distance Services à distance L’irruption d’Internet dans la vie des bibliothèques a généré non seulement l’accès à la documentation numérique via ou dans la bibliothèque, mais aussi la proposition de services de la bibliothèque accessibles à distance. Services qui sont des prolongements de services traditionnels de la bibliothèque ou, au contraire, nouveaux services que les outils du web 2.0 rendent possibles. Les principaux connus aujourd’hui sont les services de références virtuelles (Ask a librarian), les services questions-réponses, les recommandations des usagers (critiques, coups de cœur…).L’accès aux ressources en ligne n’est pas traité ici. Dossier Services à distance. Ressources VERGNAUD, Mathilde. CACHARD, Pierre-Yves. AMAR, Muriel et MESGUICH, Véronique (dir.). HELLY, Perrine. LEBRETON, Claire. BENOIST, David. GALAUP, Xavier. SORET, David. COSTECÈQUE, Christine. NGUYEN, Claire. Voir aussi Bibliothèque hybride / Services de référence virtuels / Site web /

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Programme des actions éducatives - Programme des actions éducatives 2018-2019 - Éduscol Qu'est ce qu'une action éducative ? Les actions éducatives recouvrent la plupart des champs disciplinaires. Elles favorisent les initiatives collectives ou individuelles au sein de projets pluridisciplinaires. Il peut s'agir de dispositifs, de prix ou de concours, de journées ou de semaines dédiées. Leurs mise en oeuvre est à l'initiative des enseignants et des équipes éducatives dans le cadre du projet d'école ou d'établissement. Ces opérations permettent de nourrir les différents parcours éducatifs de l'élève : parcours citoyen, parcours d'éducation artistique et culturelle, parcours éducatif de santé et parcours avenir. Des actions éducatives communes entre établissements favorisent la continuité pédagogique interdegrés et la coopération entre les enseignants, par exemple au sein du cycle 3 ou dans le cadre de la continuité collège-lycée. L'offre 2018-2019 De même, la culture et les arts à l'école participent à la construction de cette école de la confiance et du bien-être.

L’Atrium, un Learning Center de 21 M€ pour l’Université Montpellier 3 Après le pôle STICS de Saint-Priest, la nouvelle faculté de Médecine, le Pôle chimie Balard et le lancement des opérations Village des Sciences et Aménagements Cœur de Campus, le projet Atrium est l'un des projets structurant de l'Opération Campus* pour le site montpelliérain. La Comue-LR (dont Emmanuel Roux, président de l'Université de Nîmes, est l'administrateur provisoire) porte le projet pour le territoire montpelliérain, et en faisait sa présentation architecturale le 11 avril. L'Opération Campus est un plan d'ampleur nationale en faveur de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Le site de Montpellier a été sélectionné par l'État, et associe également la Région Languedoc-Roussillon, la Ville de Montpellier et Montpellier Méditerranée Métropole. Bibliothèque nouvelle génération « Le Learning Center mêle la bibliothèque universitaire traditionnelle avec de nouveaux services multimédias et numériques. 21 M€ de travaux

RemixonsDoc, CDI Remix ou comment réaménager l'espace pour changer les postures Aller au contenu principal RemixonsDoc, CDI Remix ou comment réaménager l'espace pour changer les postures En travaillant sur la thématique "créativité et coopération », le groupe TraamDoc de l'académie a conçu un site sur le thème du réaménagement de l'espace et du changement de posture des enseignants documentalistes. Ce site participatif s’adresse aux professeurs documentalistes qui souhaitent développer l’implication des élèves et expérimenter de nouvelles idées pour enrichir leurs pratiques pédagogiques. Appelé "Remixons Doc" en hommage aux "Biblio Remix" qui animent régulièrement le monde des bibliothèques, ce site propose un guide d'aide au réaménagement des espaces, une réflexion sur la coopération au CDI et un partage d'idées autour des jeux au CDI. Ce travail sur les postures permet de développer des compétences psycho-sociales, telles que définies par l'OMS, ces compétences sont essentielles pour les élèves : Copyright © 2021 - Rectorat de l'académie de Toulouse Mentions légales

Terminaux mobiles Terminaux mobiles Avec le développement de l’internet mobile lié à la croissance des contenus numériques, les progrès de la technologie, l’amélioration de la connectivité et la baisse des prix moyens des appareils, l’usage de terminaux mobiles se généralise. L’expression désigne l’ensemble des appareils mobiles pouvant se connecter à internet, depuis les agendas électroniques aux netbooks, en passant par les téléphones intelligents (smartphones) et les tablettes numériques.Du point de vue des institutions, l’accès à leurs services à partir de ces terminaux mobiles se fait à partir de sites mobiles dédiés ou d’applications. Généralités JACOB, Florence. DAOUST, François et HAZAËL-MASSIEUX, Dominique. GAYON, Élisabeth, BOUKACEM-ZEGHMOURI, Chérifa, SCOPSI, Claire, et al. NAWROCKI, François, MARTINEZ, Ruth, GÈZE, François, et al. Utilisation et mise en œuvre en bibliothèque HULIN, Timothée. ALLY, Mohamed et NEEDHAM, Gill. CHAIMBAULT, Thomas. MURPHY, Joe. GRIFFEY, Jason. Voir aussi

Related: