background preloader

Home

Home

http://www.apprenons.eu/en/

Related:  Méthodes pour apprendrefabinosAPPRENDRE A APPRENDRE

Apprendre à apprendre. Leçon 2 : A quoi bon discuter ? Par ElenaXLII Selon une théorie récemment proposée (par deux chercheurs en sciences cognitives: un anthropologue, Dan Sperber, et un philosophe, Hugo Mercier) le fait de discuter et d’argumenter joue un rôle fondamental dans notre capacité à raisonner. Dès lors, se dégage l’intérêt d’identifier des outils pédagogiques permettant de favoriser le débat, la discussion, l’argumentation (et donc le raisonnement) en classe. L’idée que raisonner tire avantage du fait de discuter et d’argumenter est peut être surprenante, mais pas irraisonnable, du moins à la lumière de deux constats : Le premier est que nous sommes moins performants que nous ne le croyons lorsqu’il s’agit de raisonner. On a beau représenter notre espèce comme une espèce « raisonnable » par excellence, lorsque nous raisonnons (par exemple pour prendre une décision « raisonnée »), nous commettons pas mal d’erreurs.

INGENIERIE DE FORMATION ET ANALYSE DU BESOIN EN FORMATION - 3ème partie Pour faire suite au précédent billet "Ingenierie de formation et analyse du besoin en formation - 2ème partie", la suite de la réflexion sur les incidences de l'analyse de la demande sur le déroulé et la réalisation de la formation... (pour mémoire, cliquez sur ce lien pour visualiser le billet précédent). La représentation de la formation professionnelle par le commanditaire sera effectivement déterminante dans la phase de l’analyse de la demande de formation et stratégique quant au déroulé de la formation et ses impacts. En effet, il peut être judicieux de découvrir comment la formation est perçue, ressentie, amenée, re-située, avant d’envisager l’analyse de la demande de formation : il s’agit d’un préalable conseillé qui permet de décoder votre interlocuteur à travers son appréhension de la formation. Les univers et les approches sont à ce point variés et différents que votre interlocuteur ne conçoit peut-être pas la formation comme vous l’appréhendez vous-même.

Comment créer le parfait planning de révisions Signing you up! We hate spam just as much as you Un planning de révisions bien établi vous offre déjà une chance de plus de réussir un examen. Parce que le cerveau a avant tout besoin d’ordre et de méthodes adaptées pour bien mémoriser, concevez votre planning en respectant différentes règles.

La recherche sur les styles d’apprentissage, dont les origines remontent aux années 1930, a vu le jour en Europe occidentale et aux États-Unis et a réellement pris son essor depuis cinq décennies. Durant cette période, la densité des travaux de recherche a été fluctuante, mais connaît depuis plusieurs années un renouveau, sans doute lié à l’engouement pour la psychologie cognitive. La psychologie y tient toujours une grande place, comme pour les premières recherches, mais aussi la médecine, le management, l’industrie, la formation professionnelle. L’éducation et la formation constituent également un vaste champ d’exploration. Les moyens mnémotechniques Qu’est-ce que la mnémotechnie ? Quels sont les différents moyens ou procédésmnémotechniques ? Voici un petit aperçu des moyens mnémotechniques principaux. La mnémotechnie est « l’art d’aider la mémoire » Mnémotechnique signifie « capable d’aider la mémoire par des procédés d’association mentale qui facilitent l’acquisition et la restitution des souvenirs ».

Les modèles d’apprentissage Déductifs et Inductifs Quelles sont les différences entre les modèles Déductifs et Inductifs ? Dans le modèle Déductif, on part d’un savoir constitué, que le formateur ou l’enseignant est chargé de transmettre par les moyens didactiques apropriés. Le formé est supposé acquérir ce savoir théorique, et son appprentissage peut être consolidé par des activités diverses : exercices, travaux pratiques, étude de cas… Dans le modèle Inductif, le point de départ est l’expérience, l’observation, la manipulation, le questionnement. Guidé par le formateur ou l’enseignant, après essais et erreurs (admises), l’apprenant dégage progressivement des règles générales, conceptualise ses observations.

Vidéo 6 : Connaissez-vous votre style d'apprentissage ? Vous avez manqué une vidéo ? Vous voulez revoir les vidéos précédentes ? Vidéo 1 : L’importance de se fixer des objectifs.Vidéo 2 : Pourquoi utiliser le Mind Mapping ?Vidéo 3 : Pourquoi utiliser le Mind Mapping (2) ?Vidéo 4 : Quelles sont les règles du Mind Mapping ?Vidéo 5 : Comment appliquer le Mind Mapping dans vos études ?

Style d'apprentissage Plusieurs tests du « style préféré d’apprentissage » ont été développés. Nous en avons construit un à partir d’un test de Nijgh & Van Ditmar.La théorie derrière le test est celle du « cycle d’apprentissafe » de David Kolb. Comme l’image montre, le cycle est basé sur deux dimensions : SENTIR <--> RÉFLÉCHIR et AGIR <--> OBSERVER». On peut en déduire quatre styles selon les combinaisons offertes par les quadrants : le « faiseur », le « chercheur du sens », le « penseur » et le « pragmatiste ». On peut spécifier les préférences des quatre styles de la façon suivante :

7 étapes pour rédiger vite et bien - Rédaction claire Êtes-vous le genre de rédacteur qui passe des heures à réécrire ses textes utilitaires ? Avez-vous envie de découvrir une méthode qui vous fera rédiger avec confiance et rapidité, pour aboutir à des textes beaucoup plus clairs ? Si oui, suivez le guide ! Vous est-il déjà arrivé de lire un article, une note, un e-mail, un rapport, d’en comprendre chaque mot, mais de vous demander « Bon sang, mais où veut-il en venir ?

Related: