background preloader

Méthodes-pédagogiques-Pourquoi-il-est-temps-d-innover-Dossier-Innovation-HEI-Info-2015.pdf

Méthodes-pédagogiques-Pourquoi-il-est-temps-d-innover-Dossier-Innovation-HEI-Info-2015.pdf

http://blog.educpros.fr/jean-charles-cailliez/files/2015/02/Dossier-Innovation-HEI-Info-2015.pdf

Related:  Numérique et changements pédagogiquesModèles pédagogiques

Les 10 innovations pédagogiques qui feront (peut-être) 2015 (crédits AFP) L’université britannique online The Open University a publié il y a quelques semaines son rapport annuel sur les pédagogies innovantes. En recoupant les pratiques, les technologies, les recherches les plus en pointe dans le milieu de l’éducation, les auteurs du rapport proposent une liste de 10 innovations pédagogiques appelées à se développer à court ou moyen terme. Certaines de ces innovations sont très théoriques, issues de la recherche, d’autres sont encore confidentielles en France, la plupart concernent l’université ou le secondaire mais pourraient bien un jour irriguer la pratique de tous les enseignants... Les MOOCs, les cours massifs en ligne donné par la plupart des universités (certains sont suivis par plusieurs dizaines de milliers de personnes) vont voir leur versant social et coopératif se développer largement.

Veille et Analyses de l'ifé : pédagogie + Numérique = Apprentissages 2.0 Dossier de veille de l'IFÉ : Pédagogie + Numérique = Apprentissages 2.0 n° 79, novembre 2012 Les étudiants sont-ils prêts à être évalués de manière innovante ? Leur avis après un semestre de classe renversée. Peut-on faire de l’innovation pédagogique sans changer son mode d’évaluation ? Cela semble peu probable, pour ne pas dire impossible. Ceci dit, on ne choisit pas toujours le mode d’évaluation final qui est généralement imposé par la formation. Il faut alors essayer d’innover lors du contrôle continu qui est souvent plus libre, c’est-à-dire laissé à l’initiative de l’enseignant. Dans la classe renversée telle que nous l’avons expérimentée à Lille, le contrôle continu est consacré presqu’exclusivement au mode d’organisation de chaque groupe d’étudiants, au comportement et à l’implication de ses membres pendant les séances, au respect des livrables. Le contrôle des connaissances y est inclus de manière plus exceptionnelle.

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. La relation avec l’enseignant et ses pairs sont au coeur du processus d’apprentissage. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines.

DOSSIER : Le BYOD : entre perspectives et réalités pédagogiques Par Aurélien Fiévez, en collaboration avec Gabriel Dumouchel Un dossier conjoint de L’École branchée et de Carrefour éducation. Illustration par Mélanie Leroux Ces dernières années, nous voyons apparaître une nouvelle forme d’intégration des technologies en salle de classe : le « Bring Your Own Device (BYOD) » ou « Bring Your Own Technology » (BYOT) ou encore « Apportez Votre Appareil Numérique (AVAN) en français. Ce nouveau type de configuration est de plus en plus présent dans les salles de classe, car il répond à des besoins financiers, mais également éducatifs, dans une société où l’enseignement est de plus en plus personnalisé et intégré aux besoins de consommation. En pratique, des enseignants utilisent cette configuration en salle de classe lorsqu’ils permettent à leurs élèves d’amener leur(s) outil(s) technologique(s) personnel(s) afin de réaliser des tâches spécifiques.

Blog de M@rcel : des technologies et des pédagogies qui travaillent ensemble Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées. On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute. Landes : Les TICE seules peuvent-elles changer la pédagogie ? De toutes les expériences d'intégration profonde des TICE dans l'enseignement, celle du département des Landes est la plus ancienne et la plus exemplaire. Depuis 2001 le conseil général prête aux collégiens et professeurs des ordinateurs portables avec un accompagnement technique sur le terrain. Douze ans plus tard le bilan dressé par un rapport de l'Inspection générale est nuancé.

La classe inversée ou les nouveaux usages pédagogiques Jean-Charles Cailliez est professeur, et chercheur en génétique moléculaire. Mais surtout, il a une vision radicale de la pédagogie. Il a initié dans son université, à Lille, le concept de la classe inversée. Ou comment les élèves font cours, et le professeur les devoirs… Focus sur cette démarche innovante. À Grenoble, la promesse de la créativité à l'université "Insuffler un esprit créatif et innovant aux étudiants de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales" : tel est l'objectif affiché par le programme Promising, piloté par l'UPMF (université Pierre-Mendès-France) de Grenoble, qui rassemble neuf partenaires. Labellisé Idefi (Initiative d'excellence en formations innovantes), le programme est soutenu à hauteur de 5 millions d'euros sur sept ans. "La moitié de la dotation annuelle est consacrée à la masse salariale : une petite dizaine de personnes sont investies dans le projet, dont la moitié ont été recrutées sur les fonds Idefi, détaille Valérie Chanal, professeur de management à l'UPMF et coordinatrice scientifique de Promising.

Related: