background preloader

Les mécanismes probables de l'addiction.

Les mécanismes probables de l'addiction.
Voilà maintenant un siècle que l'on a commencé à interdire certains stupéfiants, et pendant ces cent années de lutte contre la drogue, nos professeurs et nos gouvernements nous ont tous dit la même chose sur l'addiction. Cette histoire est si profondément ancrée dans notre esprit que nous la tenons pour acquise. Elle nous semble évidente, et manifestement vraie. J'y croyais moi aussi, jusqu'à ce que j'entame il y a trois ans et demie un périple de 50 000 kilomètres qui servirait de base à mon nouveau livre, Chasing The Scream: The First And Last Days of the War on Drugs, afin de comprendre ce qui se cachait réellement derrière cette lutte contre la drogue. Or ce que j'ai appris en cours de route, c'est que presque tout ce qu'on nous a dit est faux et qu'une histoire très différente attend d'être racontée, pour peu que nous soyons prêts à l'entendre. C'est une raison toute personnelle qui m'a poussé à chercher ces réponses. J'avoue avoir été sceptique. Il existe une alternative.

http://www.huffingtonpost.fr/johann-hari/causes-addictions-drogues_b_6643266.html

Related:  VOIR AUTREMENThistoire, sciences humainesneooko

"Pour purger notre barbarie, on la reporte sur l'autre" « Tous les grands penseurs du XIXe étaient persuadés que le siècle à venir serait celui du progrès et de la raison. Il fut, d'Auschwitz au Goulag, celui d'une barbarie incommensurable...» Ainsi parlait Jean-François Mattéi, qui vient de mourir à Marseille à l'âge de 73 ans, dans cet entretien réalisé en 1999 pour «le Nouvel Observateur». Le philosophe nous y enseignait alors que la barbarie est bien plus proche de notre quotidien que nous aimons à le penser, et que notre civilisation ferait bien d'affronter ses propres démons plutôt que de toujours chercher le monstre chez les autres. Littérature portes ouvertes Halloween est certes une fête d’origine anglo-saxonne, mais c’est un bon prétexte pour parler de créatures fantastiques et mythologiques, d’un point de vue étymologique. À la façon de Georges Gougenheim dans Les Mots français[1], je vous propose un petit tour d’horizon linguistique. J’ai, à portée de main, l’indispensable Dictionnaire historique de la langue française dirigé par Alain Rey[2], et, à portée de clic, le non moins utile Trésor de la langue française informatisé[3].

Addiction : comment le cerveau devient accro Imaginez une souris devant un morceau de fromage. Dans une insouciance la plus totale, elle commence à le déguster. Mais un pas de plus et le piège se referme : la voilà prisonnière avec pour seul compagnon, le bout de fromage restant. Certes, nous ne sommes pas des souris, mais l'histoire illustre bien l'addiction générée par les drogues. Tout commence dans le cerveau, où se niche un étonnant "système de récompense". «Expats», alors que tous les autres sont des «immigrés»? Mawuna Remarque Koutonin est rédacteur en chef de SiliconAfrica.com et il signe une tribune terriblement juste dans The Guardian titrée «Why are white people expats when the rest of us are immigrants?». «Les Africains sont des immigrés. Les Arabes sont des immigrés.

Nos gènes, notre santé et notre environnement La découverte de l’ADN par Francis Crick et James Watson en 1953 est une étape majeure en biologie. Cette magnifique molécule à double hélice crypte une information essentielle à la vie : notre bagage génétique. Emportée par son enthousiasme, la science déclara alors avoir mis le doigt sur le code qui conditionne tous nos développements et nos fonctionnements biologiques. Avec le temps, cette vision s’est révélée trop simpliste. Si l’ADN est bel et le bien le support de fabrication de nos enzymes et protéines, d’autres facteurs semblent intervenir dans cette élaboration. Tout ne serait pas dans les gènes. Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance

Mon lave-linge et moi, c'est pour la vie ! Vous désespérez des aventures éphémères et rêvez d’une grande histoire avec un lave-linge ? La perle rare s’appelle «l’Increvable». «Si vous dites oui, c’est pour la vie», promet-il même. Bigre. Moi et François Mitterrand Je n’en fais pas une affaire d’Etat, et n’en tire aucune gloire personnelle, mais François Mitterrand et moi avons tenu une correspondance assidue entre 1983 et 1995. Et même si nous nous sommes, par la force des choses, éloignés l’un de l’autre, le fil n’est pas tout à fait rompu. Le premier élément que je souhaiterais vous présenter est une lettre datée du 10 septembre 1983. C’est à vrai dire une carte postale que j’ai envoyée d’Arcachon, et dont voici le texte. « Cher François Mitterrand,

Les nouvelles technologies ou l’émergence d’une dépendance   Pour plusieurs d’entre nous, le web fait partie intégrante de nos vies. C’est certainement mon cas et celui de la majorité des blogueurs, du moins de mes collègues de Triplex. Si la technologie nous rend aujourd’hui plus efficaces au travail ou dans nos communications, est-ce qu’elle est pour autant essentielle à notre existence? Sommes-nous dépendants, voire accros, à nos divers appareils intelligents? Tandis qu’une étude américaine menée à la Chicago University’s Booth Business School tente de démontrer que la dépendance à Twitter est pire que celle liée à la cigarette ou à l’alcool, mes collègues et moi nous sommes penchés sur la question lors de l’enregistrement de notre deuxième émission Triplex en balado. Émission 2 : sommaire

Médecin et chaman à la fois © Jupiter Associer le chamanisme des Cherokees et la chimiothérapie ? C’est le pari réussi du centre de médecine complémentaire de Pittsburgh, un de ces hôpitaux américains où l’on invente aujourd’hui la médecine de demain. Sophie Chiche La médecine ? Nous sommes nombreux à ne pas en être satisfaits et à chercher des traitements alternatifs. La fabrique des débats publics, par Pierre Bourdieu (Le Monde diplomatique, janvier 2012) Un homme officiel est un ventriloque qui parle au nom de l’Etat : il prend une posture officielle — il faudrait décrire la mise en scène de l’officiel —, il parle en faveur et à la place du groupe auquel il s’adresse, il parle pour et à la place de tous, il parle en tant que représentant de l’universel. On en vient ici à la notion moderne d’opinion publique. Qu’est-ce que cette opinion publique qu’invoquent les créateurs de droit des sociétés modernes, des sociétés dans lesquelles le droit existe ?

Etes-vous cyberdépendant ? Guide, conseils et grille d’auto-observation (par l’Université de Montréal) Le centre de santé et de consultation psychologique de l’Université de Montréal propose des informations et un module d’accompagnement pour réfléchir et agir contre la cyberdépendance à destination des étudiants avec une semaine d’information et d’échanges sur cette thématique ayant eu lieu 2012 et de nouvelles ressources depuis la rentrée universitaire. 7 stratégies pour réduire sa dépendance au numérique En premier lieu, le CSCP rappelle tout d’abord l’existence d’une grille d’auto-observation de sa dépendance ou non à Internet (sur le site Cyberdependance.ca) pour mettre en lumière ses usages Web et aider l’internaute à cibler ses objectifs de changement. Cette capsule de l’Université de Montréal rappelle également 7 stratégies pour aider l’internaute à changer ses habitudes de dépendance au numérique :

Related: