background preloader

Théories du complot ou la désacralisation de la presse d'information 

Théories du complot ou la désacralisation de la presse d'information 
Face au succès toujours croissant des théories du complot, le gouvernement annonce vouloir donner davantage de moyens à l'Éducation Nationale afin de former les élèves aux médias. Une initiative de bon sens à laquelle les grands médias d'information devraient être associés. Un partenariat qui permettrait non seulement d'avoir une information précise et de qualité sur l'analyse des différents médias et leurs contenus. Ces rencontres pourraient être également l'occasion pour le secteur de la presse d'une remise en perspective de ses métiers. Une presse libre et indépendante est un élément indissociable de toute société démocratique. Les journalistes font partie des gardiens de nos libertés, comme l'indépendance de la justice, ou encore l'apolitisme de l'armée. Junk-food médiatique En tant que lecteur, nous aimons avoir peur. Paresse intellectuelle On observe ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins et on s'adapte aux nouvelles demandes, aux nouveaux usages. Tyrannie du clic Related:  info ou intox ?

Les vrais faux sites d'info, ou le succès du 100% bidon Le contenu des sites d'infaux est entièrement...faux. "Le Nutella en tête des drogues les plus addictives" : voilà le titre d’un article de la page d’accueil du site Boulevard 69. À première vue, le site est tout ce qu’il y a de plus sérieux : rubriques variées, titres accrocheurs, respect des règles de l’écriture journalistique, citations etc. « L’idée est de piéger les gens, de se moquer gentiment » Pourtant, une partie des internautes ne fait pas la différence entre information véritable et intox : “Je reçois tous les jours des e-mails de gens qui pensent que les articles sont à prendre au premier degré " raconte Maître Roger.

Sur les théories du complot | David Berliner Le succès actuel des théories du complot, en cette période de crise économique et de repli nationaliste, est un phénomène inquiétant à observer avec l'oeil du sociologue ou de l'historien, un spectacle navrant pour l'humaniste. Au cœur du système de pensée conspirationniste se trouve le "juif", désormais peu habilement dissimulé sous la figure du "sioniste", un manipulateur prêt à tout pour dominer le monde (mais il y a aussi le franc-maçon, l'homosexuel, etc...). Refusant de prendre en compte la complexité des situations historiques et sociales, lesdites théories se caractérisent par d'étranges causalités. Absolument rien, aucune preuve sociologique digne de ce nom, ne permettra de les étayer, si ce n'est par la force de la conviction de ceux qui croient au complot. Lire aussi: • La quenelle ou le désir homosexuel? Peu regardante des faits et en quête de boucs-émissaires, la pensée conspirationniste ne doute que dans ses propres limites. Close Années 1990

Le complotisme, ce nouvel asile de l’ignorance La théorie du complot répond à l’intérêt que nous avons à connaître la vérité et, à la fois, à tout simplifier. Face à la complexité d'un monde qui nous échappe de plus en plus, il n’est pas étonnant qu’elle trouve tant d’amateurs bien qu’elle soit, malheureusement, le refuge de l’ignorance. Un sondage qui date maintenant de quelques mois nous apprenait qu’un Français sur cinq croit dans l’existence des Illuminati (secte dissoute à la fin du XVIIIe siècle qui a été mise à l’honneur dans le roman Anges et démons de Dan Brown et dont le nom vient certainement des Lumières et se confond souvent avec la Franc-Maçonnerie qui représente, elle, un ensemble d’organisations réelles et plus ou moins discrètes). La théorie du complot est, en réalité, une des manières de substituer à l’analyse des idées et des mécanismes socio-économiques, la dénonciation d’ennemis imaginaires (avec tout les dangers que cela comporte). Le complotiste préfère le simple au complexe

Info ou intox sur le web, comment faire la différence ? « Un jeune sur cinq croit à la théorie du complot », déclare notre ministre de l’Éducation Nationale. Il est grand temps d'agir de remédier à ce constat et de donner quelques indices essentiels aux élèves pour se retrouver dans le dédale de la toile. C’est l’objet de cette séquence. Un projet, ventilé sur huit séances, que je mets en pratique dans une classe de CM2 à Taninges en mars et avril, période choisie pour participer à la Semaine de la Presse et des Médias dans l'Ecole, qui se déroule cette année du 23 au 28 mars. Pour reconnaître une « fausse information », il faut d’abord comprendre ce qu’est une « vraie » info. Alors, infos ou intox, comment faire la différence? Pour se faire une idée sur la fiabilité d’une information, les élèves découvriront l’importance des sources. Ils apprendront aussi à décrypter les images. Enfin, en troisième partie, les élèves aborderont l’information et la communication sur internet et les réseaux sociaux. Rose-Marie Farinella

Charlie Hebdo : les théories du complot sont «une réécriture des événements en temps réel» Rudy Reichstadt étudie depuis des années les conspirationnistes de tous poils qui sévissent sur le web. Son travail est compilé sur son site, . Sur les attentats à Charlie Hebdo, il ne constate pas (encore) un phénomène massif, mais que les théories du complot se sont développées à une vitesse déconcertante. Entretien. Le Soir : Quels sont les principaux ressorts des théories du complot qui font suite à l'attentat à Charlie Hebdo ? Est-ce que c'est massif ? Rudy Reichstadt : « Je n'ai pas l'impression que ce soit massif pour le moment. C'est étonnant tant de rapidité ! Rudy Reichstadt : « C’est assez fascinant. A qui profitent ces théories ? Rudy Reichstadt : « D’un côté, vous avez des prescripteurs, des « entrepreneurs de complot », comme Thierry Meyssan, qui font du conspirationnisme un véritable gagne-pain.

"Combattre les théories du complot par l'humour" Corentin Durand est depuis avril 2014 le président de l'Union nationale lycéenne. Il présente à L'Express le site Internet de lutte contre les théories du complot que son organisation s'apprête à mettre en ligne, avec la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), et le Syndicat général des lycéens (SGL). Comment est née cette idée de créer un site Internet pour lutter contre la propagation des théories du complot chez les plus jeunes? Avec la FIDL et le SGL, nous nous sommes retrouvés à la suite de notre rendez-vous avec la ministre de l'Education nationale, le 12 janvier, dans le cadre de la "Mobilisation pour les valeurs de la République". Beaucoup de questions ont surgi parmi nous à la suite des perturbations de la minute de silence survenues dans certains établissements. Quelles informations vont figurer sur ce site Internet fait par des jeunes, pour des jeunes? Il me semble un peu exagéré.

Alerte au tigre ! Par Eve SZEFTEL Le "tigre" photographié par la femme du gérant de l'Intermarché de Montévrain (AFP / Julie Berdeaux) BOBIGNY (France), 19 novembre 2014 – Nous sommes à Bobigny, dans la banlieue nord de Paris, le jeudi 13 novembre. La matinée a été calme au bureau de l’AFP et nous nous apprêtons à partir déjeuner. Mon collègue Valentin Bontemps est en train de laisser un message sur le portable d'une source policière pour vérifier une information. Nous ne savons pas encore que cet appel qui ne nous est pas destiné va bouleverser nos vies professionnelles pour les 48 heures suivantes. « Allo, Jérôme? « LE », nous le saurons dans un instant, c'est le TIGRE. Valentin a juste le temps d'arracher à sa source, avant qu'elle ne raccroche en comprenant sa méprise, qu'un tigre (oui, un tigre) a été aperçu dans la matinée dans le département de Seine-et-Marne, au nord-est de Paris. Un policier monte la garde à Montévrain où le tigre a été aperçu le 13 novembre 2014 (AFP / Matthieu Alexandre) 13h15.

« Pourquoi le mythe de la conspiration connaît-il une si grande faveur ? » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jacob Rogozinski (Professeur de philosphie à la faculté de Strasbourg) Les dernières élections municipales ont confirmé l'implantation toujours plus forte du Front national. Comme l'on sait, ce parti a entrepris de se « dédiaboliser » ou, plus exactement, de se normaliser en abandonnant sa référence aux thèmes traditionnels de l'extrême droite, et cette stratégie a certainement contribué à ses récents succès. Mais certains effets de cette dé-fascisation du FN se font déjà sentir de manière inattendue : elle tend en effet à laisser vide un espace politique à la droite de la droite, ce qui favorise l'émergence d'une nouvelle mouvance extrémiste. Lire également notre enquête : 2002-2014, voyage en terres frontistes Aucune rupture décisive ne peut être constatée. Des relations étroites existent toujours entre les réseaux Dieudonné-Soral et certains membres de la direction du FN, et ces passerelles font circuler dans les deux sens les hommes et les idées.

Related: