background preloader

Théories du complot : notre société est-elle devenue parano ?

Théories du complot : notre société est-elle devenue parano ?
Attentat fomenté par les services secrets, coup monté des medias, manigance des «ennemis de l’islam»… Le 7 janvier 2015, les théories conspirationnistes censées élucider l’attentat contre Charlie Hebdo n’ont mis que quelques heures à se répandre sur internet. Comment reconnaître et lutter contre ces explications fantasques ? Le 7 janvier 2015, deux hommes, Chérif et Saïd Kouachi, pénètrent dans les locaux parisiens du journal satirique Charlie Hebdo où ils assassinent froidement onze personnes, parmi lesquelles les dessinateurs Cabu, Charb, Wolinsky, Honoré et Tignous. Ils prennent ensuite la fuite à bord d’une Citroën C3 noire, rapidemment abandonnée rue de Meaux, dans le 19e arrondissement. Dans certaines vidéos prises juste après l’attaque, la voiture utilisée par les frères Kouachi semblent être dotée de rétroviseurs blancs. Or, sur les photos du véhicule retrouvé quelques minutes plus tard, les rétroviseurs sont de couleur noire. Qu'est-ce qu'une théorie du complot ? G. T. J.

http://www.scienceshumaines.com/theories-du-complot-notre-societe-est-elle-devenue-parano_fr_33953.html

Related:  Désinformation, conspirationnisme, complotismeTHEORIE DU COMPLOT MANIPULATIONpresseLes théories du complotSujets de société

Théorie du complot : le lexique du complotisme "Donald Trump, théoricien du complot" selon Le Point (France). "MH370: l’enquête en est au stade où elle permet la théorie du complot" d'après Le Temps (Suisse). francetvsport.fr rapporte que "La FFT dément "en bloc" la "théorie du complot"… Complot, théorie(s) du complot, conspiration, manipulation, rumeurs… Des mots qui circulent dans les médias. Des mots qu'il faut pourtant manipuler avec rigueur pour que le débat démocratique puisse rester de qualité. Complots Selon Le dictionnaire de l'Académie française, un complot est une "entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l'État, contre quelqu'un ou contre une institution." Dans l'Histoire, il y eut des complots.

Un journaliste raconte comment il a piégé des complotistes “Prendre les conspis à leur propre piège”. C’est l’idée qui a germé dans la tête de Thomas Huchon, journaliste pour le nouveau site d’information Spicee, site 100% vidéo, lancé en juin 2015. Il a réalisé un documentaire de 42 minutes (lien payant) dans lequel il tente d’observer la propagation d’une fausse information au sein de celle qui est surnommée la “complosphère”. Après s’être inventé une fausse identité sur Twitter et Facebook sous le nom de “Lionel Perrottin” en avril dernier, le journaliste a créé et propagé un faux documentaire complotiste dans lequel il est affirmé que le virus du Sida a été inventé par les Etats-Unis, que Cuba a, en réponse, développé un vaccin contre la maladie, et que c’est pour cette raison que le Barack Obama a mis fin au blocus contre l’île cubaine depuis la seconde moitié de 2015.

Quels nouveaux modèles économiques pour la presse écrite Un kiosque à journaux à Diyarbakir (Turquie) le 2 novemvre 2015 Stoyan Nenov © REUTERS - Actualités : 1/ Chine : le groupe géant Alibaba s’offre le South China Morning Post 2/ Au lendemain des régionales, comment repenser l’action publique ? Avec Stéphane Vincent, directeur de La 27ème région, laboratoire de recherche qui explore de nouvelles manières, notamment numériques, d’impliquer les citoyens dans l’action publique Illuminati et autres théories du complot : pourquoi ces croyances ont-elles autant de succès ? Un complot politico-financier, piloté depuis les salles obscures du Pentagone ou de la Commission européenne. Une secte ancestrale, au service de l'Antéchrist, qui tente de contrôler les esprits à coups de messages subliminaux, dans les films, la musique ou les produits de consommation. En bref, des puissants mal intentionnés qui secrètement détiennent le pouvoir, partout dans le monde. Popularisés par le best-seller de Dan Brown, Anges et démons, en 2000, les Illuminati, sorte de société secrète des puissants dont le but serait de diriger le monde, suscitent tous les fantasmes.

Ni assurance ni charité, la solidarité, par Alain Supiot (Le Monde diplomatique, novembre 2014) Bien qu’elle doive l’essentiel de sa fortune à la pensée sociologique et politique, la notion de solidarité a une origine juridique. Elle a d’abord désigné (dans le code civil de 1804) une technique du droit de la responsabilité utilisée en cas de pluralité de créanciers (solidarité active) ou de débiteurs (solidarité passive) d’une même obligation. C’est seulement à la fin du XIXe siècle qu’elle a acquis un sens juridique nouveau : celui d’organisation collective permettant de faire face aux risques liés au machinisme industriel, et de faire peser sur ceux qui de fait les créent une responsabilité objective, indépendante de toute faute. Ont ainsi été institués des régimes de solidarité que Jean-Jacques Dupeyroux a justement décrits comme des « pots communs (...) où l’on cotise selon ses ressources et où l’on puise selon ses besoins (1) ». C’est sur le plan national que la solidarité a acquis la plus grande portée. Cible privilégiée des néolibéraux

Rumeurs complotistes : de la croyance à la défiance Les attentats de l’année 2015 à Paris et de 2016 à Bruxelles ont fait renaître des rumeurs de complot bien connues, qui fonctionnent à la défiance à l’égard des médias et du pouvoir. Ces rumeurs témoignent de l’activité de groupes sociaux ou politiques qui utilisent à plein les nouvelles technologies. Mais la résistance s’organise aussi, et ces discours paraissent désormais dévalués lorsqu’ils essaient d’entrer sur le marché de l’information. « Chers ami(e)s Message de la Préfecture de Police de Paris, demandant de limiter les déplacement dans les centres commerciaux ce weekend, menace sur tout le territoire français, Paris comme en province, à faire tourner largement. Merci (Info reçue en messagerie professionnelle interne police nationale) ».

Les théories du complot ou « la vérité est ailleurs » Les thèmes conspirationnistes connaissent un succès croissant sur Internet, comme je l’ai mis en évidence dans plusieurs travaux de recherche. Pour une frange de plus en plus importante de la population occidentale, la « vérité est ailleurs », ainsi que l’énonce explicitement le slogan de X-Files, célèbre série télévisée américaine au contenu ouvertement complotiste, ou si l’on préfère « conspirationniste ». Cette recherche est importante pour comprendre comment cette thématique se diffuse autant, touchant des secteurs de plus en plus large de l’opinion publique des démocraties occidentales. Et si elle couvre l’ensemble du spectre politique, elle contamine principalement les extrêmes, de gauche comme de droite.

La BD s'en va-t-en guerre Publié le: 21. 10. 2009 "Quand la BD rencontre la réalité, la guerre, la vraie, elle devient une nouvelle forme de journalisme qui propose, elle aussi, une fine compréhension des dimensions humaines des conflits, des génocides, des révolutions." « Dans un monde où Photoshop ne permet plus de distinguer le photographe du menteur, on peut autoriser les artistes à revenir à leur fonction originelle : le reportage ».Art Spiegelmann commentant le travail de Joe Sacco. A la suite d'Art Spiegelmann et de son Maus (Flammarion, 1987), une nouvelle génération d'auteurs s'est saisi de la réalité du monde, même la plus grave. Ainsi le jeune Joe Sacco, né en 1960 sur l'île de Malte et émigré aux Etats-Unis, publie Palestine, une nation occupée puis Palestine, dans la bande de Gaza (Vertige Graphic, 1996) pour lequel il recevra le prestigieux American Book Award. Or Joe Sacco a la particularité d'être à la fois journaliste et artiste.

Related: