background preloader

La violence n’aurait pas toujours existé

La violence n’aurait pas toujours existé
Des scientifiques et des militants de l’empathie sont rassemblés dans un projet simple et ambitieux: montrer que la brutalité n’est pas inhérente à l’animal humain – et que nous pouvons changer Il fut un temps où la violence n’existait pas. Ce n’est pas un rêve, une fable, de la spéculation philosophique. De plus en plus, c’est le scénario qu’ébauchent les sciences, au confluent de l’archéologie, de l’anthropologie, de la biologie de l’évolution, des disciplines qui étudient le cerveau et la psyché. A l’image d’une nature humaine pétrie de violence et de compétition, le savoir contemporain en substitue une autre, faite d’empathie et de coopération. Une préhistoire paisible La mort violente infligée par un humain à un autre apparaît plus tard que l’humanité elle-même et reste longtemps un phénomène très limité. Résultat? Voilà qui tranche avec les idées reçues, où la violence primitive serait activée par la compétition pour les ressources ou par des rivalités des appétits.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/ac36cbf2-a325-11e4-b189-26eecf90f1b5/La_violence_naurait_pas_toujours_exist%C3%A9

Related:  PsySociéteA bloguer2

De l’anxiété du contrôle de soi Pour le New York Times, Natasha Singer est allée rencontrer l'anthropologue Natasha Dow Schüll. Depuis son travail sur la dépendance que nous évoquions il y a peu, l'anthropologue qui étudie les relations entre les gens et la technologie, s'intéresse au contrôle de soi via la technologie. Elle s'est intéressée au Quantified Self et surtout aux technologies qui non seulement produisent de nouvelles informations sur soi-même, mais surtout promettent à leurs utilisateurs de les aider à modifier leur comportement. Pourquoi les gens défendent-ils des systèmes injustes, incompétents et corrompus Comment se fait-il que les gens défendent et appuient des systèmes sociaux (gouvernements, institutions, entreprises…) qui s’avèrent injustes, incompétents et corrompus? Dans le cadre de la théorie de la justification du système (1), en psychologie sociale, des études montrent qu’ils cherchent à maintenir leurs vues selon lesquelles leurs systèmes sociaux sont relativement légitimes, même lorsqu’ils sont confrontés à des informations qui suggèrent le contraire. Ils s’engagent alors dans des processus psychologiques qui visent à défendre le système et à le justifier.

Sida et biocapitalisme "As we continue to drive down the number of new infections and drive up the number of people on treatment, we will get ahead of the pandemic and an AIDS-free generation will be in sight". Hillary Clinton, 2012 Alors que les dernières avancées dans la lutte contre le VIH/Sida sont célébrées et que la communauté scientifique affirme qu’un « monde sans sida » est à notre portée, les derniers bruits de coulisse de l’année 2014 en provenance du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (FM) sont plutôt inquiétants. Cette institution multilatérale, fondée en 2002, est en train de revoir des stratégies de « tarification différenciées » pour l’accès aux traitements antirétroviraux. Le primat de la santé des populations sur la recherche de profits pharmaceutiques est mis en cause. Pourquoi la nouvelle stratégie semble-t-elle en rupture ?

Céline Raphaël porte la cause des enfants La cour de l’hôpital est entourée de murs de pierres noircies par le temps. Au centre, se trouve un bassin d’eau au fond duquel baignent des pièces de monnaie jetées par les visiteurs comme autant de porte-bonheur. Dans les allées, les enfants courent derrière les pigeons, les poussettes se croisent. Pourtant, la mort n’est pas loin. Juste derrière ces murs, se trouve le service de soins palliatifs au sein duquel travaille le docteur Céline Raphaël.

Gay Pride 2015 à Paris : un journaliste indépendant pose les questions qui fâchent Globalement, l’impression qui se dégage à travers les réponses aux questions du journaliste est que les participants sont tous heureux d’être là, mais ils ont aussi conscience qu’ils sont là pour réaliser quelque chose de très important dont ils n’ont aucune idée. Certaines des réponses peuvent se résumer par : nous avons obtenu ce que nous voulions, mais il faut aller encore plus loin. Jusqu’où, ou vers où ?

Abolir la fessée, c’est une étape vers plus de démocratie La France s’est fait rappeler à l’ordre le 4 mars par le Conseil de l’Europe, qui a considéré «qu’aucun des textes mentionnés par le gouvernement français n’énonce l’interdiction expresse et complète de toutes les formes de châtiments corporels infligés aux enfants» et qu’«une certaine ambiguïté subsiste quant à l’existence d’un "droit de correction" reconnu par la justice». Le droit français est ainsi en violation de la charte sociale européenne révisée. Méconnaissance des droits de l’enfant. La décision du Comité a suscité de nombreuses protestations. Certains revendiquent le droit des parents à donner les châtiments corporels, nommés génériquement par le terme la fessée, ou prétendent que la fessée n’est pas nocive.

Dans l’Etat hébreu naissant, les muets parlaient aux sourds Israël en construction a-t-il choisi d’oublier la Shoah pour mieux se tourner vers l’avenir ? Enquête de Tel-Aviv à Jérusalem, où des rescapés expriment leur difficulté à partager l’indicible. Veille de Noël 1945. Un cargo dérivant sur une mer démontée chavire près des plages de Nahariya, Palestine. LES HUIT RAISONS POUR LESQUELLES LES JEUNES NE SE RÉVOLTENT PAS… ou comment la société a réduit la jeunesse américaine au silence ! 1. Les remboursements des prêts étudiants.

Paladin Energy, une multinationale pillarde au Malawi Le Malawi, pays enclavé d’Afrique australe, trône au 174e rang sur 187 dans le classement de l’Indice du développement humain 2014 créé par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). L’espérance de vie y atteint à peine 55 ans. Pourtant, l’ONG britannique Action Aid raconte qu’une seule firme, l’australienne Paladin Energy, qui exploite de l’uranium dans la mine de Kayelekera, a privé le Malawi de 43,16 millions de dollars de revenus entre 2009 et 2014 – sans parler des dommages sanitaires et environnementaux. Ces chiffres sont capitaux dans un pays où l’on compte trois infirmières ou sage-femmes pour 10 000 habitants, quand l’Australie, par exemple, en compte 106.

Related: