background preloader

Les supports pédagogiques creusent-ils les inégalités scolaires ?

Les supports pédagogiques creusent-ils les inégalités scolaires ?
Avec l'affaiblissement du modèle traditionnel d'enseignement, les supports pédagogiques ont pris une importance croissante dans la classe. Hors de la classe, le développement de la littérature jeunesse et du parascolaire montre que les attentes des familles sont fortes. Comment avec la multiplication de ces supports peut-on voir les inégalités scolaires se creuser ? Comment en est-on arrivé au rejet de l'Ecole par certaines familles et à un sentiment d'injustice aussi généralisé ? Pour répondre à cette question, Stéphane Bonnery et les chercheurs de l'équipe Escol ont analysé manuels scolaires, ouvrages de littérature jeunesse et supports d'éducation musicale sur un demi siècle. Pour eux , ils jouent un rôle dans la montée des inégalités. Vous avez analysé les manuels scolaires sur une longue période. On voit deux types d'évolution quand on observe les manuels scolaires : sur leur contenu et sur ce qu'il sollicite chez l'élève. Le contenu dépend bien sur des programmes.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/02/02022015Article635584576886548122.aspx

Related:  CDISciences de l'éducationbossanozapedagogie

Supports de formation autour de l'EMI Ce site a été réalisé comme un prolongement d’un atelier de formation à l’EMI, présenté lors de la journée des lycées du réseau lassalien de Bretagne, à Lorient le 31 mars 2017. Il décrit des projets pédagogiques menés en classe de Première L au lycée Le Likes de Quimper et encadrés par le professeur de lettres et le professeur-documentaliste, dans le cadre de l’accompagnement personnalisé. Voici le diaporama de notre intervention Et voici un article d’accompagnement publié sur le site de l’académie de Rouen : journée de formation du 6 décembre 2016 sur la formation à l’esprit critique

À propos de Technopédagogue, par choix et par passion… Je suis natif du Nouveau-Brunswick et j’ai travaillé dans le système d’éducation publique du N.-B. pendant 25 ans, d’abord comme enseignant en sciences et ensuite comme conseiller en évaluation, concepteur de programmes d’études et directeur adjoint.

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent

Philippe Meirieu : Former les enseignants en établissement : Un impératif Les 26 et 27 mars se tenait à l’Institut Français de l’Éducation (IFÉ), dans le cadre de la chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIème siècle » animée par Luc Ria, un séminaire sur le thème « Former les enseignants dans les établissements scolaires : vers une nouvelle aire de professionnalisation ? » (1). Conférences, ateliers et témoignages ont permis, à cette occasion, de mesurer les enjeux de cette problématique mais aussi la nécessité d’avancer tant dans la réflexion sur les modalités actuellement en vigueur que sur les exigences permettant de développer cette pratique de manière rigoureuse et sur la durée. De groupes improvisés au changing lab

SES/EMI : l’élève, citoyen vidéaste – DocTICE Tout comme la webradio, la création de vidéos publiables sur le net est une activité dont on peut s’emparer dans le cadre d’un projet visant le développement de compétences spécifiques dans le domaine de la maîtrise de l’information et de la communication, et des médias d’une manière générale. Aujourd’hui, la télévision telle qu’on la connaît est bousculée par les nouvelles pratiques du web. Il devient facile de publier des vidéos sur Youtube, et le succès des youtubeurs devenus professionnels pour certains d’entre eux, ne peut laisser indifférent. Pourquoi ce projet ? Présentation de l’action :

Neurosciences et pédagogie Dans le monde de l'éducation, c'est une innovation : améliorer l'enseignement et l'apprentissage par ce qu'on connaît du fonctionnement du cerveau. Et cela s'appelle la neuropédagogie. Domaine de recherche relativement nouveau qui fait la jonction entre les neurosciences et les sciences de l'éducation, il s'intéresse aux processus biologiques en jeu dans l'apprentissage ainsi que les expériences sociales et émotionnelles. La gymnastique du cerveau D'une manière pratique, les applications de la neuropédagogie mènent vers des évolutions dans la manière d'enseigner et d'apprendre et vise in fine à "stimuler de nouvelles zones du cerveau, à créer de nouvelles connexions pour faciliter les apprentissages".

Parler de la liberté d'expression avec les enfants et les jeunes : outils pédagogiques Quelques supports pédagogiques pour accompagner les réactions et les réflexions suite aux évènements du 7 au 11 janvier 2015 : comment parler du drame avec les enfants et les jeunes, comment réfléchir sur les principes fondamentaux de la république, de la liberté... Après l’heure de la douleur, puis celle de la colère et du recueillement, vient celle du combat, du combat de longue haleine que nous avons à mener auprès des équipes, des enfants, des jeunes et de la population pour installer la liberté, le respect de l’autre dans les esprits et dans les pratiques. L’Ifac et ses partenaires mettent à votre disposition quelques supports pédagogiques pour accompagner les réactions et les réflexions suite aux évènements du 7 au 11 janvier 2015.

La classe inversée Introduction La classe inversée, ici mise en place, repose sur la mise à disposition la veille du cours d’une capsule. Cette capsule vidéo courte n’est pas un résumé mais se présente plus comme une “mise en bouche” de la notion. Que met-on dans la capsule ? Avec l’iPad, on a des applications qui permettent de réaliser des capsules facilement. Bibliothèques : ces étagères autonomes enregistrent prêts et retours L'étagère intelligente de NEDAP Les bornes RFID sont de plus en plus présentes au sein des établissements de prêt : elles permettent, grâce à un système d'identification des livres sans fil et sans code-barres, de laisser les usagers effectuer eux-mêmes les démarches d'emprunt et de retour. Il suffit de scanner sa carte, puis de déposer un à un les livres sur une platine blindée, des ondes radio feront le reste en activant des puces passives intégrées aux ouvrages. Ce système d'étagères intelligentes repose a priori sur le même concept : l'usager scanne sa carte de bibliothèque, puis prend ou range les livres, selon qu'il souhaite les emprunter ou les rendre. « La conception vise à rendre le processus le plus simple possible pour les bibliothèques.

Quoi de neuf en pédagogie ? Les fourmis ! Lorsque vous aurez lu cet article, vous pourrez utiliser le mot "myrmécologie" dans une phrase courante, vous n'imaginerez plus écraser une fourmi dans votre salle de classe, mais vous serez peut-être pris d'une envie folle de vous gratter ! Car en introduisant des fourmis dans son école, Ange Ansour a fait de ses élèves des apprentis scientifiques. Elle a ouvert sa classe de CM1-CM2 de l'école Paul-Vaillant Couturier à Bagneux vers l'extérieur. Bernard Maris dans les colonnes d'Alternatives économiques Parmi les victimes de l'attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo figurait Bernard Maris. Il a longtemps été collaborateur de notre journal. Voici quelques-unes de ses principales contributions, ainsi que les hommages que journalistes et blogueurs d'Alternatives économiques ont souhaité lui apporter.

Pourquoi l’oral doit-il être enseigné Les programmes scolaires en cours d’élaboration prévoient de donner une réelle place à l’oral et à son apprentissage. Cette décision ne va pas de soi et il s’est élevé des voix pour critiquer cette orientation, avec de plus ou moins bonnes raisons. Je vais donc dans un premier temps tâcher de comprendre les fondements des protestations qui se sont élevées contre la place accordée à l’oral, avant d’exposer les raisons de son apprentissage dans le cadre scolaire, sans en occulter les difficultés. Écrit et oral : rivalité et hiérarchie Considérer l’oral comme un objet d’enseignement peut paraitre incongru dans la mesure où savoir parler procède des acquis spontanés et non des apprentissages organisés. L’homme est génétiquement programmé pour acquérir et utiliser le langage oral.

Bassin Garlaban Sainte-Baume Ordre du jour : Première partie : L'INFORMATION SUR INTERNET 1) Numérique et savoir (S. Tisseron, les nouveaux rôles de l'apprenant) 2) De l'EMI à la translittératie 3) Enquête versus sérendipité (méthodologie de recherche, fiabilité...) 4) Mésinformation/ désinformation (hoax, rumeurs, théorie du complot, fact checking) Deuxième partie : 1) Échange de pratiques, présentation de séances. 2) Présentation d'outils (matrices, référentiels, critères d'évaluation) pour aider à la conception de situations d'apprentissage, de progressions... Peut- être que ces points auront été évoqués lors des séances de présentation de séances du matin ? 3) Par petits groupes, travail de réflexion sur la place et le rôle du prof doc dans la mise en place de l'EMI.

"Mais il faut réfléchir à la façon de cadrer les élèves pour qu'ils puissent être conduits à réfléchir et ne soient pas, pour une partie d'entre eux, simplement spectateurs de la réflexion des autres." by outilsprofs97419 Feb 2

Related: