background preloader

Les 1 % les plus fortunés posséderont bientôt la moitié de la richesse mondiale

Les 1 % les plus fortunés posséderont bientôt la moitié de la richesse mondiale
Selon Oxfam, 80 personnes se partagent aujourd'hui la même richesse que 3,5 milliards d'individus. L'ONG Oxfam publie, lundi 19 janvier, une nouvelle étude, consultable en ligne, révélant l'ampleur des inégalités dans le partage des richesses sur la planète. Selon ses calculs, réalisés à partir de données fournies par le Crédit Suisse, la richesse cumulée des 1 % les plus riches de la planète dépassera bientôt celle détenue par les 99 % restants. Selon Oxfam, « la part du patrimoine mondial détenu par les 1 % les plus riches était passée de 44 % en 2009 à 48 % en 2014, et dépasserait les 50 % en 2016 ». Cela signifie que s'ils continuent à s'enrichir, ils posséderont plus que l'ensemble des autres habitants de la planète réunis. La quasi-totalité des 52 % de patrimoine restant sont aux mains des 20 % les plus riches. « Au final, 80 % de la population mondiale doit se contenter de seulement 5,5 % des richesses », estime le rapport.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/19/les-1-les-plus-riches-possederont-bientot-la-moitie-de-la-richesse-mondiale_4558585_3234.html

Related:  disparités nord sudRichesseAnticapitalism & class

Inégalités dans le monde: les drôles de chiffres de l'ONG Oxfam On le sait, une information a d’autant plus de chances d’être retenue, approuvée et partagée qu’elle vient en confirmation et en appui de ce dont nous étions déjà persuadés avant d’en prendre connaissance. Exemple parfait: l’ONG Oxfam, qui lutte contre la pauvreté, a publié, lundi 19 janvier, un rapport au titre choc repris à peu près partout. Selon l’ONG, les 1% les plus riches s’arrogent déjà 48% de la richesse mondiale. Et le seuil symbolique de 50% devrait être atteint cette année, puisqu’ils «possèderont plus que le reste de la population en 2016», selon l'organisation. On se sent un peu mal à l'aise de devoir briser le consensus autour de cette publication, mais, sans que cela revienne à minimiser les inégalités économiques entre les zones géographiques et, de plus en plus, au sein des sociétés elles-mêmes, il faut noter que, depuis plusieurs années, des journalistes et économistes critiquent la méthode employée par l’ONG.

L'Île aux fleurs - parcours d'une tomate en 12 min L'Île aux fleurs Ile aux fleurs par painteau L'Île aux fleurs (Ilha das Flores) est un court métrage documentaire brésilien réalisé par Jorge Furtado, sorti en 1989. Douze minutes ; c'est le temps durant lequel nous suivons le parcours d'une tomate, depuis sa production dans la plantation de M. Suzuki, jusqu'à son point d'arrivée, décharge publique de l'île aux Fleurs. Film pamphlet, systématique et grinçant, ce court métrage dénonce la sous-humanité qu'entraîne l'économie de marché et les 13 millions de Brésiliens sous-alimentés. Comment "rester bourgeois" sans l'être vraiment : une sociologue chez les bobos Vu les passions qu’il suscite, mettons tout de suite les choses au point: dans son livre, Anaïs Collet récuse le mot «bobo». Du moins comme un concept sociologique. Et s’il figure dans le titre ci-dessus, la responsabilité en revient entièrement à la rédaction de BibliObs. Inventé par l’essayiste américain David Brooks en 2000 pour décrire la nouvelle bourgeoisie new-yorkaise, bohême et branchée, le terme «bobo» a connu un succès foudroyant en France, glissant progressivement de la désignation sociologique à la caricature politique. Le bobo, écrit la sociologue dans l’introduction de son livre, c’est «l’individu libéral sur le plan économique comme sur le plan moral, détaché des contingences matérielles et hypocritement préoccupé de questions sociales, gagnant sur tous les plan grâce à son art du ‘politiquement correct’.» Le bobo, c’est le dernier avatar de la «belle âme» dont se moquait déjà Hegel: derrière le vernis de l’idéalisme, un gros bloc d’égoïsme.

De quoi meurt-on le plus dans le monde aujourd'hui ? - Le Point Le Lancet vient de publier un bilan complet sur l'évolution de la santé humaine entre 1990 et 2013 dans tous les pays en étudiant les 240 causes principales de mortalité. Et les nouvelles sont plutôt bonnes. Si, en 2013, 54.9 millions de personnes sont mortes, l'espérance de vie moyenne dans le monde a bondi de 65,3 ans à 71,5 ans.

Qui sont les 50 personnalités les plus riches au monde ? INFOGRAPHIE - Ils s'appellent Liliane Bettencourt, Mark Zuckerberg ou Bill Gates et cumulent, ensemble, presque 1500 milliards de dollars, soit plus que le PIB de l'Espagne ou de l'Australie. Quel âge ont-ils ? Dans quels secteurs œuvrent-ils ? Une poubelle, des élèves, des bouts de papier et une belle leçon de vie Une poubelle, des élèves, des bouts de papier et une belle leçon de vie On dit que l’école est un microcosme de la société. Tout le monde ne naît pas avec les mêmes cartes en main, et les Hommes ne naissent pas tous libres et égaux en droit.

L'inégalité obscène Les inégalités de richesse planent comme « une ombre sombre » sur l’économie mondiale, prévenait le Fonds monétaire international (FMI) en 2013. C’est même devenu le « défi de notre époque », renchérissait l’année dernière le président Obama. Et puis ? Et puis, pas grand-chose… En fait, le fossé entre pauvres et riches continue de se creuser, a révélé Oxfam cette semaine lors du Forum économique mondial de Davos. Les avoirs du 1 % viennent de dépasser ceux du 99 %. Et les 62 citoyens les plus riches possèdent maintenant à eux seuls plus que la plus pauvre moitié de la planète.

L’obsolescence programmée, symbole du gaspillage, est désormais punie par la loi Votre lave-linge rend l'âme sans crier gare, impossible de trouver une batterie pour remplacer celle de votre smartphone, votre logiciel n'est plus compatible avec votre appareil. La fatalité ? Ou peut-être est-ce que l'on appelle l'obsolescence programmée, un mal très actuel qui oscille souvent entre mythe et réalité. C'est en tout cas désormais un délit puni "d'une peine de deux ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende", ce montant pouvant même être porté à 5 % du chiffre d'affaire annuel réalisé en France. Cette disposition fait partie de la loi sur la transition énergétique, adoptée définitivement par le Parlement mercredi. Pour rendre toutes ces mesures opérationnelles rapidement, les premiers décrets d'application seront publiés dès la rentrée 2015, a promis Ségolène Royal.

Le fossé sur le marché du travail entre migrants et autochtones est profond Et en comparaison avec quatorze autres pays européens, la Belgique fait figure de bien mauvais élève. Dans la tranche des personnes âgées de 20 à 64 ans nées en Belgique, 73,4% avaient un travail en 2013. Ce pourcentage était de 69,7% pour les personnes nées dans un autre des pays de l'Union européenne avant l'élargissement (UE-15). Ce fossé se chiffrait en 1995 encore à dix points de pourcentage et il s'est entre-temps réduit à moins de quatre. Le taux d'emploi des personnes nées en dehors de l'UE-15 est encore inférieur. En 2013, il s'élevait à 57,1%, soit une nette hausse par rapport à 1995 (42,9%).

Ces 6 coûts cachés dans nos vêtements Comment fait-on une jupe, un t-shirt ou un jeans pas cher ? C’est simple, on externalise les coûts de production ! C’est à dire qu’on reporte la charge des coûts sur un élément invisible : généralement l’environnement ou le travailleur. Mythes et réalités sur les tribunaux d’arbitrage privés du traité transatlantique C'est sans conteste le meilleur argument des opposants au traité transatlantique Tafta/TTIP, qui organisent samedi 18 avril une mobilisation mondiale contre la négociation en cours entre les Etats-Unis et l'Union européenne : l'intégration au futur accord de l'ISDS, un mécanisme d'arbitrage privé qui menacerait de détruire toutes les règlementations environnementales, sociales ou sanitaires dans le seul but de préserver les profits des multinationales. En bref : comment marche l'ISDS Plusieurs milliers de traités d'investissement bilatéraux et multilatéraux contiennent un mécanisme d'ISDS, qui peuvent différer d'un contexte à l'autre. Pour avoir gain de cause, il devrait prouver que la France a enfreint certaines dispositions du traité transatlantique. 1. Les multinationales peuvent-elles vraiment remettre en question une décision politique ?

Related: