background preloader

Ils réalisent leur rêve : un « éco-dome » loin du bruit du monde

La construction des maisons habituelles est encore bien souvent énergivore, polluante et endette la plupart des ménages sur un très long terme. Les conditions climatiques difficiles, la pauvreté ou la volonté de se libérer pousse certains à envisager de nouveaux modes de construction. Leo a opté pour le « Super Adobe » (eco-dôme) auto-construit pour quelques milliers d’euros. Leo Torsello, le jeune argentin en photographie ci-dessous, ne voulait probablement pas finir ses jours endetté jusqu’au cou à devoir courir après l’argent pour survivre. L’éco-dome est un projet d’habitation simple inventé par Nader Khalili, un architecte irano-américain qui a notamment travaillé sur l’architecture lunaire dans les années 80. Faciles à construire, elles n’ont rien à envier aux maisons traditionnelles si ce n’est parfois un aspect « brut de décoffrage » mais unique au monde. Mais comment faire pour construire un eco-dôme quand on n’a aucune expérience en la matière ? Related:  EARTHSHIPSMaison Autonomealternatif

Paré pour construire votre Serre du Futur Vous aimeriez avoir une certaine autonomie et autosuffisance alimentaire, tout en bénéficiant d’un outil durable et écologique ? C’est ce que propose un groupe de jeunes canadiens. Leur projet : La Serre du Futur. Ils proposent un film, un EBook, ainsi que des plans afin d’auto-construire votre propre serre écologique. Le tout pacagé dans un DVD que l’association souhaite propager dans le monde entier. Des informations qui vont bien au-delà du principe classique de la serre, étudiant une technologie abordable, et croisant l’aspect social, écologique, et économique au sein d’une même structure. Chez Mr Mondialisation, nous nourrissons pour ambition de créer un éco-village en auto-construction. La serre du futur, c’est quoi ? Selon les concepteurs, la construction peut se faire à partir de divers produits recyclés et accessibles, moyennant un cout relativement bas, pour un rendement optimisé. Six principes pour entrer dans l’ère des solutions 5) Une base solide sur le long terme. Conclusion

Euro Earthship, l’habitat auto-construit et autonome est à vendre On dit que ce sont les navires de l’avenir, ces maisons américaines auto-construites dont le but est de rendre autonomes ses habitants. Dans un style post-apocalyptique à la Mad Max, le Earthship semble séduire de plus en plus d’adeptes de l’habitat alternatif. Chose rare, le fondateur de ces drôles d’habitations vend aujourd’hui une de ses dernières réalisations. À n’en pas douter, si la civilisation occidentale devait s’effondrer, les habitants d’un Earthship s’en sortiraient probablement mieux que les autres. À l’origine de ces incroyables structures reproductibles à souhait (avec beaucoup d’huile de coude), Michael Reynolds, un architecte de 68 ans préoccupé par la crise écologique qui frappe le monde depuis les années 1970. Utilisant de vieilles boîtes, des bouteilles et des pneus comme matériaux de base, il a su créer un nouveau style de construction organique aujourd’hui porté en véritable exemple dans le monde entier. « Que se passe-t-il si l’économie s’écroule ?

Permaculture - Construction d'une serre pour 100 Euros Ces vidéos sont réalisées afin d’aider ceux qui comme nous désirent se lancer dans la réalisation de leur propre serre sans se ruiner … Construction d’une serre pour 100€ Vous pouvez afficher les sous-titres choisir en français. Appuyez sur lecture puis allez dans options sous-titres « oui » , puis traduire automatiquement puis en français Construction d’une serre de 10m² : Réalisez une serre en bois ultra résistante et démontable Les plans sont accessibles en cliquant sur le lien le lien en vert voici les plans : Cliquez ici pour voir les plans Attention la quantité de bois et les plans de l’extension sont inclus. La serre version 24m² ici : Construction d’une serre de 26 m2 pour 250€ Fabrication d’une serre pour 250 €. Suivre ce lien :

Earthship : construction écologique - Ooreka Écrit par les experts Ooreka | Dominic Alves CC BY / Flickr L’earthship est un habitat durable, utilisant pour sa construction une ressource inépuisable qui jusqu’alors n’a jamais été utilisée, nos déchets. Habitat insolite par excellence, l’earthship est une construction dont la traduction signifie littéralement « Vaisseau de la Terre ». Datant des années 70, l’earthship peut avoir une destination « résidentielle » ou « touristique ». Le point sur les caractéristiques de l'earthship, son mode construction et ses différents équipements. Caractéristiques et mode de construction d’un earthship Pour construire un earthship, on peut utiliser : des pneus, des canettes en aluminium et/ou en verre, etc. Le concept d’earthship, développé par Reynolds, permet d’implanter cette construction sur la quasi-totalité des terrains. Cela tient au fait que pour construire un earthship, il n’est pas nécessaire de recourir à des moyens mécaniques. Avantages de l'earthship Inconvénients de l'earthship

Les Earthships : ces baraques post-apocalyptiques de demain, dès aujourd'hui | VICE | France Si la civilisation s'effondrait demain, la vieille devise des États-Unis, « E Pluribus Unum », serait probablement remplacée par le plus approprié « Chacun pour soi ». Les villes de ce beau pays sombreraient dans le chaos total, mais dans le calme hameau désertique de Tres Piedras dans le Nouveau-Mexique, pas grand-chose ne changerait. Tres Piedras abrite la Communauté du Monde Meilleur, un lotissement de 70 maisons construites pour être entièrement autonomes. Les maisons, appelées Earthships, sont le fruit de Michael Reynolds, un architecte de 68 ans. J'ai rendu visite à la Communauté du Monde Meilleur par un torride après-midi désertique. Image via VICE : Comment les Earthships changent-ils la vie de leurs habitants ? C'est ce que vous aviez en tête au début des années 1970, quand vous avez commencé ? Avez-vous une idée de pourquoi nous faisons des bâtiments comme nous le faisons ? D'où vient le terme Earthship ? Comment Earthship sera-t-il configuré ? Ah ouais ? Plus d’alternatives :

*Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** Via LES-CABANES.COM Site spécialiste des cabanes en France ***Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** L'autonomie a toujours été relative à nos besoins et ce n'est pas H.D Thoreau pionnier de la décroissance dans son livre Walden qui dirait le contraire. En dehors des cités, nous avons la possibilité de nous "désabonner" des certains services par un équipement en matériels alliant les nouvelles technologies: panneaux solaires, batteries, téléphonies mobile... et des moyens plus traditionnels comme le chauffage au bois et les toilettes sèches. Avant tout chose il est important de comprendre et découvrir comment s’orienter vers un bâtiment à basse consommation en répondant à ses besoins par des dispositifs de production d’énergies renouvelables. Les alternatives : Un domaine détient un certain potentiel énergétique qu’il est possible d’utiliser pour nos besoins. Les énergies naturelles : Economiser l’énergie : Chauffage 1) Poêle à bois: Biogaz

Earthship South and East view of an Earthship passive solar home Earthship typical floorplan Earthships are primarily designed to work as autonomous buildings using thermal mass construction and natural cross ventilation assisted by thermal draught (Stack effect) to regulate indoor temperature. Earthships are generally off-the-grid homes, minimizing their reliance on public utilities and fossil fuels. Earthships are built to utilize the available local resources, especially energy from the sun. For example, windows on sun-facing walls admit lighting and heating, and the buildings are often horseshoe-shaped to maximize natural light and solar-gain during winter months. History[edit] Michael Reynolds' first building, the Thumb House. A building being built of cans in the 1970s The design used with most earthships. Eventually, Reynolds' vision took the form of the common U-shaped earth-filled tire homes seen today. Systems[edit] Water[edit] Collection[edit] A domestic rainwater harvesting system

Earthships | Earthship360 Earthships can be built in any part of the world, in any climate and still provide electricity, potable water, contained sewage treatment and sustainable food production. Earthships are thermal mass homes first, passive solar homes second. Meaning: Whatever temperature goes into an Earthship, it will hold… and since it is also a Passive Solar House, it is also very tight and interacts only with the sun and the earth for heating and cooling, providing stable comfort year round in any climate. This results in being able to provide a sustainable home on property that may not be situated to the ideal of 13.5 degrees east of south. 1) Thermal/Solar Heating & Cooling Earthships maintain comfortable temperatures in any climate. 2) Solar & Wind Electricity Earthships produce their own electricity with a prepackaged photovoltaic / wind power system. 3) Contained Sewage Treatment 4) Building with Natural & Recycled Materials 5) Water Harvesting 6) Food Production Earthships: New Solutions Movie

Le compost magique de Jean Pain, vieille invention française (presque) oubliée Trente ans après sa mort, le Français Jean Pain fait des émules jusqu’en Amérique du Nord. Sa méthode de chauffage par compost, décrite dans une mystérieuse vidéo YouTube, fait aussi son retour dans le Sud. Des tomates qui poussent par -35°C, en janvier, le tout sans « un sou d’électricité ». La prouesse a fait grand bruit au Canada. « J’ai récupéré du fumier d’une écurie du coin et j’ai ajouté des copeaux de bois pour avoir un bon compost. Sur sa page Facebook, l’homme dit s’inspirer d’un système en vogue ces derniers mois en Amérique du Nord, appelé « méthode Jean Pain ». Une 2CV qui roule au compost J’ai demandé à Ben Falk d’où il avait tiré cette idée géniale. En interrogeant ce dernier, je découvre que le récent attrait pour la méthode Jean Pain est décidément une histoire de vidéos. C’est donc l’invention d’un Français, datant des années 70, qui passionne aujourd’hui les maraîchers d’Amérique du Nord. « Toutes des héritières de Jean Pain » Jean Pain (Vincent Gobbe) Et pourtant.

Earthship : Le vaisseau de la terre, la maison du futur Un earthship est une habitation destinée à l'autoconstruction, dans le but d'édifier des logements respectant la nature à moindre coût tout en étant autonome des énergies fossiles, en se basant sur la récupération et le recyclage de matériaux. Le promoteur des earthships est un architecte américain, Michael Reynolds. La première communauté, créée sur ce principe, est au Nouveau-Mexique, à Taos, sur un terrain de 640 hectares. Les constructeurs reprennent des techniques utilisées depuis longtemps comme les murs en torchis ou en chaux. Le film Garbage Warrior retrace la vie de son inventeur ainsi que de la communauté qui l'entoure. earthship.com pour en apprendre plus sur le concept, le tout en anglais. solutionera.com est le site d'une association québecoise qui propose informations gratuites en français et formations payantes. L'association habite ta terre organise depuis 2011 des projets en France et ailleurs de construction de earthships.

La technique shou-sugi-ban ou bois brûlé, Esprit Cabane, idees creatives et ecologiques Cette technique Shou-sugi-ban ou Yakisugi, d’origine japonaise, permet de protéger naturellement les bois de bardage par carbonisation. En brûlant les lames de bois en surface, on leur permet d’accéder à une protection optimale pouvant aller jusqu’à 80 ans d’après les spécialistes. En effet, la pellicule de bois carbonisé va créer une protection contre les UV, (principale source de vieillissement du bois) les intempéries et les insectes comme le ferait une bonne peinture naturelle suédoise par exemple. Il est à noter que dans le projet (présenté ci-dessus) de l’architecte Carl Turner, la toiture est également constituée de lames de bois brûlé. La technique Traditionnellement, c’est le cédre (Sugi) que l’on protège de cette façon mais tous les bois de pin se prêtent parfaitement à cette méthode. Un engouement mondial Les architectes, designers, artistes se sont emparés de cette technique aux variations infinies.

Anticapitaliste et anarchiste : l’insoumission est leur mode de vie Une communauté pas comme les autres vit à Montois dans le Jura. Anticapitaliste et anarchiste, cette communauté s’autogère complètement. Retour sur une communauté bien méconnue du grand public ! Cette communauté fait partie du réseau de coopératives agricoles Longo Maï (signifiant « longtemps encore » en occitan), et est le fruit de la révolte de mai 1968 qui a secoué toute l’Europe. Longo Maï est l’une des dix coopératives du réseau. Cinq autres sont en France et d’autres encore en Allemagne, en Autriche, en Ukraine et au Costa Rica. Dans ce village pas comme les autres, sont prônées les valeurs humaines, l’écologie et les décisions collectives qui sont la base de toute confiance. L’un des axes les plus importants de cette communauté est sa volonté de rencontrer des peuples de différents pays. Autre problématique développée par Longo Maï, le déséquilibre de plus en plus flagrant entre la ville et la campagne. Éveillez vos consciences avec votre Livre-Journal La Relève et La Peste N°1

Related: