background preloader

LUMINESCENCE / LIGHT

Facebook Twitter

Li-Fi : l’Internet haut débit par la lumière, star du salon MWC 2016. La technologie de transmission sans fil Li-Fi repose sur l’éclairage Led.

Li-Fi : l’Internet haut débit par la lumière, star du salon MWC 2016

Elle consiste à utiliser la modulation de lumière à haute fréquence pour coder et transmettre des informations. © Mike Deal, Flickr, CC by-nd 2.0 Li-Fi : l’Internet haut débit par la lumière, star du salon MWC 2016 - 2 Photos Allumer la lumière pour se connecter à Internet, voici en résumé ce que nous promet le Li-Fi. Apparue il y a une dizaine d’années, cette technologie est régulièrement présentée comme une solution de remplacement pour le Wi-Fi, par rapport auquel elle serait plus sûre.

Jusqu’à présent, l’essor du Li-Fi est cependant resté confidentiel. L’entreprise Lucibel a dévoilé en septembre 2015 un prototype de luminaire Li-Fi qui assure une connexion Internet haut débit bidirectionnelle de 1 Gb/s. Le principe du morse L'acronyme Li-Fi assemble les mots anglais light, pour lumière, et fidelity, pour fidélité. Des ondes lumineuses au lieu des ondes radio À voir aussi sur Internet Sur le même sujet. Glowing Van Gogh Bicycle Path by Daan Roosegaarde. BioFabLab d'Artilect : projet bioluminescence (2015)

Eclairer la ville avec des calamars. En France, pour des raisons écologiques, les commerçants n'ont pas le droit d'éclairer leur vitrine la nuit.

Eclairer la ville avec des calamars

Et si vous leur offriez des bactéries marines pour illuminer leurs devantures en toute légalité ? Glowee est un système de bio-éclairage sans électricité, qui fonctionne grâce à une propriété présente chez de nombreux animaux : la bioluminescence. Les lucioles, certes, mais aussi diverses créatures marines telles que les méduses, les calmars ou les poissons des profondeurs, sont capables de briller dans l'obscurité. Leur lumière est en réalité produite par des bactéries très particulières, qu'elles hébergent en symbiose. Or, figurez-vous que le gène de la bioluminescence a été identifié ! Projet BFL #017 : Bioluminescence. Calvin klein españacalvin klein baratoscomprar calzoncillos calvin kleincalvin klein españaralph lauren baby australiamichael kors uk outletoutlet hoganralph lauren baby australiacheap polo ralph laurenralph lauren australia outletralph lauren baby australia clothingralph lauren australia careerscheap tiffany jewellerycheap tiffany sale FabLab Toulouse.

Projet BFL #017 : Bioluminescence

Ils inventent l’éclairage urbain biologique sans électricité. Une start-up française pourrait bien bouleverser notre conception de l’éclairage urbain en remplaçant les enseignes lumineuses énergivores par un procédé basé sur ce qui existe dans la nature : Glowee, le système vivant de bioéclairage. Le biomimétisme a décidément le vent en poupe en ce début 2015. Après le plastique organique biodégradable et le matériau producteur d’oxygène, voici l’éclairage urbain naturel, directement inspiré du vivant. Vitrines, lampadaires, signalétiques, l’éclairage urbain est particulièrement énergivore et la facture pèse aussi bien sur la collectivité que sur l’environnement. L’idée développée par Glowee semble diablement efficace pour régler cette problématique. La petite start-up française propose d’utiliser un procédé auto-luminescent naturel comme le font les organismes vivants comme les lucioles ou certaines méduses.

Contrairement aux autocollants luminescents que nous avons connus dans notre enfance, leur procédé n’utilise pas de substance radioactive. S'éclairer avec des pots de fleurs. Les plantes tirent leur énergie de la lumière du soleil.

S'éclairer avec des pots de fleurs

Et si vous produisiez de la lumière avec l'énergie des plantes ? Des chercheurs péruviens ont conçu la Plantalámpara, littéralement "plante-lampe", un pot de fleur raccordé à une ampoule qui produit sa propre lumière, sans électricité. A vous de choisir ce que vous voulez y planter : ficus, géranium, monstroplante... Peu importe : le dispositif fonctionne avec tout type de végétal. L'énergie provient des bactéries qui se développent dans les racines de la plante. La démo du concept en images : Vous souhaitez approfondir le sujet ? These living algae lamps produce light, heat, and a protein-packed snack Living Things spirulina table interactive – Inhabitat - Green Design, Innovation, Architecture, Green Building.

Philips Bio-light Design Uses Bacteria To Light Up Your Livingroom. © Philips The folks at Philips have come up with some unusual and futuristic designs for their Microbial Home concept.

Philips Bio-light Design Uses Bacteria To Light Up Your Livingroom

From steampunk-ish kitchens to cocoon-like urban beehives, the designs are truly unique -- and that goes for the lighting too. Here, Philips has shown off a concept for a light that runs on not grid electricity, not solar power, not even wind power. Nope, it runs on bacteria. According to Philips, "The concept explores the use of bioluminescent bacteria, which are fed with methane and composted material (drawn from the methane digester in the Microbial Home system) . © Philips It doesn't provide enough light to fill a room or read by, but it does provide the subtle glow just right for mood lighting.

So, is it practical for the average home? "This represents a new genre of ‘living’ biological products. Projet BFL #017 : Bioluminescence.