background preloader

Histoire des arts

Facebook Twitter

Germania, l’utopique Berlin. Welthauptstadt (« capitale du monde ») Germania était le nom qu’Adolf Hitler avait donné au projet de renouvellement de la capitale de l’Allemagne.

Germania, l’utopique Berlin

Il était convaincu de l’importance de la culture dans la création d’un empire pérenne. La réalisation de travaux « pharaoniques » aurait aussi inscrit l’Allemagne dans l’histoire tout en créant un symbole de l’architecture massive nazie. Welthauptstadt Germania faisait partie de sa vision pour le futur de l’Allemagne après la victoire programmée dans la Seconde Guerre mondiale. Albert Speer, « le premier architecte du Troisième Reich » (le « GBI »; Generalbauinspektor), a produit de nombreux plans pour la ville reconstruite, mais seulement quelques uns ont été réalisés.

Welthauptstadt Germania. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Welthauptstadt Germania

Pour les articles homonymes, voir Germania. Le nom réel du projet et à ce titre utilisé par ceux qui ont participé à son élaboration était : Gesamtbauplan für die Reichshauptstadt (Plan d'ensemble de construction pour la capitale du Reich). L'idée de donner à Berlin le nom de Germania apparaît dans un propos de table du 8 juin 1942 relevé par Henry Picker : Hitler souhaitant réunir les peuples germaniques au sein du Reich, il exprima le désir de donner à la capitale et centre de gravité de ce nouvel ensemble germanique le nom de Germania[1].

Quant à l'expression Welthauptstadt (capitale du monde ou capitale mondiale), elle apparaît dans des propos tenus par Hitler dans la nuit du 11 au 12 mars 1942 dans lesquels il expliqua que Berlin dans le futur, ne pourrait être comparé qu'aux cités de l'Ancienne Égypte, à Babylone ou à Rome et non à Londres et Paris, mais cette formule n'y est pas associée à Germania[2]. Maquette de la halle du Peuple. Histoire des arts : films et documents vidéo. Introduction : présentation du film La Nature de l’œuvre Commencez avec le titre.

Histoire des arts : films et documents vidéo

Découpez le film en quelques parties. « Strophes pour se souvenir » de Louis Aragon : Pistes pédagogiques - Poètes en résistance - Centre National de Documentation Pédagogique. Louis Aragon, « Strophes pour se souvenir » Pistes pédagogiques En 1955, à l’occasion de l’inauguration d’une rue « Groupe Manouchian » à Paris, Louis Aragon écrit le poème « Strophes pour se souvenir », dans lequel il rend hommage à ces résistants « étrangers » arrêtés par les Allemands et fusillés le 21 février 1944.

« Strophes pour se souvenir » de Louis Aragon : Pistes pédagogiques - Poètes en résistance - Centre National de Documentation Pédagogique

Onze ans après la fin du conflit, l’heure n’est plus à la lutte mais au devoir de mémoire. Le titre du poème annonce de manière claire le projet de lecture : il s’agit d’utiliser la forme poétique (« Strophes ») afin de lutter contre l’oubli et la banalisation du mal (« pour se souvenir »). Le poème s’inscrit ainsi dans la grande tradition littéraire des oraisons funèbres, à l’image de Bossuet en son temps ou de Malraux qui, quelques années plus tard, lors du transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon, prononce un discours poignant. Un hommage funèbre Le poème s’inscrit d’emblée dans une démarche de mémoire et d’hommage. Strophes pour se souvenir - Louis Aragon - Roman Inachevé. Louis Aragon, auteur du XXème siècle, est un poète engagé.

Strophes pour se souvenir - Louis Aragon - Roman Inachevé

Il écrit « Strophes pour se souvenir », poème extrait du Roman Inachevé, en 1955, en mémoire du groupe Manouchian, résistants étrangers fusillés par la Gestapo en 1944. L'annonce de leur condamnation avait été faite par le biais d'une affiche reproduisant leurs photographies, et qui est restée sous le nom de l'Affiche rouge. Le poète tente de raviver le souvenir des résistants. "Strophes pour se souvenir" Aragon - L'Histoire des Arts au Collège Abbal. Thématique:Arts, États et pouvoir période: XX° Problématique: l'oeuvre d'art et la mémoire: inscription dans l'histoire collective.

"Strophes pour se souvenir" Aragon - L'Histoire des Arts au Collège Abbal

Comment un poème participe au devoir de mémoire? Contexte: Aragon, né en 1897, est l'auteur d'une oeuvre vaste. Poète surréaliste à ses débuts, il adhère au parti communiste en 1927. Super Size Me - film 2004. Etude d'un film : Supersize Me - Blogbarr - le blog du lycée du Haut-Barr - "Super size me" : A table avec Mc Do. L'Armée du crime - film 2009. L'Armée du crime, réalisé par Robert Guédiguian. Dans la France occupée par les Allemands, un groupe d’irréductibles communistes résiste encore et toujours à l’envahisseur. Réfugiés dans la clandestinité depuis l’interdiction de leur Parti en septembre 1939, ils chargent le poète arménien Missak Manouchian de constituer un groupe de têtes brûlées issues de la main d’œuvre immigrée. Souvent très jeunes, les membres du « groupe Manouchian » sont juifs, hongrois, arméniens, roumains, polonais, espagnols… Ils vont multiplier les actions d’éclats – attentats, sabotages, assassinats de soldats et d’officiers allemands – jusqu’à ce que se referme sur eux l’étau d’une police française qui n’hésite pas à recourir à la délation et à la torture.

Le cercle et autres critiques - L'ARMEE DU CRIME - DEBAT - LE CERCLE. "L'Armée du crime" : l'affiche rouge, histoires de sang et sens de l'histoire. HDA – L’affiche rouge / Strophes pour se souvenir / L’armée du Crime. Il s’agit d’un article et non d’une séquence de cours.

HDA – L’affiche rouge / Strophes pour se souvenir / L’armée du Crime

Pour connaître les sources, voir le nom sur les liens ou les fiches. L'Armée du crime - Robert Guédiguian : LesInrocks.com.