background preloader

TPE Nucléaire

Facebook Twitter

Le fonctionnement d'une centrale nucléaire. Comme les centrales thermiques brûlant des combustibles fossiles (pétrole, gaz, charbon) ou hydrauliques (barrages), une centrale nucléaire est une usine de production d’électricité.

Le fonctionnement d'une centrale nucléaire

Une centrale nucléaire, comme une centrale thermique, utilise le même principe de fonctionnement, à savoir la transformation de chaleur en électricité. Toutefois, alors que dans une centrale thermique cette chaleur est produite par de la combustion classique, dans une centrale nucléaire, c’est la fission d’un noyau atomique qui permet de produire cette chaleur. Dans les deux cas, l’objectif est de faire chauffer de l’eau afin d’obtenir de la vapeur.

La pression de la vapeur permet de faire tourner une turbine couplée à un alternateur qui produit de l’électricité. Le cœur du réacteur Le combustible nucléaire La fission nucléaire Quand un noyau d'uranium 235 absorbe un neutron, il peut se fractionner en deux fragments. Le caloporteur et le générateur de vapeur Les différents types de réacteurs La salle de commande. SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire. Quels sont les impacts d’une installation nucléaire sur son environnement ?

SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire

Comment sont-ils mesurés et contrôlés ? Comment le public est-il informé ? Comment le nucléaire contribue-t-il à lutter contre le dérèglement climatique? Quelles sont les protections contre les évènements extrêmes ?... SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire. Trois accidents nucléaires majeurs ont marqué l’histoire du nucléaire civil.

SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire

Ils ont des origines et des conséquences diverses, mais leur point commun est l’enseignement que les exploitants nucléaires en ont tiré pour toujours mieux assurer la sûreté des installations. 1979 : Three Mile Island – Pennsylvanie (Etats-Unis) L’accident de la centrale nucléaire de Three Mile Island (TMI-2) s’est produit aux États-Unis en 1979. Le réacteur avait été mis en service un an avant.

Cet accident a été classé - rétrospectivement - au niveau 5 de l’échelle INES. Ce qu'il s’est passé le 28 mars 1979 Le 28 mars 1979, vers 4 heures du matin, après un incident sur le circuit secondaire, le réacteur s’arrête automatiquement. SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire. La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions permettant d'assurer le fonctionnement d'une installation nucléaire, de prévenir les accidents et d'en limiter les effets, pour protéger les populations et l'environnement.

SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire

Ces dispositions sont prises dès la conception, pendant l’exploitation et jusqu’au démantèlement de l’installation. Elles concernent aussi les équipements destinés au transport de matières radioactives. Les exploitants et les pouvoirs publics exercent une vigilance extrême pour garantir la sûreté des installations. La pertinence de ces précautions est réexaminée en permanence, en fonction de l’évolution des connaissances, des retours d’expérience et des nouvelles technologies.

Maîtriser les risques Toute activité industrielle comporte des risques. Une trible barrière pour confiner la radioactivité Dans un réacteur nucléaire, un des dispositifs conçus pour garantir la sûreté repose sur une série de barrières étanches successives. Anticiper pour mieux prévenir. SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire. La filière nucléaire forme des professionnels de haut niveau La filière nucléaire française génère des emplois à haute valeur ajoutée aussi bien dans l’ingénierie que dans les métiers techniques.70 % des personnes qui travaillent dans le nucléaire sont cadres ou ETAM (Employés, Techniciens et Agents de Maîtrise).

SFEN, Société Française d'Énergie Nucléaire

Travailler dans l’énergie nucléaire c’est également l’assurance d’évoluer dans des entreprises dont l’activité se conjugue aussi bien en France qu’à l’international. 70 % des entreprises de la filière, y compris les PME, exportent leur savoir-faire. En moyenne, le chiffre d’affaire réalisé à l’export représente un quart de leur activité. Le nucléaire offre également des emplois durables et stables avec très peu d’attrition (trois fois moins que la moyenne nationale dans l’industrie) et d’importantes perspectives d’évolution à la fois dans la filière nucléaire et dans d’autres filières industrielles, aéronautique et automobile en particulier. Une diversité de métiers Géologue (H/F) Cigéo: ce qu'il faut savoir sur la future "poubelle nucléaire" française. Déchet nucléaire cps. C'est pas sorcier -QUE FAIRE DES DECHETS NUCLEAIRES ? Le fonctionnement d'une centrale nucléaire.

La fission des atomes d'uranium produit de la chaleur, chaleur qui transforme alors de l'eau en vapeur et met en mouvement une turbine reliée à un alternateur qui produit de l'électricité.

Le fonctionnement d'une centrale nucléaire

> Télécharger cette vidéo 1. Le circuit primaire Dans le réacteur, la fission des atomes d'uranium produit une grande quantité de chaleur. Cette chaleur fait augmenter la température de l'eau qui circule autour du réacteur, à 320 °C. 2. Le circuit primaire communique avec un deuxième circuit fermé, appelé circuit secondaire par l'intermédiaire d'un générateur de vapeur. Un transformateur élève la tension du courant électrique produit par l'alternateur pour qu'il puisse être plus facilement transporté dans les lignes très haute tension. 3. À la sortie de la turbine, la vapeur du circuit secondaire est à nouveau transforméeen eau grâce à un condenseur dans lequel circule de l'eau froide en provenance de la mer ou d'un fleuve. Les 3 circuits d'eau sont étanches les uns par rapport aux autres.

Expérience

Physique. Géographie.