background preloader

Tpeadm

Facebook Twitter

Paul Ricoeur : La mémoire, l’histoire, l’oubli – CR de lecture par Pauline Seguin. CR de lecture de Pauline Seguin.

Paul Ricoeur : La mémoire, l’histoire, l’oubli – CR de lecture par Pauline Seguin

Ouvrage de réf. : Paul Ricoeur, La mémoire, l’histoire, l’oubli, Paris, Editions du Seuil, Points Seuil, Essais, 2000, 689 p. Paul Ricoeur, intellectuel français majeur du XXème siècle, a profondément marqué toute la pensée en sciences sociales, aussi bien en France qu’à l’étranger, notamment aux Etats Unis, où il enseigna pendant plusieurs années. Sa vie de philosophe éclairé et militant s’est achevée en 2005, et il est fort probable que nous ne soyons pas encore en mesure de saisir toute l’ampleur de la portée de sa pensée, sur l’ensemble du champ des sciences humaines. Philagora, ressources culturelles. => Transition.

Philagora, ressources culturelles

La vérité n'est pas la justice, ni encore la mémoire car l'objectivité du récit nivelle. L'histoire comme simple narration ne peut donc accomplir ni rendre la justice: un de voir de mémoire personnel peut seul conjurer l'oubli de l'intolérable. Le devoir de mémoire est un risque. Qui mérite, certes, qu’on le tente, sous réserve qu’on y réfléchisse. Devoir de mémoire: Se souvenir... mais pourquoi? Résister aux oppressions et combattre pour la liberté : au regard des révolutions qui persistent ou éclatent aujourd'hui autour de la planète, le message de la Résistance semble toujours d'actualité !

Devoir de mémoire: Se souvenir... mais pourquoi?

A l'occasion de l'anniversaire de l'appel du 18 juin 1940, dijOnscOpe a recueilli quatre regards sur le devoir de mémoire et celui, toujours plus d'actualité, de liberté... "Refuser toutes les dictatures, les injustices et les occupations" Devoir de mémoire : Définition simple et facile du dictionnaire.

Emmanuel Kattan, Penser le devoir de mémoire. 1Après la Seconde Guerre mondiale, les rescapés des camps de concentration et d’extermination décident de pérenniser le souvenir de leurs camarades disparus, victimes de la barbarie nazie.

Emmanuel Kattan, Penser le devoir de mémoire

Par la suite, cette volonté de combattre l’oubli sera reprise dans l’espace public pour devenir, par l’entremise de survivants tels que Primo Levi, ce que l’on appellera communément le devoir de mémoire. Sa définition la plus large serait l’exhortation à ne pas oublier les crimes du passé afin que ces derniers ne puissent se rejouer dans nos sociétés contemporaines. Le philosophe, Emmanuel Kattan, nous invite justement à dépasser cette vision réductrice et un certain nombre d’idées reçues sur cette obligation de se souvenir.

Penser le devoir de mémoire a pour ambition de montrer toute l’ambivalence de l’invocation du souvenir, tout en évitant d’éluder des questions aussi essentielles que le droit à l’oubli et que les réalités et enjeux véritables du devoir de mémoire. Devoir de mémoire. Le ministère de la Défense et des Anciens combattants et la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) La mise en œuvre d’actions pour sensibiliser l’ensemble des citoyens à la mémoire : soutien à la production audiovisuelle, à l’édition d’ouvrages ou encore à la réalisation d’expositionssoutien aux voyages scolaires organisés sur des lieux de mémoire ainsi qu’aux actions portées par des associations en lien avec cette thématique.participations aux nombreuses manifestations publiques comme le Salon Européen de l’Éducation, le Salon du Livre de Paris, les Rendez-vous de l’Histoire de Blois ou encore le Festival international du film d’histoire à Pessac.

Devoir de mémoire

L’École a pour vocation, entre autres, l’éducation citoyenne Concours national de la Résistance et de la Déportation. Pourquoi le devoir de mémoire ? Faire le tour à 360° et de façon ludique de toutes les questions qui se posent aujourd’hui dans nos sociétés en pleine mutation : Questions de science, de société, de technologie, de psychologie, d’écologie ou d’économie… Le monde évolue vite et nous avec, au nord comme au sud de la planète.

Pourquoi le devoir de mémoire ?

Alors comment on s’adapte ? Pourquoi c’est comme ça ? D’où ça vient ? A quoi ça sert ? Préserver les racines de la mémoire. Ces témoignages sont complétés d’une bibliographie (films, livres, sites, documents divers) réalisée par les élèves en fonction de leurs critères personnels et culturels.

Préserver les racines de la mémoire

(Télécharger les lettres de Carole, Mégane et Laurence.) Nous vivons dans une société qui, depuis 1968, donne le primat au présent et valorise le nouveau pour le nouveau. Dans ce contexte, il est utile de rappeler que l’on n’est rien sans histoire, sans patrimoine culturel, et que la mémoire nous permet de ne pas répéter des erreurs historiques commises.