background preloader

July 2o15

Facebook Twitter

Les sols du Mercantour toujours contaminés par Tchernobyl. Tollé après l’irruption des déchets radioactifs dans la loi Macron. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir Difficile, décidément, de se débarrasser des déchets radioactifs.

Tollé après l’irruption des déchets radioactifs dans la loi Macron

Ils ont réussi à s’immiscer, subrepticement, dans la loi Macron pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques. A la dernière minute, un amendement entérinant le projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) a été introduit dans le texte, qui sera définitivement adopté vendredi 10 juillet, sans vote, le gouvernement ayant une nouvelle fois eu recours au « 49-3 ». Les écologistes, « furieux », dénoncent « un insupportable coup de force ». Flaw found in French nuclear reactor.

A weakness has been discovered in a French nuclear reactor of the type set to be built at Hinkley in the UK.

Flaw found in French nuclear reactor

France's nuclear safety regulator told the BBC the flaw in the steel housing the reactor core at the nuclear plant being built in Normandy is "serious". He added that unless he was satisfied with the plans to put it right, he could stop the project. The fault in the French reactor is thought to be a construction fault, not an inherent weakness in the design. The troubled European Pressurised Reactor (EPR) under construction in France is one of the standard bearers for the next generation of nuclear power plants. It is of the same design as that planned for Hinkley C in Somerset and its collapse would deliver a major blow to the so called nuclear renaissance. "It is a serious anomaly affecting a crucial component of the nuclear power plant," said Pierre-Franck Chevet, President of the French Nuclear Safety Authority (ASN). Safety and quality Completion delay. Loi Macron : et un dernier coup de Trafalgar... C’est un petit coup de force dans le grand coup de force.

Loi Macron : et un dernier coup de Trafalgar...

Quelques heures avant que le projet de loi Macron soit adopté, au titre d’un troisième 49.3 enclenché par Manuel Valls – donc sans vote des députés –, une série d’amendements a été réinjectée dans le texte et présentée devant la commission spéciale de l’Assemblée nationale. En théorie, il devait s’agir de préciser la rédaction du texte, de gommer une dernière fois quelques scories. Rien de plus : puisque les députés ne peuvent se prononcer dans l’hémicycle sur le texte, on n’allait pas totalement chambouler sa dernière version. Sauf que dans la liasse de ces amendements censés être formels, surprise… revoilà l’amendement dit «Cigéo».

Cet ajout ouvre la voie à une phase transitoire de stockage géologique des déchets radioactifs sur le site de Bure (Meuse). Ce matin à l’Assemblée, c’est l’amendement Longuet qui a été repris mot pour mot et défendu par le président (PS) de la commission spéciale, François Brottes. EPR : la culture de la sûreté mise en cause chez Areva, Énergie - Environnement. Pourquoi Areva n’a-t-il pas détecté beaucoup plus tôt les anomalies de la cuve de l'EPR de Flamanville ?

EPR : la culture de la sûreté mise en cause chez Areva, Énergie - Environnement

Telle est la question qui se pose au regard de l’avis adressé par l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) à l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) le 3 avril dernier, et révélé mercredi par le « Canard Enchaîné ». Ces anomalies avaient été rendues publiques le 7 avril par l’ASN . Jetant un doute sur la conformité de l’acier qui compose le couvercle et la cuve du réacteur aux normes de résistance requises, elles vont de facto retarder le chantier de plusieurs mois, voire de plusieurs années s’il faut changer la cuve. Dans ce cadre, de nouveaux essais devraient être menés à l’automne. Or selon l’IRSN, Areva avait effectué en 2007 des tests qui auraient dû lui mettre la puce à l’oreille.

Ni l’IRSN, ni l’ASN n’accusent Areva de dissimulation, contrairement à ce qui a pu être écrit. Anne Feitz. Nucléaire: 10 énergéticiens allemands et autrichiens portent plainte contre un projet britannique. Nucléaire: 10 énergéticiens allemands et autrichiens portent plainte contre un projet britannique Francfort - Une alliance germano-autrichienne de dix fournisseurs d'énergie et services municipaux ont annoncé jeudi porter plainte contre le projet de centrale nucléaire d'Hinkley Point en Angleterre, emblématique de la politique énergétique de Londres.

Nucléaire: 10 énergéticiens allemands et autrichiens portent plainte contre un projet britannique

Les plaignants ont expliqué dans un communiqué commun que la plainte doit être officiellement déposée dans les prochains jours, auprès de la Cour européenne de justice à Luxembourg. Ils visent Hinkley Point C, un projet de construction de deux réacteurs EPR dans le sud-ouest de l'Angleterre, auxquels doivent participer les groupes français EDF et Areva. Évalué à environ 16 milliards de livres (près de 22 milliards d'euros), le projet est largement subventionné par le gouvernement britannique, qui a déjà assuré un prix garanti pour l'électricité produite par Hinkley Point pendant 35 ans. rfo/maj/nas.

Radiation spikes in Chernobyl exclusion zone, wildfires still raging.