background preloader

2nde guerre mondiale IIIème Reich

Facebook Twitter

Hans Kammler. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hans Kammler

Jakob Sporrenberg. Jakob Sporrenberg (16 September 1902 – 6 December 1952) was a SS-Gruppenführer und Generalleutnant der Polizei in Minsk, Belarus and Lublin, Poland.

Jakob Sporrenberg

After the war, Sporrenberg stood trial in Poland and was convicted in 1950 of war crimes and sentenced to death. He was executed in December 1952. Campagne de Yougoslavie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Campagne de Yougoslavie

La Campagne de Yougoslavie durant la Seconde Guerre mondiale vit, après l'invasion du royaume par les forces de l'Axe le 6 avril 1941, le développement d'importants mouvements de résistance, qui finirent par remporter la victoire militaire contre les forces d'occupation, avec pour conséquence la prise de pouvoir par le chef communiste Tito. Invasion et démantèlement de la Yougoslavie[modifier | modifier le code] Partition de la Yougoslavie en 1941. Theodor Eicke. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Theodor Eicke

Theodor Eicke, né le 17 octobre 1892, mort le 26 février 1943, est un dirigeant nazi connu pour avoir participé, avec Michel Lippert, à l’assassinat d’Ernst Röhm lors de la Nuit des Longs Couteaux. SS-Obergruppenführer, il commandait la 3e Panzerdivision SS Totenkopf de la Waffen-SS et fut l’un des responsables de la création et de l’organisation des camps de concentration.

Theodor Eicke fut tué au cours d’une opération militaire de reconnaissance aérienne au-dessus de l'Ukraine. Avant le parti nazi[modifier | modifier le code] Décoré de la Croix de fer[1], Theodor Eicke n'a néanmoins aucun espoir de trouver du travail après la guerre; Il reprend des études à Ilmenau, ville natale de son épouse, mais les abandonne en 1920 dans l'intention de faire carrière dans la police. Camps de concentration nazis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Camps de concentration nazis

Les camps de concentration nazis sont des centres de détention de grande taille créés par le Troisième Reich à partir de 1933 et jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, pour interner, exploiter la force de travail et tuer des opposants politiques, des résidents d'un pays conquis, des groupes ethniques ou religieux spécifiques, etc. Ce sont les détenus qui sont forcés de construire ces camps, les victimes travaillant dans des conditions inhumaines, y laissant souvent leur vie.

Le Troisième Reich utilisa les camps de concentration, comme ceux de Dachau ou Buchenwald pour éloigner et terroriser les opposants politique au régime, puis pour y interner les tziganes, les Témoins de Jéhovah, les homosexuels et les « éléments asociaux » comme les criminels, vagabonds, etc. Carte des camps de concentration nazis. Évolution dans le temps[modifier | modifier le code] La création des premiers camps[modifier | modifier le code] — Rudolf Höß[21]

Jakob Sprenger. Putsch de la Brasserie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Putsch de la Brasserie

Soutenue par le général Erich Ludendorff, et acceptée dans un premier temps par le triumvirat dirigeant la Bavière composé de Gustav von Kahr, Otto von Lossow et Hans Ritter von Seisser, elle se termina dans la confusion et par un échec total des putschistes. Condamné à cinq ans de détention, Adolf Hitler ne passa finalement que moins de quatorze mois à la prison de Landsberg, mettant son incarcération à profit pour rédiger Mein Kampf.

Si l'épisode est en lui-même mineur dans l'histoire de la République de Weimar, il devint l'un des mythes fondateurs du régime nazi, qui organisa sa commémoration annuelle et érigea la Blutfahne au rang de symbole. Walther Rathenau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Rathenau . est un industriel, écrivain et homme politique allemand ( Berlin , 29 septembre 1867 - 24 juin 1922 ). Issu d'une famille juive, il se veut l'exemple d'une assimilation culturelle et nationale réussie, affirmant que « seul du sang allemand coule en moi. » Il est cependant la cible privilégiée des discours antisémites, et meurt assassiné par l' Organisation Consul .

Hermann Ehrhardt. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hermann Ehrhardt

Hermann Ehrhardt, né le 29 novembre 1881 à Diersburg et mort le 27 septembre 1971 à Brunn am Walde, est un officier de marine allemand qui commanda de 1918 à 1920 le Freikorps le plus célèbre d'après la Première Guerre mondiale, la II. Marine Brigade, ou Brigade Ehrhardt, composée d'environ six mille hommes. Le capitaine Ehrhardt s'opposait à la République proclamée par des socialistes le 9 novembre 1918 pendant la révolution de novembre, et au régime parlementaire. How Hitler defied the bankers. Many people take joy in saying Wall Street and Jewish bankers "financed Hitler.

How Hitler defied the bankers

" There is plenty of documented evidence that Wall Street and Jewish bankers did indeed help finance Hitler at first, partly because it allowed the bankers to get rich (as I will describe below) and partly in order to control Stalin. Konstantin von Neurath. Neurath served as "Reichsprotektor of Bohemia and Moravia" between 1939 and 1943, though his authority was only nominal after September 1941.

Konstantin von Neurath

He was tried as a major war criminal in Nuremberg and sentenced to fifteen years imprisonment for his compliance and actions in the Nazi regime. Karl Dönitz. Reichspräsident Karl Dönitz (German: [ˈdøːnɪts] ( Early life and career[edit] Oberleutnant zur See Karl Dönitz as Watch Officer of U-39.

Karl Dönitz

Operation Hydra (1943) Operation Hydra was a Royal Air Force attack on the Peenemünde Army Research Center on the night of 17/18 August 1943. It was the first time a master bomber was used for the main force. Group Captain John Searby CO of 83 Squadron, commanded the operation. It began the Operation Crossbow strategic bombing campaign against Nazi Germany's V-weapon programme.[7] 215 British aircrew members and 40 bombers were lost, and hundreds of civilians were killed in a nearby concentration camp. The air raid killed two V-2 rocket scientists and delayed V-2 rocket test launches for seven weeks.

Target 3/Air/389, Attack order with highlighted targets. Gregor Strasser. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Strasser. Gregor Strasser, né à Geisenfeld (Allemagne) le 31 mai 1892 et mort assassiné à Berlin le 30 juin 1934, est un homme politique allemand. Il fut l'un des leaders du NSDAP-Nord (Parti national-socialiste des travailleurs allemands). Il incarna, avec son frère Otto Strasser, l'aile « gauche » du parti nazi allemand. Biographie[modifier | modifier le code] Formation et services militaire[modifier | modifier le code] Gregor est l'aîné des cinq enfants de Petter Strasser 1855-1928 (officier de justice catholique bavarois) et de son épouse Pauline Strudel 1873-1943.

En 1918, il reprend ses études à la Friedrich-Alexander Universität de Nuremberg, et en 1919 rejoint le Corps franc de droite dirigée par Franz Ritter von Epp (1868-1932) avec son frère Otto. Otto Strasser. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Strasser. Otto Johann Maximilian Strasser (10 septembre 1897 - 27 août 1974) est un homme politique allemand membre de l'aile gauche du parti nazi.

Biographie[modifier | modifier le code] Né en 1897 à Windsheim en Bavière de Peter Strasser, fonctionnaire de justice de l’État bavarois, socialiste, et chrétien, Otto Strasser fut initié très tôt à la politique par le biais de soirées consacrées à des discussions politiques. À dix-sept ans, il fut volontaire comme simple soldat en 1914. Kurt Baron von Schröder. Baron Kurt von Schroeder (November 24, 1889 in Hamburg, Germany - November 4, 1966) was a German banker based in Cologne who was a member of the Nazi Party (NSDAP), and who hosted a notorious meeting between Franz von Papen and Adolf Hitler that facilitated Hitler's rise to power. Schroeder was born in Hamburg, Germany, on 24 November 1889. He was a student at the University of Bonn, and joined the Reichswehr during World War I.

He there served as a captain in the General Staff. After the war he joined a firm of bankers in Cologne. In 1928 he joined the German People's Party. Role in supporting Hitler[edit] Alfred Hugenberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alfred Hugenberg, né le 19 juin 1865 à Hanovre et mort le 12 mars 1951 à Extertal, est un homme d'affaires et un homme politique allemand. Chef du Parti national du peuple allemand (DNVP) de 1928 à 1933, il est membre du premier cabinet d'Adolf Hitler en 1933, en tant que ministre de l'Économie et de l'Alimentation. L’économie selon Adolf Hitler. Comment Londres et Wall Street ont mis Hitler au pouvoir. Par William F. Wertz, Jr. La guerre économique et financière menée aujourd’hui par l’oligarchie peut se réclamer essentiellement de trois antécédents historiques : 1) l’empire vénitien au cours de la période précédant la guerre de Cent ans et l’âge des ténèbres du XIVème siècle ; 2) l’empire établi, sur le modèle vénitien, par la Compagnie des Indes orientales suite au traité de Paris qui mit fin à la guerre de Sept ans en 1763 ; et 3) les cartels anglo-américano-allemands mis en place dans les années 20.

Alfred Rosenberg. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alfred Rosenberg, né le à Reval (aujourd'hui Tallinn, capitale de l'Estonie, dans le gouvernement d'Estland appartenant alors à l'Empire russe), exécuté le à Nuremberg, est un théoricien du parti nazi. Durant la Seconde Guerre mondiale, il occupe le poste de ministre du Reich aux Territoires occupés de l'Est. Reichswehr. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Reichswehr, littéralement « force armée du Reich », était l'armée de la République de Weimar, de 1919 à 1935. Son organisation reposait sur le traité de Versailles. Son nom, qui apparait en mars 1919 après la disparition de la Deutsches Heer, est officialisé en janvier 1921. La Reichswehr disparait avec la création de la Wehrmacht[1], en mars 1935.

Les vainqueurs de novembre 1918, voulurent une fois pour toutes museler la puissance militaire allemande et lui ôter toutes possibilités de revanche. Le ministère du Reich à la Guerre est responsable de ces prérogatives.