background preloader

Intimité

Facebook Twitter

WolowTube - Watch Free Movies Online. Infographie qualité de vie au travail. Aller à : Vous êtes ici : Infographie qualité de vie au travail Partager cette page AddThis Sharing Buttons Share to TwitterShare to FacebookShare to LinkedIn24Share to Google+Share to EmailShare to More1 Formulaire de recherche Agenda Consulter l'agenda Nous contacter Tweets.

Infographie qualité de vie au travail

L open space favorise les incivilités au travail. Le travail en open space et l'utilisation excessive du smartphone favorisent les incivilités au sein de l'entreprise, selon un sondage publié jeudi par le cabinet de prévention Eleas, spécialisé dans le suivi de la qualité de vie au travail.

L open space favorise les incivilités au travail

Selon ce sondage, réalisé par Internet, du 7 au 16 septembre, par l'institut Ginger, un an et demi après la première étude commanditée par Eleas sur le sujet, près d'un salarié sur deux (42%) reste fortement exposé aux incivilités sur son lieu de travail, qu'il s'agisse de manque de courtoisie, d'irrespect de la personne, ou, plus rarement cependant, de violence verbale voire physique. Le sondage s'intéresse plus particulièrement à l'impact de l'organisation du travail, aux usages numériques et aux différences générationnelles. Conséquences sur la productivité (L'essentiel/AFP) Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. «Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?» Julien Masson : “Whyers fonctionne comme une agence de notation des entrepreneurs”

Entreprendre.fr Publié le 09 mar 2017 Avec sa communauté de 300 entrepreneurs triés sur le volet, la start-up Whyers dispose d’une force de frappe considérable qu’elle met à la disposition des directions opérationnelles des grands groupes.

Julien Masson : “Whyers fonctionne comme une agence de notation des entrepreneurs”

Pour ces derniers, le retour d’expérience d’un startuper estampillé Whyers constitue un moyen d’accélérer l’innovation en interne. Quelle solution proposez-vous ? Nous proposons les retours d’expérience et les compétences d’entrepreneurs à succès. Comment sélectionnez-vous les entrepreneurs qui intègrent la communauté Whyers et apportent leur expertise aux grands groupes ? [Infographie] Travailler en open space bonne ou mauvaise idée. Avec la montée des espaces de coworking et des startups, de plus en plus d'entreprises travaillent en open space.

[Infographie] Travailler en open space bonne ou mauvaise idée

Mais, à nouveaux espaces de travail, nouvelles méthodes. Open space ou bureau isolé : avantages et inconvénients ? Bureau isolé ou grands espaces ouverts, la problématique du choix se pose depuis quelque temps à la lumière de certaines enquêtes au sein des entreprises.

Open space ou bureau isolé : avantages et inconvénients ?

Quel devrait être le lieu idéal de travail, open space ou bureaux cloisonnés ? On ouvre les portes de l’open space ! Les avantages de cet aménagement de l’espace sont multiples. Pour l’employeur, c’est un important gain d’espace. L’open space peut réduire de 10 à 40 % la surface des bureaux. L’open space : obligation d’excellence Pour le manager ou l’entrepreneur travaillant avec son équipe, le seul inconvénient est celui de toujours être en contact avec ses employés. L’indispensable kit de survie en open space. L’intimité en crise - Steelcase. Un peu d’intimité au bureau, SVP! Entreprise Travailler par projet, en collaboration, sur des plateaux ouverts, favoriser les échanges, être connecté 24 heures sur 24,… Voilà la nouvelle tendance sur les lieux de travail.

Un peu d’intimité au bureau, SVP!

Mais comment ne pas être distrait ? Comment rester concentré, quand arrive une multitude d’informations, quand le téléphone sonne ou quand les collègues discutent à voix haute ? Selon une étude de l’université de Californie, lorsque des collaborateurs travaillent sur un projet, ils sont interrompus en moyenne toutes les onze minutes par des distractions informatiques ou par des collègues. Ces interruptions ont des effets néfastes car on estime qu’une fois distrait notre esprit peut mettre jusqu’à vingt-trois minutes pour se reconcentrer sur la tâche en cours. Le paradoxe de l'intimité Denis Marquet. Qu'est-ce que l'intimité ?

Le paradoxe de l'intimité Denis Marquet

Ce mot, si évident en apparence (ne sait-on pas d'un savoir indiscutable qui sont nos "intimes" ?) Invite pourtant à la réflexion. Car il recèle un paradoxe. Pourquoi il faut en finir avec l'open space. Remontez des cloisons !

Pourquoi il faut en finir avec l'open space

Bruit, promiscuité, manque d'intimité : le travail en open space montre ses limites. La preuve ? Toujours à l'avant-garde, la Silicon Valley commence à fragmenter l'espace de travail, après avoir été le fer de lance de l'open space. Les bureaux individuels à l'ancienne ne se multiplient pas pour autant. Tout est histoire de compromis : on crée des zones d'intimité au cœur des plateaux ouverts. Dès 2013, Google n'a pas hésité à franchir le pas, notamment pour son siège de Tel-Aviv réalisé par le cabinet Camenzind Evolution : Pourquoi il faut renoncer aux open spaces (et vite !) On en vante les mérites : l’open-space serait bon marché, permettrait une meilleure circulation de l’information, et faciliterait les déplacements.

Pourquoi il faut renoncer aux open spaces (et vite !)

Mais, à qui profite réellement l’open-space ? C’est ce qu’a cherché à savoir Elisabeth Pélegrin-Genel avec son livre Comment (se) sauver (de) l’open-space ? (Ed. Parenthèses). Architecte et psychologue du travail, c’est avec cette double casquette, qu’elle s’est plongée dans une analyse de l’impact du bureau ouvert sur le bien-être et la productivité. Le bureau ouvert se caractérise par l’absence de cloisons. Muriel Fagoni, vice-présidente exécutive de BETC (Euro RSCG) décrit le modèle de la manière suivante : “L’espace individuel est collectif et l’espace collectif est privé. L'open space est-il le fossoyeur de l'intimité ? Bienvenue dans l'ère de la colocation professionnelle.

L'open space est-il le fossoyeur de l'intimité ?

Une ère de partage de l'espace où les bureaux se touchent et se ressemblent. Contraints à cohabiter dans un open space, les salariés entretiennent souvent un rapport ambigu à l'égard de leur environnement quotidien. Depuis son arrivée en France dans les années 70, l'open-space (ou bureau paysager) essuie bon nombre de critiques et inspire livres et pièces de théâtre. "L'open space a quelque chose de la scène de théâtre, estime Elisabeth Pelegrin-Genel, qui jongle entre ses trois casquettes d'architecte, de psychologue et de consultante en entreprise et a écrit plusieurs livres sur le sujet.

Pourquoi nous avons tous besoin d'intimité au travail. Partout dans le monde, il y a un élément que les salariés citent comme étant indispensable à leur productivité : c'est l'intimité au travail. A l'heure où on nous demande de toujours plus collaborer avec les collègues, on souffrirait de ne pas pouvoir se retrancher dans sa bulle quand on en a besoin. Cette frustration montante, c'est une étude mondiale de Steelcase, le leader de l'aménagement de bureaux, qui la met en évidence. Selon cette enquête qui porte sur plus de dix mille salariés, on nous impose un seul poste de travail, une seule façon de fonctionner, alors que, selon les moments de la journée, on n'a pas les mêmes besoins. L’intime dans les réseaux sociaux – Mondes Sociaux.

CC Pixabay Johnhain Dans son ouvrage Raison, bonnes raisons (2003), le sociologue Raymond Boudon s’est intéressé aux « bonnes raisons » que les individus peuvent invoquer pour expliquer que leurs actions sont moins irrationnelles qu’il n’y paraît, mais obéissent à des rationalités que le chercheur doit révéler. Autrement dit, si leurs choix ne sont pas tous nécessairement rationnels, ils ont aussi de bonnes raisons pour agir comme ils le font.

Dans ma thèse soutenue en 2016, qui traite des pratiques de l’intime dans les réseaux sociaux, j’ai voulu chercher les bonnes raisons qu’ont les internautes de se livrer sur leur vie privée. Pour plus d'efficacité au bureau, rien ne vaut l’intimité - Elaee. Cela pourrait être le slogan des salariés un peu partout dans le monde… D’après une enquête menée par IPSOS pour le spécialiste de l’aménagement de bureau Steelcase, les salariés regretteraient de ne pas avoir d’intimité sur leur lieu de travail ou, plutôt, de ne pas pouvoir moduler leur environnement en fonction de leurs besoins… 10 500 employés ont été interrogés dans 14 pays pour cette étude et, des Etats-Unis jusqu’en Chine, tous les résultats convergent. Car oui, parfois, pour un travail collaboratif, rien ne vaut l’open space qui facilite les interactions et la communication… Mais, quand il s’agit de rester concentré, le brouhaha ambiant devient compliqué à gérer… En moyenne, un salarié qui travaille sur un projet est interrompu toutes les 11 minutes par un flux d’information extérieur.

Le travail collaboratif en open space, qui s’affranchit des murs et du besoin d’intimité naturel de chacun, a été élevé au rang d’idéal mais est régulièrement remis en question. L’intimité : un besoin et un droit : La bonne distance conjugale. © Jupiter Sommaire. L’intimité : un besoin et un droit. Sans cet espace privé de pensées, croyances, projets, nous sommes comme amputés de nous-même. Nous le protégeons, puis nous apprenons à le partager. Les explications du thérapeute Robert Neuburger qui lui consacre un livre. Isabelle Taubes Sommaire. Interview: Journaux ou médias sociaux: pour les jeunes, y a pas photo.

Plus d’un jeune adulte entre 16 et 29 ans sur deux n’ouvre plus un journal ni n’allume son poste de radio ou de télévision. Et ce désamour face aux médias traditionnels s’accélère. Mis en évidence par des chercheurs de l’Université de Zurich, ce constat occupe une large partie des Annales de la qualité des médias 2015, dévoilées lundi à Berne. L'intimité (origine, études, analyses) Identité, extimité & intimité ambiante. Intimité et communauté.