background preloader

Etude

Facebook Twitter

Organisation du travail. Le taylorisme et le fordisme sont deux notions fort rapprochées, réunies sous le sigle d'OST (l'Organisation Scientifique du Travail): Le TAYLORISME repose sur une double division du travail.

organisation du travail

La division horizontale du travail qui consiste à parcelliser les tâches en un ensemble de gestes simples et répétitifs confiés aux ouvriers. Ensuite, la division verticale du travail, qui isole les tâches de conception, laissées à la hiérarchie et les tâches d'exécution imposées aux ouvriers (O.S). De plus, Taylor a chronométré les tâches que réalisait un ouvrier de manière à réduire le temps de production et donc les coûts de production. Economie. L'organisation du travail L'organisation du travail est l’une des clés de la croissance par les effets qu'elle a sur l'augmentation de la productivité du travail.

Economie

Adam Smith a été l'un des premiers économistes à montrer l'importance de l'organisation du travail : en étudiant le fonctionnement d'une manufacture d'épingles, il a établi que la division du travail (subdivision des tâches et spécialisation des travailleurs) était source de gains de productivité. Grâce à une productivité du travail plus forte, on peut produire en plus grande quantité et réaliser des économies d’échelle. C'est sur ces principes que se sont développés différents types d'organisation du travail au xxe siècle. 1. Un constructeur automobile américain, Henry Ford, applique bientôt à son entreprise les principes du taylorisme en les optimisant. 2. La crise du Tayloro Fordisme et la mise en place du Toyotisme - Cours. ⚡Présentation "Le fordisme Par Caroline Ostrowski 1 Henry Ford 1863-1947 Fondateur de la Ford Motor Company en 1903 à Detroit (Michigan – USA) 2."

Organisation du travail. Les organisations tayloriennes et fordiennes ont-elles disparu ? - Terminale ES Sciences Economiques. Les conseils de l'enseignant Le sujet exige évidemment un rappel des principes de l'organisation taylorienne et fordienne, mais aussi de la montée du toyotisme qui l'a remise en cause.

Les organisations tayloriennes et fordiennes ont-elles disparu ? - Terminale ES Sciences Economiques

Le danger serait de prolonger exagérément la nécessaire description de ces systèmes d'organisation au détriment de l'analyse de leurs éléments de rupture et de continuité. Le devoir doit donc se partager entre ces deux objectifs, en gardant à l'esprit que la première partie doit donner des bases qui permettent ensuite de développer les discussions critiques sur la question centrale. Introduction Les grands principes de l'organisation taylorienne et fordienne ont véritablement pris leur essor pendant la forte croissance des années 1950-1970 et l'élargissement de la « société de consommation » des Trente Glorieuses.

I. La prise de décisions de gestion. Effectué dans des conditions d'incertitude, il ne est pas possible d'estimer la probabilité résultats potentiels.

La prise de décisions de gestion

Ce est le cas lorsque vous devez tenir compte des facteurs tels nouveau et complexe qu'il est impossible d'obtenir suffisamment d'informations pertinentes, qui pourraient aider à déterminer objectivement la probabilité ou la situation actuelle ne est pas subordonné à certaines lois. Par conséquent, la probabilité d'un certain effets ne peuvent pas être prédits avec une certitude raisonnable. Fordisme - Tout savoir sur le Fordisme. Et Ford inventa le Fordisme Le Fordisme, modèle d’organisation que l’on doit à Henry Ford, est basé sur une production standardisée de masse.

Fordisme - Tout savoir sur le Fordisme

La réussite du modèle Ford est lié aux deux ingrédients symboliques, la Ford T et l’usine de River Rouge qui l’a produite. C’est dans cette usine que les matières premières se présentaient sur la ligne d’assemblage pour ressortir en voitures achevées à l’autre extrémité. Explication schématique du Fordisme Les principes du Fordisme Ce modèle de production est mis en oeuvre au moyen de plusieurs principes : - diviser le travail en séparant la conception de la réalisation, séquencer les tâches, et utiliser une ligne de montage.

Ligne d’assemblage créée suite au succès du Fordisme à l’époque Les usines Ford demandaient une main-d’œuvre disciplinée et qualifiée, désireuse et capable d’effectuer des tâches répétitives sur la ligne d’assemblage. Invention de Ford, la chaîne de montage a 100 ans. Cette méthode a bouleversé l’industrie, faisant baisser les coûts et entrer notre monde dans une ère de production et de consommation de masse.

Invention de Ford, la chaîne de montage a 100 ans

La lumière qui perce à travers le plafond de verre n’éclaire plus personne dans l’ancienne usine Ford d’Highland Park à Detroit, aux États-Unis, ville qui fut le berceau de l’industrie automobile américaine. Aujourd’hui, c’est un entrepôt. Il y a 100 ans, y naissait le travail à la chaîne qui, outre l’automobile, a transformé la société américaine. Car en rationalisant les gestes accomplis par ses ouvriers, Henry Ford a réussi non seulement à casser les coûts de production, mais aussi, par extension, à mettre à la portée de (presque) chaque bourse la liberté qu’offre une voiture.

Et son héritage perdure aujourd’hui : des céréales aux cercueils, rares sont les industries à ne pas s’être converties au travail à la chaîne. « Cela a eu un impact énorme. 140 ouvriers à la chaîne 300 000 voitures produites par an.