background preloader

Tfourny

Facebook Twitter

fourny

Différentes visions théoriques du bonheur - Fabrique SpinozaFabrique Spinoza. Le travail de la Fabrique Spinoza se nourrit des différentes grilles de lecture du bonheur proposés par chercheurs et philosophes.

Différentes visions théoriques du bonheur - Fabrique SpinozaFabrique Spinoza

Nous convoquons fréquemment ces analyses dans le cadre de nos travaux. L’évolution des principales visions du bonheur. Bonheur : Définition philosophique. Bonheur (nom commun) État satisfaction complète, stable et durable.

Bonheur : Définition philosophique

Qu’est ce que le bonheur ? Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Introduction - L'idée de Bonheur – Lettres & Arts. Solenne Beck (février 2006) Le bonheur est un thème majeur de l'art.

Introduction - L'idée de Bonheur – Lettres & Arts

Objet d'une quête personnelle ou collective, la question suscite de nombreux débats littéraires et philosophiques. Mais pourquoi cette réflexion sur le bonheur est-elle si chère à l'homme et aux grands penseurs ? N'est-ce pas parce que la société est en perpétuelle mutation et qu'elle pose sans cesse de nouveaux problèmes sur le sujet ? En effet, être heureux devient une réelle revendication. Marcel De Corte - Le bonheur collectif. Etre réactionnaire, c'est comprendre que l'homme est un problème sans solution humaine ( Nicolas Gomez Davila ) TOUT HOMME MECONTENT DE SOI S'EVADE DANS LE CULTE D'UNE NOTION COLLECTIVE - CE PASSAGE DU SINGULIER DEFICIENT AU COLLECTIF COMPENSATEUR EST D'UNE FREQUENCE EXTREME - Marcel De Corte - Par Marcel De Corte.

Marcel De Corte - Le bonheur collectif

Les secrets du bonheur collectif. 08Aou2013 La clef du bien vivre ensemble résiderait d’abord dans la cohésion sociale selon une étude récente menée par des chercheurs en Allemagne.

Les secrets du bonheur collectif

Nul ne l’ignore, la France se caractérise aujourd’hui par une grande morosité et un profond pessimisme. Cette atmosphère délétère est en partie entretenue par les médias qui, de fait, ne s’intéressent qu’aux trains qui n’arrivent pas à l’heure ou même à ceux qui déraillent, et par les déclinologues de tout poil à partir du moment où l’on semble être davantage pris au sérieux lorsque l’on annonce des lendemains qui déchantent et que l’on va nécessairement au-devant d’une catastrophe et à partir du moment où l’on peut être soupçonné de naïveté, voire de collusion avec le système si l’on considère que le pire n’est pas toujours certain. Les sociologues et les économistes ont identifié les deux principaux symptômes de cette morosité ambiante : la grande peur du déclassement social et la société de défiance. PHILOSOPHIE: Le bonheur. Dans nos chères librairies mauriciennes, on trouve, parmi les nombreux rayons, les catégories de « développement personnel », de « religion et/ou spiritualité », de « psychologie », mais aucun rayon qui n’ait pour nom ce qui existe partout ailleurs : « philosophie ».

PHILOSOPHIE: Le bonheur

C’est dans les deux ou trois premières catégories citées que l’on peut trouver des livres qui promettent le bonheur, et on y trouve de tout : des ouvrages proposant le bonheur en quelques leçons jusqu’à des livres qui s’interrogent plus longuement sur la possibilité (ou non) d’être heureux. Quel sens peut-on donner à cette chose tant chérie qu’est le bonheur ?

Le bonheur collectif On peut dire que pratiquement toutes les philosophies de l’Antiquité, qu’elles soient issues de la civilisation greco-romaine, ou bien de l’Asie orientale, proposent, chacune à leur manière, une idée du bonheur. Cette volonté à vouloir être heureux est donc ancienne, et reste toujours d’actualité, c’est là que repose sa force. À Guise, la renaissance d'une utopie sociale. Au XIXe siècle, un industriel concrétisa l'utopie fouriériste en édifiant dans l'Aisne une cité idéale.

À Guise, la renaissance d'une utopie sociale

Aujourd'hui, le site devient un musée. Le lieu ne manque pas d'allure. Un rien austères, les grandes bâtisses de brique rouge disposées en U autour de l'esplanade dégagent une noblesse de château. D'ailleurs, le Familistère de Guise, dans l'Aisne, était aussi baptisé le Palais social. Le Bhoutan enterre le bonheur national brut. La crise économique est venue à bout de l'indice de bien-être inventé naguère par le pays himalayen.

Le Bhoutan enterre le bonheur national brut

Le «bonheur national brut» (BNB) ne fait plus recette au Bhoutan. Les élections parlementaires, remportées dimanche par l'opposition démocrate, témoignent du malaise qui règne dans ce petit État himalayen, célèbre pour avoir lancé dans les années 1970 cet indice donnant la priorité au bien-être sur la croissance économique. Pour la deuxième fois depuis la fin de la monarchie absolue, il y a cinq ans, le «pays du Dragon Tonnerre» élisait ses représentants à la Chambre basse. Le Parti démocratique du peuple (PDP) a remporté 32 sièges contre 15 au parti monarchiste, le DPT au pouvoir, invoquant notamment la suspension par New Delhi, début juillet, de son aide économique cruciale.

Bhoutan : au pays du Bonheur national brut. Lancé en 1972, le "nouveau paradigme" s’appuie sur quatre piliers : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable.

Bhoutan : au pays du Bonheur national brut

Aujourd’hui, le BNB irrigue toute la vie du pays, entraînant de profonds bouleversements dans l’agriculture (objectif : 100% biologique en 2020), l’éducation nationale, où l’on prépare les élèves à devenir des "ambassadeurs du changement", la gestion des ressources naturelles (réglementation stricte de l’abattage des arbres et de l’exploitation minière), la santé - gratuite pour tous -, le tourisme - haut de gamme -, ou le commerce (non adhésion à l’Organisation mondiale du commerce).

Le film raconte le développement du BNB à travers le témoignage de hauts responsables mais aussi d’acteurs de terrain, habités par une vision du bonheur et du bien commun qui a fait l’objet d’un rapport très remarqué aux Nations unies. Comment s’est passé le tournage ? Rites de passage, identité ethnique, identité nationale. 1La littérature ethnographique roumaine portant sur les rituels liés au cycle de la vie (naissance, mariage et mort) est très riche et ceux-ci ont fait l'objet de nombreuses analyses.

Rites de passage, identité ethnique, identité nationale

A la suite de l'œuvre fondatrice d'Arnold Van Gennep (1981), toutes les études de ces rites ont mis en évidence leur rôle dans la constitution de l'identité individuelle. Ainsi, la remarque de Nicole Belmont (1986 : 11) : « Les rites de passage sont les rites qui accompagnent les changements de lieu, d'état, d'occupation, de situation sociale, de statut, d'âge » vaut aussi pour la Roumanie et pour le village qui nous intéresse ici, Melnica (Menita, en roumain)1. Approches autochtones du chamanisme sibérien au début du XXIe siècle. 42880. Ethnologie des gens heureux - Salomé Berthon. Rites et identités. Vodoun et développement durable dans des régions méridionales de l’Afrique de l’Ouest : la valeur de la contrainte issue des pratiques et rites 20 octobre, 10h45 - Salle 2416 Ekundayo Agossou.