background preloader

Nouvelle loi sur le renseignement : Tous écoutés

Facebook Twitter

Jene suis plus Charlie... Maintenant je vous flique gentils moutons ! Loi sur le Renseignement : la surveillance pour tous? FIGAROVOX/TRIBUNE - L'examen du controversé projet de loi sur le renseignement a débuté ce lundi à l'Assemblée nationale.

Loi sur le Renseignement : la surveillance pour tous?

Loi sur le Renseignement : Le National Socialisme est de retour ! Manuel Valls s'est exprimé à l'Assemblée nationale ce lundi, pour lancer les débats sur le projet de loi sur le Renseignement.

Loi sur le Renseignement : Le National Socialisme est de retour !

Il a largement répondu aux détracteurs, inquiets d'une "surveillance de masse". "Il s'agit-là d'un projet juridique et démocratique majeur, on peut même parler d'une petite révolution", a déclaré le Premier ministre ce lundi à l'Assemblée nationale, alors que démarre l'examen du projet de loi sur le Renseignement, censé renforcer les pouvoirs de ces services. Loi renseignement : quand des socialistes s’allient à la droite contre le gouvernement. Le projet de loi sur le renseignement donne lieu aux attelages les plus baroques.

Loi renseignement : quand des socialistes s’allient à la droite contre le gouvernement

Des socialistes frondeurs et des écologistes qui soutiennent le gouvernement, tandis que le groupe PS s’allie à la droite pour contrer l’exécutif : voilà l’hémicycle à front renversé. Ce mardi soir, les députés débattaient du périmètre de la «communauté du renseignement». Vient un amendement du gouvernement déposé par Christiane Taubira.

La garde des Sceaux veut supprimer une disposition du projet de loi prévoyant que la Justice figure parmi les ministères susceptibles de commander la mise en oeuvre de techniques de renseignement. Or la ministre, elle, était très réticente à ce que soient intégrés à la communauté du renseignement les agents du renseignement pénitentiaire. «Cazeneuve était chiffon» La droite, elle, tient, en revanche, à ce que les services de justice puissent demander ce recueil de renseignement. Ce que prévoit le projet de loi sur le renseignement sur Internet. Le projet de texte, examiné par les députés à partir de lundi, fixe un cadre légal aux services de renseignement et leur donne de nombreux outils de collecte d'informations.

Ce que prévoit le projet de loi sur le renseignement sur Internet

L'examen du projet de loi sur le renseignement a débuté lundi 13 avril à l'Assemblée nationale. En préparation depuis près d'un an mais examiné en procédure accélérée au Parlement, le texte compte notamment renforcer la surveillance d'Internet, et, de l'aveu même de ses défenseurs, légaliser des dispositifs déjà mis en œuvre.

Pour ses nombreux détracteurs issus de la société civile, ce projet de loi donne bien trop de latitude aux services de renseignement et ne prévoit pas assez de contre-pouvoirs. Ce qu'il faut retenir du projet de loi sur le renseignement. Présenté mi-mars en Conseil des ministres par Manuel Valls, le très controversé projet de loi sur le renseignement est examiné à l’Assemblée nationale, à compter du lundi 13 avril.

Ce qu'il faut retenir du projet de loi sur le renseignement

Ce texte, soutenu par l'UMP au nom de l'unité nationale dans la lutte contre le terrorisme après les attentats de janvier, vise à légaliser les activités de renseignement. La France est l'une des dernières démocraties à ne pas avoir de cadre juridique sur les pratiques de ses six services de renseignement. Voici ce qu’il faut savoir de ce projet de loi. Que contient ce texte ? Avec ce projet de loi, les enquêteurs et agents pourront effectuer en toute légalité des "interceptions de sécurité" portant sur les contenus des courriels et des conversations téléphoniques, uniquement s'ils sont en lien direct avec l'enquête.

Les services du renseignement pourront recueillir des informations dès lors que cela concerne : Les députés ont aussi renforcé en commission les pouvoirs de cette nouvelle autorité. Loi renseignement : on a vérifié le « vrai/faux » du gouvernement. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs et Martin Untersinger L'examen du projet de loi sur le renseignement a débuté lundi 13 avril à l'Assemblée.

Loi renseignement : on a vérifié le « vrai/faux » du gouvernement

L’article à lire pour comprendre le projet de loi sur le renseignement. Etienne Combier Mis à jour le , publié le C’est un texte qui agite les défenseurs des droits et des libertés depuis sa présentation, le 19 mars dernier.

L’article à lire pour comprendre le projet de loi sur le renseignement

Le projet de loi sur le renseignement déchaîne les passions entre le gouvernement et les opposants à ces dispositions. Le texte, qui arrive lundi 13 avril en première lecture à l’Assemblée nationale, dispose d’un vaste soutien politique. Le PS comme l'UMP sont décidés à le voter, dans un réflexe d’union nationale après les attentats des 7 et 9 janvier. Pourquoi une nouvelle loi ? Loi sur le renseignement: Le gouvernement enchaîne les erreurs de communication. Afin d'être publiée, votre note : - Doit se conformer à la législation en vigueur.

Loi sur le renseignement: Le gouvernement enchaîne les erreurs de communication

En particulier et de manière non exhaustive sont proscrits : l'incitation à la haine raciale et à la discrimination, l'appel à la violence ; la diffamation, l'injure, l'insulte et la calomnie ; l'incitation au suicide, à l'anorexie, l'incitation à commettre des faits contraires à la loi ; les collages de textes soumis au droit d'auteur ou au copyright ; les sous-entendus racistes, homophobes, sexistes ainsi que les blagues stigmatisantes. - De plus, votre message doit respecter les règles de bienséance : être respectueux des internautes comme des journalistes de 20Minutes, ne pas être hors-sujet et ne pas tomber dans la vulgarité. - D'autre part, les messages publicitaires, postés en plusieurs exemplaires, rédigés en majuscules, contenant des liens vers des sites autres que 20Minutes ou trop longs seront supprimés.

Les agents de la NSA font circuler nos sextos. Dans une interview au Guardian parue le 18 Juillet, Snowden balance sur les penchants voyeuristes des agents de la NSA.

Les agents de la NSA font circuler nos sextos

Si Edward Snowden se fait rare dans les médias, il continue cependant d'y faire des révélations étonnantes. Si plus personne n'ignore l'espionnage massif auquel se livre la National Security Agency en interceptant nos données personnelles, tous e-mails, messages Facebook et Twitter et communications téléphoniques confondus, il semblerait que ses agents s’intéressent également de très près aux photos stockées sur nos téléphones et nos ordinateurs. Dans une interview accordée au Guardian, publiée en intégralité dans l'edition du 18 Juillet le whistleblower le plus célèbre du monde s'entretient longuement avec les journalistes Alan Rusbridger et Ewan Askill.

Entre autres, il y déclare froidement ne pas craindre une incarcération à Guantanamo (« Si je finis enchaîné à Guantanamo, je pourrais vivre avec ça ») . « Cela fait partie de la routine, poursuit Snowden. La NSA insère Fanny, un logiciel espion dans des milliers d'ordinateurs. ESPIONNAGE Le virus informatique serait capable d'infecter des dizaines de milliers d'ordinateurs... 20 Minutes avec agence L'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) aurait mis au point un virus informatique capable d'infecter des dizaines de milliers d'ordinateurs.

La NSA insère Fanny, un logiciel espion dans des milliers d'ordinateurs

Quand la NSA flashe les disques durs pour espionner. D'après Reuters, la NSA aurait conçu un logiciel espion capable de modifier le micro-code des disques durs. A l'origine de cette découverte, le laboratoire de l'éditeur d'antivirus Kaspersky. Après avoir mis en lumière l'attaque très sophistiquée dont ont été victimes plusieurs banques, les chercheurs russes ont cette fois mis la main sur un programme enfoui au plus profond des disques durs. Le logiciel espion découvert est implanté dans les firmwares des HDD issus de chez Seagate, Western Digital et Toshiba, soit les trois plus grands fournisseurs mondiaux de disques durs. D'après Engadget, ce programme peut fouiller parmi les données, établir un réseau auquel il aura un accès exclusif et, tout ce dont il a besoin, c'est d'une clé USB (ou CD, DVD...) infectée et branchée sur un PC connecté à Internet, afin de flasher le micro-code qui contrôle l'unité de stockage. La NSA a mis au point un logiciel espion d'une dangerosité jamais vue.

La société Kaspersky a découvert un groupe de pirates utilisant des logiciels malveillants très sophistiqués, qui s'implantaient au cœur des disques durs. Leurs activités ont été reliées à l'agence de renseignement américaine. Durant au moins quatorze ans, un groupe de pirates informatiques est parvenu à mener des centaines d'attaques de grande ampleur dans une trentaine de pays, sans jamais être inquiétés. Nommé «Equation», ce groupe a été démasqué par l'entreprise de sécurité informatique Kaspersky, dans une enquête publiée mardi. Les éléments révélés suggèrent que ces pirates étaient liés à la NSA, l'agence américaine de renseignements qui a conçu programme PRISM de surveillance du Net.

Kaspersky ne nomme jamais la NSA dans son rapport. Fanny, le virus implanté par la NSA dans des disques durs - High-Tech. Elle s'appelle Fanny, elle se niche au cœur de votre ordinateur et déjoue tous les antivirus. Mais elle ne vous voudrait pas forcément du bien... Cette petite espionne a été repérée par la société de sécurité Kaspersky - celle qui a révélé le cyberbraquage de banques en début de semaine. Selon Kaspersky, Fanny serait une arme de cyberespionnage mise au point par la NSA vers 2008. L'agence américaine de sécurité, à laquelle on doit le fameux programme PRISM, l'aurait fait implanter dans des disques durs construits par de nombreuses marques américaines ou usines sur le sol américain (IBM, Seagate, Western Digital, Samsung, Toshiba, etc.). Cyber-espionnage : la NSA à l'écoute des disques durs ?

Iran, Russie, Pakistan, Afghanistan, Chine, Mali, Syrie, Yémen, Algérie… Les gouvernements, organes militaires, sociétés télécoms, banques, médias, chercheurs et activistes d’une trentaine de pays auraient été exposés à des logiciels espions cachés dans des disques durs. Les équipes de Kaspersky Lab en sont arrivées à cette conclusion après plusieurs années d’enquête sur ce qu’elles considèrent aujourd’hui comme le dispositif de surveillance électronique « le plus complexe et le plus sophistiqué » découvert à date*.

Encore activement exploitée, cette plate-forme serait opérationnelle depuis au moins 2001, voire 1996, si on se fie à la date d’enregistrement de certains serveurs utilisés pour contrôler les malware. Elle hébergerait notamment un ver très proche de Stuxnet. Mais c’est bien le module de piratage des disques durs qui retient l’attention de Kaspersky. Un nouveau logiciel espion de la NSA mis au jour. L'Agence nationale de sécurité américaine (NSA) aurait, selon d'anciens agents du renseignement américain, trouvé le moyen de dissimuler un logiciel espion dans les disques durs fabriqués par les sociétés Western Digital, Seagate, Toshiba et d'autres fabriquants.

Ce procédé signifie que la NSA dispose des moyens de contrôler la majeure partie des ordinateurs dans le monde, affirment-ils à l'agence de presse Reuters. Ces révélations ont été faites après la découverte par le laboratoire Kaspersky, développeur de logiciels de sécurité informatique sis à Moscou, de la présence de groupes de programmes d'espionnage sur des ordinateurs dans plusieurs pays. Kaspersky, qui a mis au jour une série d'opérations de cyberespionnage occidentales, précise que des ordinateurs personnels infectés avec un ou plusieurs programmes espions ont été recensés dans une trentaine de pays.

Regarder nos explications en vidéo : Comment la NSA vous surveille (expliqué en patates) Intervention publique d'Edward Snowden (en français) Nouvel incident entre un avion de renseignement américain et l'aviation russe. Le 7 avril dernier, un avion américain de renseignement de type RC-135 U « Combat Sent » a été intercepté par un chasseur SU-27 « Flanker » russe alors qu’il volait dans l’espace aérien international, au-dessus de la Baltique, au nord de la Pologne. Quelques jours plus tard, un porte-parole du Pentagone, Mark Wright, a dénoncé cet incident en affirmant que les manoeuvres effectuées par le SU-27 autour du RC-135U avaient été « agressives » et donc « dangereuses et inappropriées ». Ce qu’a réaffirmé, via Twitter, le commandement américain pour l’Europe (US EUCOM) le 11 avril.

L'armée française bientôt sous surveillance chinoise ? Superfish, le logiciel espion préinstallé par Lenovo sur votre PC - L'Express L'Expansion. Si vous avez acheté un ordinateur portable Lenovo depuis cet été, vous êtes probablement victime d'une supercherie sans le savoir. Son nom: Superfish ("super poisson"), un adware ou logiciel espion potentiellement malveillant qui affiche de force des publicités sur votre ordinateur. Espionnage. Superfish: Le logiciel espion de Lenovo. Le chinois Lenovo installe un logiciel espion qui permet une faille dans vos connexions sécurisées. On connaissait les publiciels (ou adwares) que l'on installe par mégarde et qui viennent pourrir vos recherches Internet en insérant de la publicité en permanence. Voici le publiciel pré-installé dans certains ordinateurs du chinois Lenovo. Des malwares USB dans les cigarettes électroniques chinoises. INFORMATION : la publicité diffusée sur ce site est l'unique source de revenus, permettant de vous proposer gratuitement ce contenu en finançant le travail journalistique.

Si vous souhaitez la survie d'un web libre et gratuit, merci de désactiver votre bloqueur de publicité ou de mettre UnderNews en liste blanche. Vous souhaitez aider tout en limitant la publicité ? Faites un don ! En savoir plus Publié par UnderNews Actu Les e-cigarettes sont à la mode c’est indubitable. La nouvelle inquiète : des malwares injectés dans les chargeurs de e-cigarettes pourraient infecter un ordinateur en passant par la connexion USB. Le fait est que les cigarettes électroniques peuvent être rechargées via une prise USB en branchant directement la cigarette sur le port de votre ordinateur, tout comme un smartphone. Sur Reddit plusieurs conversations sont en cours (ici ou encore ici). Vous avez aimé cet article ? La cigarette électronique, dangereuse pour la sécurité de votre ordinateur ? Un virus aurait été transmis à un ordinateur via le chargeur intégré d'une e-cigarette. Ce qui pose à nouveau la question de la sécurité des câbles et des clés USB.

Un logiciel malveillant codé dans le chargeur d'une cigarette électronique? Des virus sur des cigarettes électroniques rechargeables par port USB ? Ces espions russes qui avaient infiltré l'entourage d'Obama.