Tele-travail

Facebook Twitter

Guide du télétravail. Projets et éloignements géographiques ne s'opposent pas. La collaboration à distance devient une banalité, sans que cela affecte de façon visible la qualité des travaux.

Projets et éloignements géographiques ne s'opposent pas

C'est en tous cas ce que l'on constate déjà dans le secteur de la recherche scientifique. Le monde de la recherche scientifique n'a définitivement plus de frontières. En 20 ans, les chercheurs qui travaillent ensemble se sont de plus en plus éloignés. La distance moyenne est en effet passée de 334 à 1553 kilomètres. Enquête Opinion Way sur le télétravail et la mobilité en Ile-de-France. La dynamique association Les Nouvelles parisiennes a eu la bonne idée de commander à l’institut Opinion Way une enquête sur la mobilité, les transports et le télétravail (à télécharger en bas de page).

Enquête Opinion Way sur le télétravail et la mobilité en Ile-de-France

Une enquête réalisée en novembre 2010 auprès de 826 salariés d’Ile-de-France (secteur public et privé). Les 11 questions visaient à comprendre si les salariés actifs franciliens étaient prêts à adopter de nouvelles façons de travailler pour circuler mieux ou circuler moins. Et également de savoir comment les aménagements du Grand Paris pourraient anticiper les changements de comportement à venir. 3 salariés franciliens sur 4 favorables au télétravail. Les fonctionnaires vont découvrir le télétravail. Il existe un « retard de l'Etat employeur » dans le domaine du télétravail, avance le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, Georges Tron.

Les fonctionnaires vont découvrir le télétravail

La fonction publique compte en effet « 1 % de ses effectifs en télétravail », contre « 7 % dans l'ensemble de la population active ». Afin d'y remédier, une mission d'inspection est lancée cette semaine, conjointement avec le ministre du Budget, François Baroin. Il s'agit de « réaliser un état des lieux qui soit fiable » dans les trois fonctions publiques et d'« identifier les conditions de la réussite du développement du tététravail », a précisé Georges Tron à « La Tribune ». Les organisations syndicales seront ensuite « associées » à sa mise en oeuvre, a-t-il assuré. Car pour le secrétaire d'Etat, ce mode d'activité permet de « meilleures conditions de travail » et une « valorisation de la prise de responsabilité ».