background preloader

Industrie

Facebook Twitter

Alsace : un chef d'entreprise se suicide sur son lieu de travail. Evreux : un homme se suicide sur son lieu de travail - France 3 Haute-Normandie. Un homme s’est donné la mort sur son lieu de travail ce week-end à Evreux.

Evreux : un homme se suicide sur son lieu de travail - France 3 Haute-Normandie

Par Mathilde Riou Publié le 31/08/2015 | 15:26, mis à jour le 31/08/2015 | 15:26 © Eric Lombaert L'homme s'est donné la mort sur son lieu de travail la concession Dacia à Evreux. Un homme âgé d’une quarantaine d’années s’est suicidé sur son lieu de travail : la concession Dacia située rue Jacquard à Evreux. Les policiers de la direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) de l’Eure sont chargés de l’enquête. © Eric Lombaert Selon nos confrères de Paris Normandie, ce commercial ne supportait plus la pression de sa hiérarchie. Un cadre se suicide sur le site de Dassault Systèmes à Vélizy. Un ingénieur de 60 ans de Dassault Systèmes s’est suicidé mardi matin sur son lieu de travail à Vélizy-Villacoublay (Yvelines), a-t-on appris mercredi par la direction et de source syndicale.

Un cadre se suicide sur le site de Dassault Systèmes à Vélizy

Le sexagénaire a sauté d’une terrasse au 5e étage d’un bâtiment du siège mondial de l’éditeur de logiciels 3D, situé à Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines. «Une réunion avait été annulée. Il a quitté la salle discrètement, s’est ensuite rendu au 5e étage sur une plateforme où les salariés prennent le café dehors et a enjambé la balustrade», a relaté une source syndicale, pour qui «cet événement dramatique semble lié à un problème dans sa vie personnelle». La direction n’a cependant pas souhaité confirmer cet aspect, invoquant «le secret médical» et les enquêtes en cours. Cette personne «très bien intégrée» dans l’entreprise où elle travaillait depuis sa création en 1980, «était unanimement appréciée» et avait «une vie associative riche», a décrit la direction.

Cleon. Réactions après le suicide d'Emmanuel, dans une usine Renault, près de Rouen. Jeudi 30 janvier 2014, Emmanuel, salarié chez Renault Cléon, dans l’agglomération de Rouen, âgé de 43 ans, père de trois enfants, s’est suicidé à l’usine.

Cleon. Réactions après le suicide d'Emmanuel, dans une usine Renault, près de Rouen

Il travaillait dans l’assemblage de boites de vitesse. Il s’est pendu dans son atelier. Le corps a été découvert par ses collègues. Un suicide qui survient neuf mois après le suicide (toujours à l’usine) d’un autre ouvrier. Contrairement au travailleur qui avait mis fin à ses jours en avril 2013, et qui accusait alors nommément la direction de l’usine et Carlos Ghosn, le patron de Renault, Emmanuel n’a laissé aucune lettre. Vidéo. . « Il venait d’assister à une réunion…» Lutte Ouvrière, relate, de son côté, qu’Emmanuel « effectuait chaque année huit mois en équipe de nuit et quatre mois en journée. Le geste de notre camarade est à l’évidence l’aboutissement d’un itinéraire personnel douloureux. Suicide à Bordeaux d'un cadre de Gefco (filiale PSA) sur son lieu de travail - 16/03. A Domène (Isère), il se suicide dans son entreprise et accuse son supérieur de harcèlement.

Faits divers Un homme de 51 ans s'est pendu dans son entreprise, jeudi 26 septembre, à Domène.

A Domène (Isère), il se suicide dans son entreprise et accuse son supérieur de harcèlement

Cet ouvrier a laissé une lettre dans laquelle il demande à ses proches de porter plainte pour «harcèlement au travail». France 3 Alpes Publié le 01/10/2013 | 11:00, mis à jour le 01/10/2013 | 23:54 © France 3 Alpes / Florine Ebbhah L'homme qui fêtait ses 51 ans le jour de sa mort s'est pendu dans l'entreprise Fimurex de Domène, en Isère. Un convoyeur de fonds se suicide à Saint-Denis. Thales: Le suicide à son domicile d'une cadre reconnu comme «accident du travail» Le suicide, à son domicile, d'une cadre du groupe de défense et d'aéronautique Thales Microelectronics à Châteaubourg, en Ille-et-Vilaine, en 2009 a été reconnu comme «accident du travail» par le tribunal des affaires de sécurité sociale de Rennes, a annoncé mardi la CGT.

Thales: Le suicide à son domicile d'une cadre reconnu comme «accident du travail»

Michèle Morellec, une mère de famille de 45 ans qui travaillait comme responsable d'une ligne de production, avait mis fin à ses jours le 23 octobre 2009 à son domicile. Selon le syndicat, «le suicide de Mme Morellec a eu lieu alors que plusieurs alertes, du CHSCT, des représentants du personnel, avaient été lancées pour faire changer les méthodes de travail mises en place par la direction». 300 salariés défilent en silence De plus, «l'inspection du travail était également intervenue à plusieurs reprises» et «les directions locales et du groupe Thales étaient parfaitement au courant de la situation intolérable faite à l'encontre de Mme Morellec», souligne la CGT.

Avec AFP. Flash Eco : Suicide d'un ex-dirigeant de gestion de tri. L'ancien directeur de Triselec, l'entreprise de tri sélectif de la communauté urbaine de Lille, dont la gestion avait été mise en cause par un ancien élu d'opposition qui dénonçait des irrégularités, a mis fin à ses jours ajourd'hui, a-t-on appris auprès de son entourage.

Flash Eco : Suicide d'un ex-dirigeant de gestion de tri

"J'ai appris son décès par sa femme ce midi. Il n'a pas supporté que son honneur soit jeté en patûre devant l'opinion, et il a mis fin à ses jours ce matin", a déclaré Bernard Roman, député PS lillois et "ami depuis 40 ans" de la victime, confirmant une information de La Voix du Nord. Hier, l'ancien élu de droite Eric Darques avait annoncé au cours d'une conférence de presse son intention de porter plainte contre X pour détournement de fonds publics, suspicion de faux et d'usage de faux, après avoir "appris (...) qu'il y avait un certain nombre de problèmes financiers à Triselec".

M. Saint-Gobain : le délégué syndical se suicide sur son lieu de travail - 03/12/2011. Laurent Nogret était chef d'équipe chez Saint-Gobain depuis 2007, mais aussi délégué CFDT. Hier matin, il a mis fin à ses jours sur son lieu de travail. Agé de 48 ans et père de deux enfants, il s'est pendu dans l'atelier qu'il dirigeait, quelques minutes seulement après avoir pris son poste. Son corps a été découvert par des salariés. Les pompiers sont intervenus très rapidement, relayés par le Samu, mais ils n'ont pas réussi à le réanimer. Un employé de Michelin s'immole par le feu à Paris. Suicide d'un salarié chez Dunlop Amiens, les 4x8 en cause. Un salarié de 36 ans qui avait 11 ans d'ancienneté à l'usine de pneumatiques Dunlop d'Amiens-Sud a mis fin à ses jours mardi au domicile de sa compagne, a-t-on appris vendredi du syndicat Sud, qui met en cause l'organisation du travail sans pour autant affirmer qu'elle est la seule cause de ce suicide.

Suicide d'un salarié chez Dunlop Amiens, les 4x8 en cause

Selon Wilfrid Lebeau, délégué Sud-Chimie, ce salarié, père de trois petites filles, s'était plaint auprès de ses collègues de "coups de pression" de la part de sa hiérarchie. "Il n'y a pas que ça non plus", a nuancé M. Lebeau, évoquant de possibles difficultés personnelles. La mère de ce salarié lui a expliqué qu'il rencontrait des difficultés familiales et se plaignait de la "pression" au travail.

Le syndicaliste souligne que depuis le passage aux 4X8 en 2009, c'est le troisième suicide d'un salarié de l'usine, sans pour autant pouvoir déterminer les causes précises de leur geste.