background preloader

Posture de l'enseignant

Facebook Twitter

L’élève, cet être humain. Nous publiions l’an dernier ce portrait de Pascal Gbahode, enseignant en mathématiques au collège Victor Hugo de Sarcelles.

L’élève, cet être humain

Monique Royer y décrivait une voie qui adoucit le climat scolaire et permet de mieux vivre son quotidien à l’école, que l’on soit élève ou enseignant. Pascal Gbahode a reçu l’an dernier le prix de l’innovation du ministère de l’Education nationale. Revoici son portrait, à quelques semaines de la prochaine Journée de l’innovation éducative du ministère. « Depuis la quatrième, j’ai eu la certitude que je deviendrais enseignant ». Après quelques années en tant que surveillant d’externat en collège et lycée dans des zones d’éducation prioritaire, il est parvenu à son but. Animateur en parallèle dans le secteur des loisirs, il découvre la Communication Non Violente© (CNV) et sent que cette approche peut changer sa façon d’aborder les cours. La CNV est inspirée de la psychologie positive de Carl Rogers. La remise du prix du public lors de la Journée de l’innovation. Apprentissage 2.0 et dispositif de formation. Marcel Lebrun. 9R.

Évolutions des attitudesmotivationnelles des enseignantspour l’intégration destechnologies de l’informationet de la communicatio. Et si les élèves participaient à la stratégie TICE de leur établissement ? Dans le monde des TICE, les nouveautés se succèdent si vite qu'i est difficile de faire les bons choix.

Et si les élèves participaient à la stratégie TICE de leur établissement ?

Comment distinguer le gadget de l'outil réellement utile ? Comment être certain que tel produit intéressera les élèves et qu'ils sauront l'utiliser ? En matière technologique, il ne faut pas que les établissements traînent de la patte ni qu'ils surestiment les capacités numériques des élèves. Et finalement, ne serait-il pas intéressant de les impliquer directement dans le processus de choix et d'implantation des TICE ? Les élèves à toutes les étapes de l'intégration Generation YES (Youth & Educators Succeeding) est une initiative américaine qui offre deux programmes aux établissements scolaires.

Le second programme Gen Yes, est plus original : il s'agit d'associer élèves et professeurs dans la mise en place d'un nouvel outil, ou de nouveaux usages d'un outil existant. On s'en doutait aux Etats-Unis, Generation YES n'est pas un organisme à but non lucratif. Références : Devenez enseignant veilleur. 5 Ways To Support Teachers Skeptical Of Technology. For some, the technology rich classroom is easy to justify.

5 Ways To Support Teachers Skeptical Of Technology

Once you have made the transition and seen the benefits, it is easy to weigh them against the potential risks and worries about the problems resulting from having a room full of devices. For these “dive right in” types, the process makes a lot of sense. Give it a try and see what happens! These are the teachers who typically make up 1:1 and BYOD pilot programs and test groups. They are also the teachers who more often than not are going to lead professional development and share what they have learned.

However, the teachers to whom they will be presenting may not be so easily convinced that this change will be entirely positive. As more schools move to a 1:1 or BYOD format, it becomes increasingly important to support teachers – all teachers – effectively make that transition and to support them in that process. Le travail en équipe contre le fantasme de toute-puissance - Alyaelle. Dans mon billet précédent, je mentionnais deux pôles qui me paraissaient importants, à savoir ne laisser aucun élève au bord du chemin et mettre en place une communication de qualité pour tous dans, et autour l'école.

Le travail en équipe contre le fantasme de toute-puissance - Alyaelle

Il me semble que, pour parvenir à ces objectifs, le travail en équipe est un excellent levier. Or, ce fonctionnement ne va pas de soi dans une Éducation nationale où le cloisonnement est la règle... Cloisons entre les classes et portes fermées, cloisons entre les disciplines, cloisons entre les statuts des personnels, ... D'emblée, tant par l'architecture des lieux que par le fonctionnement institutionnel, le travail en équipe n'apparaît pas comme une évidence.

Mais, travailler en équipe va aussi au-delà du simple fait d'ouvrir les portes physiquement, cela demande d'ouvrir des portes sur le plan symbolique et subjectif, cela demande de s'ouvrir... L’Éducation nationale fonctionne comme si cet aspect n'existait pas.