background preloader

SOLUTIONS CONTRE OTA

Facebook Twitter

Hôteliers ! Libérez-vous de la parité tarifaire et de disponibilités. Email 0EmailShare Pourquoi, nous, hôteliers, laissons les OTA cannibaliser notre produit ?

Hôteliers ! Libérez-vous de la parité tarifaire et de disponibilités

On pourrait pousser le raisonnement encore plus loin dans la déclinaison du produit et autres éléments. J’imaginais créer un hôtel « fictif », en effet, ce serait juste une déclinaison de l’hôtel sous un autre nom. Par exemple, j’étais propriétaire de l’hôtel le Blason, je le commercialise sous le nom BLASON et sous BLAZON.

Le contrat signé avec b00king l’est avec BLAZON, j’ai juste à créer un « faux » site internet BLAZON (sur lequel je mets le moteur de reservation b00king), de prévoir quelques cartes de visites et du papier à en-tête. ACCOR ET GRAND GROUPES. Les OTAs pervertissent le modèle commercial des chaînes hôtelières. Analyse du marché Les chaînes hôtelières, qui vivaient jusqu’ici comme des coqs en pâte avec une certaine hégémonie sur le marché, ont du fil à retordre avec Internet et ses agences de voyages en ligne (OTAs), qui les rendent furieusement nerveuses.

Les OTAs pervertissent le modèle commercial des chaînes hôtelières

Mais, c’est moins le problème des commissions à payer qui leur pose un problème que le fait que les OTAs cassent leur modèle commercial et ce, sans doute dans un sens irréversible et délétère. Le succès aussi incroyable que non suspecté d’Internet comme outil de vente de chambres d’hôtels bouscule en profondeur les hôteliers et l’hôtellerie. Internet de loin le premier canal de réservation : Comment Internet est utilisé pour réserver des chambres d'hôtel. Des hôteliers vantent les avantages de la réservation en direct sur internet. Les hôteliers indépendants se rebiffent.

Des hôteliers vantent les avantages de la réservation en direct sur internet

Fatigués de reverser des commissions de 12 à 30 % aux centrales de réservations en ligne (Expedia, Booking et autres…), plusieurs établissements se sont regroupés au sein du réseau Fairbooking afin de proposer aux internautes des réservations en direct. > Une économie de 10 % Lancé en mai dernier, le site rassemble déjà plus de 600 hôtels. Comment les hôteliers sortiront du piège des agences en ligne.

L'Umih, principal syndicat des hôteliers indépendants, vient de saisir l'autorité de la concurrence contre Booking.com, Expedia et HRS, des centrales de réservation hôtelières - OTA dans le jargon -qui revendent des chambres en échange de commissions.

Comment les hôteliers sortiront du piège des agences en ligne

En raison de leur puissance de frappe sur Interne, difficile de résister à leur charme, surtout en temps de crise. Mais pour l'Umih, "les avantages offerts par ces centrales de réservations en ligne violent les droits européen et français de la concurrence". Présidé par Roland Héguy, le puissant syndicat souligne que ces centrales obligent l'hôtelier à proposer un prix au moins aussi avantageux que celui qui pourrait être proposé par l'établissement via un autre canal de distribution". Booking.com n’est pas votre ami. Août52013 La Rédaction Booking n'est pas votre ami : d'ailleurs Booking.com n'a jamais eu cette prétention.

Booking.com n’est pas votre ami

Booking.com se positionne comme un partenaire des hôteliers. Cependant, la notion de partenariat fait appel à des valeurs communes, à des efforts communs, à une relation bilatérale et dans un esprit gagnant/gagnant. FairBooking : nouvelle initiative pour favoriser la réservation en direct ! Hotel Marketing 35. Comment les hôtels peuvent-ils faire de la "résistance" face aux OTA ?

Pour se réapproprier vos clients et établir des alliances durables avec eux, le marketing prédictif enrichi représente une opportunité à saisir pour tous les acteurs du tourisme. © Sergey Nivens - Fotolia.com.

Comment les hôtels peuvent-ils faire de la "résistance" face aux OTA ?

Comment ne pas respecter la parité tarifaire hôtelière. Email 390EmailShare Alors, qu’on soit bien d’accord, je ne vous pousse pas à casser la parité tarifaire avec vos partenaires, c’est d’ailleurs contraire au contrat que vous avez signé avec eux.

Comment ne pas respecter la parité tarifaire hôtelière

La parité tarifaire est « normale », comment voulez-vous que des plateformes investissent dans de la technologie, des actions commerciales si elles ne sont pas certaine de vendre au moins au même prix que vous ! Sinon elles ne vendent pas et ne sont pas rentables et n’auraient pas cette puissance, mais les hébergeurs n’auraient pas le même volume d’affaires, faut choisir ce que l’on veut ! Néanmoins, elles sont en train de prendre le pouvoir, fragilisant l’indépendance et l’équilibre financier de nombreux établissements, fallait réfléchir avant de signer me diriez-vous, oui, mais c’est un fait. IV. Les chaînes d’hôtels misent sur la fidélisation et déclarent la guerre aux OTA. Les habitudes des consommateurs évoluent vers des réservations faites à la dernière minute, voire même pendant un voyage.

IV. Les chaînes d’hôtels misent sur la fidélisation et déclarent la guerre aux OTA

/photo dr Alors que l’application d’Expedia a été primée meilleure application pour tablette dans la catégorie E-Commerce lors du Trophée des Apps le 14 octobre dernier, les grandes chaînes hôtelières se donnent aussi les moyens de leur ambition. Bien qu’Expedia propose un accès à 220 000 hôtels dans le monde entier, comprenant des hôtels indépendants et les plus grandes chaînes hôtelières, ces dernières ont pris les « armes technologiques » pour rentrer dans la bataille de la distribution. En février dernier, Denis Hennequin, président-directeur général du groupe Accor a fait part de son intention de limiter le poids des agences de voyages en ligne. Un communiqué diffusé le 20 février 2013 précisait d'ailleurs que la distribution est un "enjeu clé de la transformation asset light, avec des évolutions permanentes. C. Dero : "Le contenu peut libérer les hôteliers de Booking" Les hôteliers devraient publier en ligne des avis sur chaque chambre, et non sur leur établissement dans son ensemble, selon Caroline Dero, président de Lagenda/Via France.

C. Dero : "Le contenu peut libérer les hôteliers de Booking"

Ce serait, pour eux, un levier de différenciation, par rapport à la stratégie industrielle des grandes agences de voyages en ligne. "Notre fonds de commerce est en train de basculer chez Booking", explique Michel Violant, propriétaire de l’hôtel Ker-Moor à Concarneau. "Même les clients habitués passent désormais par ce site" américain. Michel Violant gère depuis 45 ans son établissement de 11 chambres sans interruption. En intégrant l’agence en ligne début 2013, il a retrouvé son niveau de réservations de 2011. "On ne sait plus quoi faire". Des avis sur les chambres, et non sur l’hôtel.

Hôteliers ! Libérez-vous de la parité tarifaire et de disponibilités. Réservation d’hôtel : peut-on échapper aux agences en ligne. "Comment Booking.com, Hotels.com ou Expedia.fr braquent hôteliers et restaurateurs!" Pour Rémi Ohayon, dirigeant des Ateliers Apicius (agence conseil en e-marketing) les hoteliers-restaurateurs sont pris à la gorge par ces supermarchés du web qui leur imposent des commissions de plus en plus élevées, pouvant atteindre 30%.

"Comment Booking.com, Hotels.com ou Expedia.fr braquent hôteliers et restaurateurs!"